Fiction

Fiction

La Légende du Roi Wazal (première partie)

Il était une fois, à l’extrême Nord du Cameroun, vivait le roi Wazalion au Royaume Wazalvilles. Wazalvilles était un village calme, paisible, où la sagesse de ses anciens permettait d’assurer la pérennité du village. Pour tout visiteur extérieur, il donnait l’impression d’un village robuste, difficile à conquérir. Ses murs anciens laissaient paraître les différentes et nombreuses batailles déjà menées, et reflétaient une force majestueuse indescriptible. Le roi Wazalion était un homme d’une grande sagesse, patience et intelligence. Doux dans ses actes et ses paroles, il disposait d’une puissance et d’une maturité redoutables qui forçaient le respect. Aimé de tous, il n’hésitait pas à partir au combat afin de protéger ses terres et répondre aux besoins de son peuple. C’est lors d’une embuscade que le bon roi Wazalion trouva la mort : le village avait été pris d’assaut. Wazalion cacha son épouse et son fils dans une cave secrète afin de les mettre à l’abri. Puis il réunit ses armées pour protéger le village. A l’aide de son armure et de son épée Wazall’âme, le roi Wazalion accompagné de ses soldats et de son fidèle ami Bantoutator se lancèrent dans un combat sanglant au cours duquel le roi perdit la vie. Bantoutator ayant échappé à la mort promit de venger la mort de son ami Wazallion.

https://www.flickr.com/photos/garydenness/5480440052/

1452

« 12 octobre 1452 ! » répétai-je magistralement. « Date de la découverte de l’Europe par… »
« Tezozómoc » répondit, la voix embuée de sommeil, un adolescent métis du deuxième rang. « … pour le compte du roi Moctezuma 1er, Tezozómoc, accoste à Guernesay, il pense avoir rejoint la Californie par l’Est… » continua-t-il encouragé par mon mutisme approbateur

[Fiction] Manifs contre la Loi Travail en France : 7 bons conseils d’un dirigeant tropical à François Hollande

[Fiction]  » Ça se passe vraiment en France ? Ce ne sont pas des images d’une capitale africaine ?  » Ces questions ne seraient pas étonnantes si on se les posait en voyant à la télé les images des manifestations de Français contre la Loi Travail.

Abobo / Un matin pas comme les autres

Lundi 18 janvier 2016. 05H30. Abobo, la plus grande commune d’Abidjan. Cette agglomération est dramatiquement appelée “Abobo la guerre”, ou encore “Bagdad City”. Peut-être que ces surnoms sont prémonitoires au désastre que vivent au quotidien les populations de cette cité. Dans le pur hasard, je suis habitant de cette commune.

souvenirs Haïti

6 bis, rue Roussan Camille

J’habitais seule avec ma grand-mère Via, à Port-Royal. Dans ce vieil appartement de la rue Roussan Camille, j’ai appris à dessiner mes rêves sur du papier quadrillé. C’est là aussi que j’ai appris à mettre du gris dans le ciel sur mes cahiers déchirés aux allures de « la belle au […]