Mondoblog

Non aux tresses pour ma fille au Cameroun.

Mesdames, le crâne rasé c’est mieux pour les petites filles

Raser les cheveux de sa fille relève d’un vrai casse-tête chinois pour la femme. Seulement 3 ou 4 mois après sa naissance, la fille doit déjà supporter de se faire tirer les cheveux avec des chichis pour être « belle » ou pour « ne pas ressembler à un garçon ». Ce sont les raisons principales que les femmes autour de moi avancent pour justifier cet état de choses. Je m’entends d’ailleurs constamment dire que je suis un « tyran » ou que je mets ma fille « mal à l’aise » parce que j’ai décidé de lui raser les cheveux.

Ville de Bamenda

Conakry : partouse, sextape et une poignée d’hypocrisie

Depuis quelques jours, une sextape enflamme la toile guinéenne. Un « threesome » (une partouse à trois) tourné dans un salon bien cossu de la Minière, un quartier résidentiel de Conakry. Bien connus du public, les acteurs, Moctar Keïta, Makhou, au moment des faits conseiller chargé du protocole auprès du PDG de GUICOPRESS, Noah Conté un opérateur économique à la tête d’une entreprise minière qui a pignon sur rue et une demoiselle résident à Reims en France. Mise en ligne par un internaute non encore identifié, la sextape tournée à l’image des cuvés de Youporn à vite fait le tour du web, passant d’un smartphone à l’autre à une cadence effrénée.

Ville de Bamenda

Réseaux sociaux : ces “drogués”  qui gênent. 

Avec l’essor des réseaux sociaux, force est de reconnaitre que l’information s’est démocratisée. Il n’est plus possible,  comme cela se faisait auparavant de censurer une information en fermant  ou en mettant pression sur les chaines de télévisions, les radios et les  journaux. Aujourd’hui, Facebook, Twitter, Youtube sont devenus des canaux […]

SelfieDéchets à Conakry, en Guinée.

Insalubrité: ‘’Il est impératif de mettre la question d’insalubrité en Guinée, au centre de la Gouvernance’’ dixit Fatoumata Chérif, initiatrice de la campagne #SelfieDéchets

Fatoumata Chérif, jeune bloggeuse et initiatrice de la campagne #SelfieDéchets. Sur les réseaux sociaux, cet hashtag permet d’alerter les citoyens sur l’insalubrité dans la capitale guinéenne. Conakry est sale ! Tout le monde le dit sans pourtant rien faire. Fatoumata Chérif a décidé de mettre citoyen et pouvoir public face à leur responsabilité.

Ville de Bamenda

Dakar: rien ne m’empêche de rêver

Dans ce billet, je vais simuler un remerciement par lettre à une amie qui m’aurait accueilli à Dakar, l’une des plus belles villes du monde ainsi qu’une des plus importantes villes du continent africain. Rien ne m’empêche de faire un rêve, de profiter des bonnes choses de la Teranga dans […]

Ville de Bamenda

[Nouvelles] Le voisin d’en face (épisode 5)

Les pêcheurs décidèrent de ne plus prendre le chemin de la mer ; ils abandonnèrent barques, nasses, hameçons, cannes à pêches… et restèrent chez eux à ne consommer que du tabac, à aspirer l’odeur de son arôme, à s’emplir la tête de nicotine. Les femmes de pêcheurs prirent l’habitude d’introduire le […]

Ville de Bamenda

Parodie – Les malgaches en Europe sont en mission de civilisation

Les déclarations du candidat aux présidentielles françaises Emanuel Macron qualifiant la colonisation de « crime contre l’humanité » suscite le débat chez les internautes malgaches. Moi, cela m’a fait visiter le site wikiquote sur le sujet et je me suis amusé à reprendre les citations de certains francophones qui défendent la colonisation. […]

Ville de Bamenda

Myriam Sultan, la reine du Malouf

Que faire ? Dieu m’a infligé l’épreuve de l’amour,
oh ma gazelle et ma beauté, guéris mes blessures.
Séparé de toi, mon corps dépérit,
et je perds toute patience.
Offre-moi le bonheur de te revoir,

D’autres pourront le comprendre comme un hymne à l’amour… les deux se croisent, se rencontrent, …

Ville de Bamenda

Au-delà de nos errances

Certains partent aujourd’hui avec la promesse de revenir un jour. Les raisons de départ divergent pour chacun, un meilleur travail, des études supérieures, la famille, le tourisme, etc. Une quête éternelle de l’autre part de soi.

Quelques soient nos motivations, un jour, les entrailles de la matrice réclament notre sueur. Au-delà des attentes, des rêves, des espoirs, des raisons de départ. J’ai choisi de croiser le regard de ceux qui un jour ont décidé de faire leurs malles, de fermer la porte à double tour.

Ville de Bamenda

Pour un espace de coworking et d’innovation à Lomé

Les espaces de coworking en Afrique de l’Ouest, disons-le, il n’y en a pas une tonne. Jokkolabs au Sénégal est la référence dans la sous-région. Il est recensé près de 6000 espaces de coworking spaces dans le monde, et ce concept d’espace mutualisé est plutôt adapté aux entrepreneurs qui ne peuvent se permettre de payer un loyer pour un local de leur entreprise. Je parie que si ce concept existait des années auparavant, certains entrepreneurs comme Steve Jobs ou Bill Gates n’auraient pas commencé leur business dans leur garage. Au fond, le coworking space est un vaste garage avec pleins de compartiments à exploiter. L’Afrique l’a compris, d’où la première conférence africaine sur le coworking en Afrique du Sud en Juillet 2015.

Ville de Bamenda

Togo City FM et LCF Tv ferment : et alors ?

Je reviens des congés que je me suis octroyé sur mon blog. Mon côté patron hein… Quand on n’a aucune chance d’être patron des autres, on peut déjà essayer d’être patron de soi-même hein… comme se permettre d’aller boire de la bière quand on veut… ou se permettre de se […]

Ville de Bamenda

Madagascar: Sur les traces de l’auteur de « Sankara le rebelle »

Lorsque j’ai eu l’occasion de rencontrer un malgache, je n’ai jamais hésité à demander d’après Sennen Andriamirado. Sennen Andriamirado était un journaliste malgache travaillant pour le journal Jeune Afrique. C’est lui qui a écrit les livres« Il s’appelait Sankara » et « Sankara le Rebelle ». C’est à travers ses œuvres que beaucoup de jeunes de ma génération ont pu apprendre l’histoire du père de la révolution burkinabè et ce qui a marqué cette période pendant laquelle YouTube DailyMotion n’existaient pas. Malheureusement, personne ne connaissait Sennen.

Ville de Bamenda

Pourquoi je n’ai pas honte d’être une femme fontaine ?

Du plus loin que je m’en souvienne, le sexe a toujours été mon sport favori. Je ne me lasse jamais de tirer un bon coup et quand j’ai découvert que j’étais une femme fontaine, ma vie a changé. Mes plaisirs sont décuplés et je suis devenue une femme plus épanouie, plus sûre d’elle et plus heureuse.