Société

Comment l’expliquer à mes enfants ? L’image du racisme

J’ai essayé, dans mon post précédent, de remonter le plus loin possible, selon moi, à l’origine de ce qui a pu être l’obsession des belges pour l’identité, leur identité, et leurs ambitions « civilisatrices »… Mais je ne sais pas dans quelle mesure ça pourrait parler à mes enfants. Je pense plutôt que je devrais commencer par un texte dans lequel j’explique de quelle manière j’introduis mon cours sur le racisme à mes élèves de sixième secondaire.

Au Cameroun il n’y a pas le travail, mais il y a le « travaillement »

Au Cameroun il n’y a pas le travail car de nombreux jeunes sont des contractuels, des temporaires, des personnels intérimaires voire des prestataires individuels. Au Cameroun il n’y a pas le travail puisque l’âge de la retraite dépend de la personnalité de celui qui occupe le poste fictif. Au Cameroun il n’y a pas réellement de l’emploi à vrai dire, puisque la majorité de mes concitoyens sont exclusivement des débrouillards.

Du « Baygon » contre les « microbes »

Comme les enfants soldats du Liberia ou de la Sierra Leone, les populations d’Abidjan découvrent le visage hideux de la criminalité juvénile précisément celle des mineurs. Il s’agit d’enfants de 9 à 17 ans rompus à l’art du maniement des armes blanches que l’on appelle sur les bords de la lagune Ebrié les « microbes ».

Logo Mondoblog

#Mondochallenge : Côte d’Ivoire, l’alcool, un tueur silencieux

L’Ivoirien adore faire la fête. Qui dit fête, dit laisser aller à tous les excès qui vont avec, particulièrement à une consommation démesurée d’alcool. Mais beaucoup d’autres Ivoiriens n’ont pas besoin de faire la fête pour ingurgiter quotidiennement de l’alcool. Et si la Côte d’Ivoire, malgré ses apparences, ne se trouve pas parmi les grands consommateurs d’alcool , c’est simplement parce que l’alcool qui y est le plus consommé échappe à tout contrôle depuis sa fabrication jusqu’à sa mise sur le marché. Et cet alcool, dont le plus célèbre est le koutoukou, encore appelé gbêlê, fait des dégâts parmi ses consommateurs, de jeunes adultes en général.

J’ai pris du café très noir dans une véranda à Rugetsi

Après ma première nuit dans le village de Rugetsi, dans la province du Nord-Kivu, mon hôte me réveilla de très bonne heure. Nous avions passé une nuit presque blanche, mais, malgré cela, à six heures nous étions déjà en route vers le centre du village. Nous avions rendez-vous dans une paillote. A ma grande surprise elle était déjà pleine à craquer. Une vingtaine de messieurs se serraient sur des bancs.

Lubumbashi-rdc

Je suis allé voir le président Tshisekedi, je n’avais pas de veste

Mieux ou mal se vêtir ce n’est pas ça qui développe ou sous-développe notre pays. Il faut savoir écouter ce que les gens vous disent plutôt que comment ils sont habillés. Je ne crois pas que cela soit vraiment un ordre du président que seuls les mieux chics le voient. C’est l’oeuvre du conformisme ridicule congolais.

Élève assassiné au Lycée Bilingue de Deido : tous coupables !

Tout le Cameroun est choqué après le meurtre du jeune élève du lycée bilingue de Deido, à Douala. La scène s’est déroulée le vendredi 29 mars dans l’enceinte de l’établissement scolaire, alors que les élèves prenaient leurs bulletins du deuxième trimestre avant le départ pour les congés de Pâques. Depuis ce drame, les questions fusent : « Qui blâmer ? Comment aurait-on pu éviter cela ? Comment en est-on arrivé là ? »

feminisme-manifestation-pancarte

#MondoChallenge : les 10 commandements du féminisme pour jeunes hommes d’aujourd’hui

Voici une petite liste non exhaustive des préceptes de parité que je m’efforce de rappeler au quotidien à mes garçons. Quand je leur ai parlé de cet article, ils n’ont rien trouvé d’extraordinaire et donc ça leur parle. Mais juste après j’ai du les supplier pour sortir les assiettes du lave-vaisselle, et c’est la preuve qu’il y a encore du chemin à faire.

8-mars-top-10-solutions-egalite-femme-homme-droits-femmes

#MondoChallenge : mon top 10 des propositions pour l’égalité femme-homme

Je vous propose un menu de dix propositions pour l’égalité femme-homme légèrement commentées. Puisque nous savons tous que l’humain (femme ou homme) est le seul qui puisse agir ou implémenter des solutions, mes propositions vont s’adresser à des personnes que je désignerai par « tu » ou « vous ». A vous de voir si vous êtes concerné(e)s.

#MondoChallenge : 10 solutions pour plus d’égalité entre femmes et hommes

S’il y a un proverbe dans la langue Malagasy (langue parlée à Madagascar) que je n’aime pas du tout c’est bien: “Fanaka malemy ny vehivahy”. Ceci signifie que la femme est un meuble fragile. On nous l’enseigne à l’école dès notre plus jeune âge. Il peut faire même l’objet d’une dissertation. On acquiert alors cette notion d’inégalité très tôt. Pour pouvoir alors arriver à un certain semblant d’égalité entre femmes et hommes, il faudrait changer les bases même de la société dans laquelle nous vivons actuellement. Le chemin est encore long je pense, ce qui ne m’empêche pas de proposer dix solutions pour nous rapprocher de cette égalité des genres.