Boxe

Hommage à Mohamed Ali

Il avait « piqué comme une abeille » en plein Kinshasa

Aujourd’hui le monde entier pleure l’ancien champion du monde de boxe, Mohamed Ali. Il est mort d’une insuffisance respiratoire vendredi dernier en Arizona. Dans le cadre des hommages et témoignages qui fusent de partout pour honorer la mémoire de cette icône de la boxe moderne disparue, votre voisin d’à côté laisse […]

Manny Pacquiao est-il plus influent que Dilma Rousseff ?

Il est une idée reçue (appelons cela comme ça) qui veut que l’Indonésie soit l’une des plus grandes démocraties du monde. Un immense pays qui se distingue en Asie par sa stabilité politique et par l’alternance au pouvoir. Pourtant, ce pays est loin, très loin, de l’idée que je me fais de la démocratie.

Friday Night Fights : boxe à Kinshasa

La semaine dernière, on a célébré le quarantième anniversaire du mythique « Rumble In The Jungle » qui opposa Mohammed Ali et George Foreman au Stade du 20-Mai. L’événement, largement relayé par la presse internationale, a été commémoré par le Shark Club, l’un des (nombreux) clubs sportifs de Kinshasa, au travers de l’organisation d’un meeting de boxe le vendredi 31 octobre, auquel j’ai bien entendu assisté.

8mA1EE42E-6E26-419D-92C2-FF72F8BBD8FA_w640_r1_s

Mohamed Ali : when we were the king

Je m’y connais très peu dans la boxe, pourtant je m’ennuie jamais de regarder le documentaire « When we were Kings » de Léon Gast, qui retrace l’histoire d’un des combats de boxe les plus mythiques qui opposa le 30 octobre 1974 à Kinshasa deux boxeurs noirs américains (George Foreman et Mohamed Ali) sur le sol africain (Zaïre).

Championzé-Couv

Championzé

Il fut le premier africain champion du monde de boxe. Il était aussi français puisque né à Saint-Louis dans un Sénégal partie de l’empire colonial appartenant à Paris. La mémoire hexagonale a retenu les gloires du noble art que sont Georges Carpentier, Marcel Cerdan et autres frères Tiozzo. Malgré son […]