Culture

A Abidjan, Simone Guirandou, figure de proue de la promotion des arts contemporains

La LouiSimone Guirandou Gallery, située à la Cité Mermoz, en plein cœur du poumon artistique de la ville d’Abidjan, est le témoignage moderne et avant-gardiste d’une volonté, depuis plus de 30 ans, de promouvoir les arts contemporains. Partons à la découverte d’un monument essentiel pour la scène artistique ivoirienne et internationale.

Boris Nzebo à Abidjan : les coiffures des femmes servent à interroger les sociétés africaines

L’artiste plasticien camerounais Boris Nzebo expose pour la première fois à Abidjan, à la Fondation Donwahi.
L’ exposition, intitulée « Mutants », est ouverte depuis le mois d’octobre et fermera le 31 janvier prochain.
L’artiste y interroge les sociétés africaines à travers les coiffures des femmes.

Ayiti Jan’l Dwe Ye : le thème choisi pour le carnaval 2018

“Ayiti Jan’l Dwe Ye”, c’est le thème choisi pour le carnaval 2018. Le carnaval, c’est la fête de l’année en Haïti. Comme d’habitude, le carnaval haïtien offre un festival de bruits et de couleurs. Les groupes musicaux vont se préparer pour traiter ce thème oh ! combien intéressant. “Ayiti Jan’l Dwe Ye”, qui se traduit en français « Haïti comme il doit être ». Effectivement, nous rêvons tous d’une Haïti meilleure.

6 marchés et expositions de Noël à voir absolument en décembre à Abidjan

Noël c’est avant tout la fête des enfants, mais c est aussi un moment de partage pour faire plaisir aux autres et pour offrir une petite attention aux personnes qui nous sont chères. A Abidjan, on ne lésine pas sur les moyens… et pour cause, de nombreux marchés se montent ça-et-là pour laisser apparaître des talents locaux en ces moments de fêtes de fin d’année. Suivez-moi à Abidjan et suivez le programme !

Chez les Malagasy, le « Miandry fa gasy » devient une culture autodestructrice

A Madagascar, l’excuse que l’on donne aux personnes qui attendent, c’est le fameux « Miandry fa gasy« . Entre politesse, patience et non-respect, le  « Miandry fa gasy » chavire vers une culture autodestructrice. « Miandry fa gasy »: la queue de l’autodestruction « Miandry fa gasy » ou « On attend parce qu’on est gasy« . C’est l’excuse que […]