Politique

CAF-moque-cameroun-sport

On dirait que la CAF veut se moquer du Cameroun en 2019

Je vous jure hein, je ne comprends plus rien du tout ! Car non seulement le Cameroun n’a jamais organisé une Coupe d’Afrique avec plus de huit équipes, mais voilà que la CAF lui demande d’en organiser avec jusqu’à vingt-quatre ! Hein ? Pardon dites-moi vous-mêmes si ce n’est pas un complot que les gens-là sont en train de fomenter contre la République du Cameroun.

cote-ivoire-sexophonie

En Côte d’Ivoire, de la francophonie à la «sexophonie», gbès est mieux que dra

Je vous l’avais dit : les Ivoiriens et les Ivoiriennes sont « sexophiles et sexofilles ». Aujourd’hui, je vous parlerai donc de la « sexophonie », comme un académicien vous aurait parlé de la francophonie. Chez nous, un vocabulaire étymologiquement sexuel, mais sociologiquement pudique a vu le jour. Ainsi, à la vue d’une belle fille, quand la grammaire embrasse l’orthographe dans la bouche d’un Ivoirien lambda

pauvrete-enfants-tchad

Tchad: les enfants de la rue, un phénomène qui ne cesse de grandir

Tout le monde pense qu’être un réfugié, c’est être loin de chez soi et loger sous une tente blanche, et attendre de l’aide, ce n’est pas le cas. Après tout, un réfugié c’est juste une personne comme vous et moi. En mai 2017, j’ai visité un camp des réfugiés à l’Est du Tchad à Goz-Beida, c’est le camp “Djabal”. Voici une fiction réelle d’un enfant réfugié du camp “Djabal”.

elections-congo-brazzaville

Les législatives au Congo-Brazzaville, un spectacle comique

Au Congo Brazzaville, le 16 juillet, les Congolais ont élu 151 députés à l’occasion des législatives. Un nombre de députés dépassant largement les 139 députés élus en 2012. Une occasion de voir émerger plusieurs nouvelles têtes dans le monde politique et de voir d’anciennes icônes voulant se réaffirmer.  Les élections ont […]

liberte-expression-madagascar

Madagascar : Liberté d’expression, paix à ton âme !

Je suis dégoûtée! Au vingt-et-unième siècle, je vis dans un pays où dire ce que l’on pense et se faire apprécier pour cela est devenu un crime. Hier, en lisant le journal, j’ai tout simplement compris qu’il n’y plus rien à espérer de ce pays, de ce Gouvernement… Non, car même parler, qui est votre liberté la plus stricte, liberté que même le grand Dieu ne vous a pas enlevé, vient d’être piétinée. Liberté d’expression, paix à ton âme !