Famille

enfance-esclavage-tchad

#Mondochallenge : Les enfants « restés », un esclavagisme moderne très répandu au Tchad

Parler d’esclavagisme semble trop dire de nos jours, pourtant, il existe plusieurs formes d’esclavagisme moderne que les personnes de tout genre subissent silencieusement. de toutes ces formes, c’est le cas des enfants mis sous tutorat qui attire notre attention. Au Tchad, un phénomène qui s’apparente à de l’esclavagisme se repend […]

salimata-viol-abus-cote-d'ivoire

Salimata : « à 13 ans j’ai été mariée de force à un imam et violée « 

Du 1er janvier 2012 et le 31 décembre 2015 ce sont 1.129 cas de viol affectant 1.146 victimes et dont 66 % des victimes sont des enfants à travers tout le territoire de la Côte d’Ivoire. Parmi ces victimes, Nombreuses sont les victimes de viol ou abus sexuels qui se terrent dans leurs coins sans avoir le courage de parler du drame qu’elles ont vécu.

mali-ecole-internet

Au Mali, seul l’internet peut sauver l’école publique

L’école publique malienne rime avec grèves intempestives, pénurie d’infrastructures scolaires, insuffisance d’enseignants qualifiés, nombre pléthorique d’apprenants… rien de bien reluisant. Il est unanimement admis que les récipiendaires de l’éducation publique n’ont pas un bon niveau. Pourtant ce n’est pas que les élèves manquent de volonté, d’intelligence ou de courage, ils sont juste victimes d’un système obsolète et inefficace.

Quatre bonnes raisons d'utiliser un four à charbon en Afrique

4 bonnes raisons d’opter pour les foyers améliorés en Afrique

Les foyers améliorés représentent une alternative solide pour lutter contre la déforestation en Afrique. Les foyers africains peuvent améliorer l’état de notre planète et surtout alléger le quotidien de nos femmes au foyer par rapport à la recherche du bois, les fumées qu’elles respirent et l’équilibre financier ! Bref c’est une solution simple et abordable que tous les foyers africains peuvent s’offrir !

Les pères fantômes du Cameroun.

Décryptage: Les « enceinteurs », ces pères fantômes

J’ai failli mourir de rire. Mais la situation était trop grave que je ne pouvais le faire. Eh oui! Mon pote avait simplement agi comme tous les gars du Mboa, du Cameroun : enceinter les filles et disparaître. Ya même quoi ? C’est le boulot des « enceinteurs » non ! C’est leur travail. À cause d’eux, la famille va chez le diable !

Vers une année scolaire blanche au Niger.

Vers une année scolaire blanche au Niger

Au Niger, cette année a été marquée par une suite de grèves du monde scolaire et académique. Si les grèves étaient plus sporadiques durant les années antérieures, elles ont été, cette année-ci, largement continues et quasi interminables. Effectivement, des mois de grève ont été enregistrés alors même que l’année scolaire n’est […]