Slider

en.wikipedia.org

L’Eglise et la politique en RDC

L’Eglise joue un rôle prépondérant dans les Etats, elle sert de repère pour le pouvoir, un outil de cadrage, mais elle souvent critiquée pour son immixtion exagérée dans les affaires politiques. Le foisonnement d’église en RDC prend, de plus en plus, des allures inquiétantes. C’est devenu un véritable phénomène de société.

Au Gabon, la terreur devient un argument politique

Depuis quelques semaines la vie politique nationale prend une tournure inquiétante. Les acteurs politiques, notamment ceux du pouvoir en place se laissent aller à des excès. Entre déclarations fallacieuses, campagne de terreur, stigmatisation, chasse aux sorcières, tout y est pour comprendre que le combat politique ne se joue plus sur les idées constructives, mais plutôt sur celles qui visent à détruire politiquement tous les rivaux

Flickr .com

Mauritanie : au temps où les fesses, les grosses, avaient encore leur mot à dire

Au temps où les fesses, les grosses, avaient encore leur mot à dire, dans notre esthétique féminine. Maintenant que les choses vont vite, que les personnes vont vite, qu’il faut sauter, danser, changer, aller partout, être plus léger, plus agile, plus frétillant. Pour cette fois, HS oblige, je veux parler du mensonge.

Coup de gueule : Dieu a-t-il vraiment quitté l’Afrique ?

Ce matin là, lorsque je suis sortie de mon lit, j’ai fait un tour sur Facebook, la maladie du siècle. On ne peut s’en passer. J’ai vu des images, des vidéos venues directement de la capitale ivoirienne. Elles m’ont fait froid dans le dos. Et je me suis souvenue de la célèbre réplique de Bruce Willis dans le mythique film Les larmes du soleil « Dieu a déjà quitté l’Afrique ».

Parce que mes départs sont des aventures

L’avion tourne et je bascule vers l’océan. Par la fenêtre un soleil rayonnant, les vagues grises, le Pacifique, vraiment ? Et ces bateaux. Des petits, des gros, sûrement des gros en fait, l’avion est encore haut. J’ai claqué la porte il y a seize heures maintenant, je n’ai pas fermé l’œil une seconde, quatre heures du matin pour moi, dix heures ici, épuisée mais voilà que je souris.

Daniel Zanini H cc Flickr

Et si j’étais né dans une famille musulmane ?

Je me rendais à un rendez-vous. Le trajet se déroulait sans problème jusqu’à ce qu’un jeune homme monte dans le wagon où je me trouvais. Il était barbu, avait le teint basané et portait une djellaba. Un silence pesant s’installa tout d’un coup, presque tous les autres passagers le fixaient avec méfiance.

Cinq choses que les célibataires (hommes) devraient savoir sur le mariage en milieu peul

Une idée, sans doute reçue, veut qu’en Guinée la proportion de filles célibataires est nettement supérieure à celle des hommes du même état civil. Aucune étude n’existe pour étayer cette affirmation, ceux qui la colportent se fondant en général sur les données de quelques foyers où le nombre de filles domine celui des garçons. Toujours est-il que des contingents entiers de célibataires hommes sont convaincus qu’il existe tellement de princesses au cœur à prendre qu’ils auront l’embarras du choix le jour où ils se décideront de convoler en noces et qu’avec un peu de chance ce sont ces princesses qui viendront demander carrément leur main !

Afrique, quand vieillir devient une crainte

Les jeunes ne se rendent pas compte qu’ils vont vieillir, et qu’ils risquent de connaître des situations cauchemardesques comme celles que vivent les vieillards d’aujourd’hui. Des hommes, qui une fois l’âge limite de travail atteint, se sont retrouvés sans aucun sou et avec une lourde charge familiale à assumer.

Voyage dans le passé d’une pérestroïka au Congo-Zaïre

A huit ans, je ne comprenais pas grand-chose, rien du tout à la politique. Mais je savais comme tous les gamins « nés zaïrois », qu’il y avait à côté du Tout-Puissant Dieu Notre Père qui est aux cieux, un Tout-Puissant Père de la nation zaïroise à Kinshasa. Nous pensions aussi que Jérusalem où Jésus entra triomphalement, Putu ou Poto (Europe) où se rendaient chaque année les missionnaires, tout comme Kinshasa le lieu qu’habitent les hauts politiques, étaient des communes du ciel.

Les chinoiseries de l’émergence : les universités bling-bling et le système LMD

Cela fait au moins 4 bonnes semaines que les enseignants des universités publiques ivoiriennes sont en grève. Aucun bruit sur la situation hormis l’annonce par le ministre de tutelle Gnamien Konan que les syndicats seront reçus par le premier ministre. Pour faire diversion comme à l’habitude de ce gouvernement, le ministre a annoncé la création d’un fonds pour la recherche doté d’une enveloppe de la ridicule somme de 500 millions de FCFA. Diantre, ce ministre prendrait-il les universitaires pour des enfants qui se ruent en classe quand l’odeur de l’argent est rependue ? Fonds de la recherche pour quelle utilité ? Il s’agissait de donner des réponses aux préoccupations des enseignants et non on encore de répandre de la poudre de promesse pour détourner si maladroitement les attentions. A l’évidence, l’argumentaire n’a pas été efficace. La grève qui continue est qualifiée d’illimitée.

« L’Occident, un rêve qui perdure ! »

L’immigration, un seul symbole à mes yeux : un homme qui abuse d’une femme qui lui est interdite au risque de finir en prison pour cet acte ignoble. Voici comment je résume cet amour presque interdit entre les immigrés clandestins et l’objet de leur fantasme. « Occident mon rêve, laisse-toi faire, car que tu le veuilles ou non, je te pénétrerai, quel qu’en soit le prix ».

« Voter ou ne pas voter, là est la question »… Ce qu’en disent quelques blogueurs togolais

La date fatidique du 25 avril jour de l’élection présidentielle #TGPR15 approche à grands pas pour le Togo. Le long feuilleton politico-social, aussi cahotant que chaotique, qui nous y conduit pousse tout un chacun à prendre position vis-à-vis de ce scrutin. Mais au-delà de nos tergiversations, de nos débats houleux et passionnés, des démonstrations les plus complexes aux raisonnements les plus subtils,

Gueyem *?

Kif-Kif, capitale de la province « la Ceinture », a bien accueilli le président Vegrach (1). Un accueil grandiose, quoique dira l’opposition. Des dizaines de milliers d’anonymes qui n’ont pas dérogé à la règle. C’est ainsi qu’ils accueillaient tous les présidents qui ont précédé Vegrach.

Je ne suis même pas un nègre, je suis Africain !

Nous nous plaignons très souvent de la corruption dans nos Etats africains. Et ceux qui sont indexés le plus souvent sont ceux que nous voyons aux postes de haut rang. On te dira que tel ministre est un corrompu ou que telle autorité est un vendu. Nous ne tenons, très souvent, pas compte des « petits » coups bas qui se font à la basse échelle. Ce que le nègre oublie, c’est que l’intégrité doit commencer par lui-même.