eneo

Cameroun : ces compagnies qui nous donnent le macabo

On dit comme ça hein, nous-mêmes ici nous sommes forts ! Parfois on se rend dans un guichet pour payer notre facture exorbitante, et on doit encore se mettre dans un long rang. Parfois tu arrives même jusque devant la guichetière, et elle te dit que c’est déjà l’heure de la fermeture… Je ne comprends pas. Ou c’est nous qui sommes bêtes oooh ! En tous cas je vais vous dire une chose, ça fait déjà plusieurs années que les Camerounais ont le macabo de toutes ces grosses entreprises…

Au Cameroun, les coupures d’électricité sont thérapeutiques

Mon pays c’est mon pays. Remplacez mon pays par Cameroun, ça vous donnera cette célèbre citation coloniale qui sert d’explication à tout ce qui y est absurde. Il y a quelque temps j’ai, décidé de ne plus regarder d’un mauvais œil ce qui y est mal bien fait.Tout ce qu’on fait au Cameroun, telles les coupures d’électricité, c’est pour atteindre l’émergence à l’horizon 2035.

Je suis camerounais, je suis Energie noire et obscure

Jeune, j’ai vécu à Nanga-Eboko, je me souviens que cette ville qui n’avait pas encore la chance d’appartenir au giron présidentiel (allez dire !) était une espèce d’agglomération poussiéreuse enclavée où en saison sèche la couche de poussière pouvait atteindre plusieurs centimètres avec ce que cela avait comme conséquences sur la santé et l’hygiène. Je me souviens de ma première attaque de conjonctivite, souvenir douloureux…