Société

Non, les mbeinguètaires ne sont pas des super-Camerounais !

Quand tu habites à Bafoussam et que ta petite amie habite seulement à Yaoundé, elle te dit que c’est fini entre nous parce qu’elle n’arriverait plus à supporter notre distance… Alors que quand tu déménages pour aller vivre là-bas à Paris à plus de 6 000 km de Yaoundé, elle commence à t’appeler pour te dire que « Chéri, je t’aime », « Tu me manques » ou encore « La distance ne pourra jamais nous séparer. »

Non aux « prédateurs » !

Le 23 mai 2018 paraissait dans le journal satyrique Le Canard Enchainé un article dénonçant les « prédateurs » qui rachètent pour une bouchée de pain des appartements dans des résidences-services pour personnes âgées et cherchent ensuite à faire supprimer ces services pour faire augmenter la valeur de leurs logements. A Tours, la résistance s’organise!

Facebook et la recherche du buzz au Cameroun

Cameroun. Facebook. Est-ce que ça c’est même un buzz ? Parfois je me connecte et j’apprends qu’il y a un inconnu qui a préparé le couscous maïs chez lui avec la sauce gombo. Parfois j’apprends qu’il pleut actuellement à Edéa. Parfois je vois une dame qui nous présente toute sa famille alors que je ne la connais même pas. Parfois il y a des jeunes filles qui nous demandent de voter si on les préfère en pantalon moulant ou bien en pantacourt collant…

#JusticeForNoura : Noura, jeune soudanaise, mariée de force, aujourd’hui condamnée à la peine de mort pour avoir tué son mari qui la violait.

Selon l’indice d’inégalité de genre de l’ONU, le Soudan est classé 165 sur 188 pays. L’ONU souligne aussi qu’au Soudan, la violence contre les femmes et les filles est considérée comme répandue. En outre, le pays a des politiques faibles pour protéger ce groupe alors qu’il n’a pas signé la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes. Dernier point : le Soudan, pays où la population musulmane est majoritaire, ne considère pas le viol conjugal ni le mariage d’enfants comme un crime. #JusticeForNoura.