Bifouma

Une défaite si victorieuse

La CAN m’a fait rêver. Oui, car pour la première fois j’ai ressenti ce que j’ai toujours tant voulu. Le football n’a jamais été un hobby ou quelque chose de passionnant pour moi. Mais voir ces gens comme Bifouma, Oniangue défendre nos couleurs. je n’ai pu résister à cette folle envie de courir. Oui de courir de défier les policiers. De sentir les lacrymogènes picoter mon visage.