dinosaure

Un Panda pour Tignous

Je suis (loin de) Charlie

Mon vieux pote Roberto m’écrit. « Je me rappelle le temps où on se marrait à lire ensemble « Charlie Hebdo », j’ai pas envie que cette période soit révolue, où on pouvait encore rire à la gueule des cons. Avec cette horreur qui arrive, les choses vont changer… » Ça m’aurait fait du bien d’en parler avec toi, camarade, et t’en fais pas, on va encore bien se marrer, on va bien rire à la barbe de la barbarie !