Féminisme

Ambiance de salon de coiffure

Mia, Leslie et Nadège, les as de la coiffure faisaient bouger le quartier depuis l’ouverture de leur salon : passe-mêches, lace frontale, la Kery Hilson… Elles savaient reproduire à peu de choses près les coiffures des stars. Elles étaient sûres de tout connaître en coiffure jusqu’au jour où Moni poussa le rideau de leur salon.

conseils-grossesse

Valérie face à la pression de l’enfantement

Dans les sociétés africaines, la femme est considérée comme une « donneuse de naissance » automatique, à un tel point que celle qui n’a pas d’enfant est vue comme une moins que femme. Mariée, la femme doit enfanter ; sinon elle est répudiée par son époux. Une femme chanceuse devra juste supporter d’avoir une coépouse qui fera des bébés à sa place, pour le grand bonheur de leur époux commun. Célibataire, on vous juge sur la base de votre âge apparent. « Elle est déjà quand-même vieille hein ! Il faut qu’elle accouche, même si elle n’est pas mariée ! »

mali-ecole-internet

Au Mali, seul l’internet peut sauver l’école publique

L’école publique malienne rime avec grèves intempestives, pénurie d’infrastructures scolaires, insuffisance d’enseignants qualifiés, nombre pléthorique d’apprenants… rien de bien reluisant. Il est unanimement admis que les récipiendaires de l’éducation publique n’ont pas un bon niveau. Pourtant ce n’est pas que les élèves manquent de volonté, d’intelligence ou de courage, ils sont juste victimes d’un système obsolète et inefficace.

Les pères fantômes du Cameroun.

Décryptage: Les « enceinteurs », ces pères fantômes

J’ai failli mourir de rire. Mais la situation était trop grave que je ne pouvais le faire. Eh oui! Mon pote avait simplement agi comme tous les gars du Mboa, du Cameroun : enceinter les filles et disparaître. Ya même quoi ? C’est le boulot des « enceinteurs » non ! C’est leur travail. À cause d’eux, la famille va chez le diable !