Société

porteur_des_rues

Cameroun : bienvenue au pays des débrouillards

Pour beaucoup, la débrouillardise est la seule manière de survivre dans une société bousculée par tant d’inégalités et d’injustices, une société à deux vitesses. Quelle est donc cette société où tout le monde devrait être ministre, savant, médecin, prof, journaliste, avocat, magistrat, commissaire, commandant, ingénieur… Qui n’a pas de débrouillard dans sa famille dis donc ? Qu’il lève tout de suite le doigt !

femme-enceinte-afrique

Akwaa : si jeune et déjà mère

En réalité Akwaa est un cas parmi tant d’autres dans mon quartier…. Dans mon quartier il y a plein de jeunes filles mères, la majorité sont des d’adolescentes de 14 à 17 ans. Une des conséquences , c’est que mon quartier est bourré de petits enfants qui jouent sur les voies, d’où son nom de « Kpédévikomé » ou pouponnière.

milices d'autodéfense_Burkina-faso

Burkina Faso : le gouvernement siffle la fin des abus des Kolgweogo

Les milices d’autodéfense ont profité de l’absence des forces de sécurité ou de leur laxisme pour s’implanter dans différentes régions du pays. Les populations, usées par l’insécurité, ont vu en eux un soulagement ; c ’est pourquoi, en dépit de leurs abus, ces milices sont soutenues par une grande partie de la population rurale.

thermomètre - ok - 2

Le pakavilisme, la redoutable maladie des congolais

Le pakavilisme, comme tous les ismes, se veut un système de pensée achevé, où rien ne va mieux : ni hier, ni maintenant et jamais demain. C’est une catastrophe et on n’y peut rien. Une francisation du swahili « paka vilé », le concept signifie : « pareil, toujours comme ça ! ». En RDC, en effet, c’est toujours comme ça : « Ni paka vilé ! »