Home

Témoignage : les dangers de la mutilation génitale

La société, les traditions, m’ont enlevé mon droit de jouir de mon corps, mon de droit d’être une femme libre, complète et épanouie. Les traditions et les coutumes possèdent autant de bonnes que de nos mauvaises pratiques. A nous de faire le tri, de ne garder que ce qui aide notre société. L’abstinence et la pudeur tiennent de l’éducation sexuelle des enfants plutôt que de l’excision.

Les petits « nous »

« L’herbe est plus verte de l’autre côté c’est ce que je pensais quand j’ai pris le large, si j’avais su que la vie que je cherchais me regardait droit dans les yeux, si j’avais su que la vie que je cherchais était déjà mienne. L’herbe est plus verte quand tu arroses le sol c’est ce que j’ai compris quand j’ai pris le large… »
Adekunle Gold- Ire (traduction libre)

Certains Camerounais ne se mélangent pas avec les anges…

Je parle des vrais chômeurs hein, je ne parle pas des chômeurs techniques. Je parle des garnements qui s’asseyent au carrefour et qui ont créé leur Chambre basse qu’on appelle aussi souvent « Le Parlement ». Et la particularité de ces « députés », c’est que personne parmi eux ne veut se trouver -ou plutôt chercher- un emploi. Ce qui m’énerve avec ces Camerounais fainéants, c’est qu’ils n’aiment pas se mélanger avec les travailleurs. Car dès que tu vas vouloir ouvrir ta bouche, ils vont te dire que « N’est-ce pas tu travailles ? » Dès que tu vas vouloir leur donner ton avis sur un sujet quelconque, ils vont te répondre que « Tu connais quoi plus que qui ici ? » Dès que tu vas leur dire que tu rentres te coucher, ils vont te balancer : « Surtout, ne reviens pas ! ». Et pour rien-rien hein.

Mon coup de foudre pour le Rwanda

« Dieu se trouve partout mais le soir il revient dormir au Rwanda », proverbe Rwandais.
Je n’ai jamais compris la philosophie de ce proverbe et cela ne me surprend pas car le pays des milles collines c’est aussi le pays des milles surprises. Mais pourquoi Dieu devrait opter pour le Rwanda comme unique dortoir ? Mon récent voyage dans ce paradis africain m’a permis de le découvrir.

Donnez-nous envie de rester….

Beauté, gaieté, bonheur, bonne humeur, joie de vivre.
Voici le tableau qui se présente à moi lorsque je regarde ma télé.
Je vois un monde meilleur, un monde plein d’espoir.
Ils me vendent du rêve à travers toutes leurs productions. Ils me nourrissent d’envies et d’espoirs.
Je veux y aller mais on me dit « non ». « RESTE, ton pays a besoin de toi ».

Le système sanitaire guinéen, au-delà de l’imaginable

Coup de gueule contre la médecine de mon pays, la Guinée. Les hôpitaux publics sont dans un piteux état, les bâtiments sont insalubres, ce sont de véritables mouroirs… Quant aux médecins, beaucoup d entre eux ont une attitude choquante, pleine de dédain. Face aux patients, ils font preuve d aucune empathie. Le comble pour un médecin censé réconforter et soigner ses patients ! Notre système de santé est malade.

Hinano, la plus belle des Polynésiennes

Lorsque vous rencontrez une vahiné, sachez que si la fleur de Hinano est placée à sa gauche, côté cœur, cela signifie qu’elle est prise. Pour une Polynésienne, la position de son Tiaremaohi a donc une signification, elle ne place pas cette fleur de n’importe quel côté de sa tête. Connaitre ce code pourrait vous ouvrir les portes d’un certain bonheur, ou, au moins, cela vous indiquera la technique d’approche à utiliser pour aborder une vahiné, selon l’intention que vous avez !

Ruptures !

Quand on s’embrassait sur la bouche et quand on rigolait parfois en se regardant dans les yeux… j’étais en train d’augmenter la hauteur de mon atterrissage !
Depuis que j’ai perdu ma dulcinée, je ne fais que me lamenter. Je crois que je viens de découvrir la définition du mot « rupture ».

Les fonds marins de Cape Range National Park

Si la faune est variée, on ne peut pas en dire autant de la « flore ». Malheureusement, comme dans beaucoup d’endroits en Australie, des coraux morts jonchent les sols sableux des fonds marins. C’est une catastrophe de voir ça… C’est de la faute de l’Homme si les récifs sont dans cet état : la pollution et le tourisme de masse ont entraîné cette situation, aujourd’hui irréversible…