Journal intime

Journal intime

berlin-fernsehturm-tour-television-allemagne-ciel

Le choix du néant

Depuis septembre dernier, j’ai décidé de revenir vivre partiellement à Berlin, renouant avec ma vieille maîtresse une liaison qui, si elle s’est défaite de certaines illusions – autant dire de certains espoirs – n’a rien perdu en intensité. Une liaison dangereuse, parce qu’elle met constamment en perspective ma vie parisienne et mes choix de carrière.

Pourquoi est-ce que les Camerounais préfèrent les ex ?

Quand je vois comment je suis retombé amoureux d’une fille que j’avais pourtant déjà abandonnée, moi-même-ci ça me dépasse ! Pourtant je ne l’aimais même plus hein ! Mais c’est parce que parfois dans la vie d’un homme, ou alors d’une Camerounaise, il y a toujours un moment où tu auras forcément envie de te retrouver dans les bras de l’un(e) de tes ex…

homme-seul-front-de-mer-skyline

L’attente

Est-ce qu’il y aura d’autres lettres, je n’ai aucune certitude. Je sais que tant que je pourrai encore tenir un stylo et taper des lettres sur un clavier, il y en aura. Il y aura aussi des poèmes, des nouvelles, des récits, des romans. Tu seras partout, plus qu’un souvenir. Un personnage. Une image qui ne s’effacera pas.

expatrie

Étudier à Andafy n’est pas arriver au paradis

Quand on part de Madagascar pour étudier en France, il y a un assez important décalage entre ce qu’on a vécu dans le cocon familial et ce qu’on va devoir vivre tout seul (ou presque). A Madagascar, il est encore assez rare de quitter la maison familiale à la majorité ou après le bac. Souvent, les enfants ne quittent le cocon que lorsque leur mariage est prévu. Imaginez donc le changement !