Fater

Pas faire le ramadan c’est comme avoir 15 ans

C’était ramadan j’avais rien à dire, parce qu’il n’y avait rien à faire. Heureusement c’est fini, l’hypocrisie collective là. Perso je craque. Les rares cafés ouverts pleins de fattaras ( ceux qui jeûnent pas et qui vont aller en enfer, s’ils n’y sont pas déjà ) qui mangent des cigarettes, tellement ils en fument, boivent des cafés de manière compulsive, sous la lumière affreuse des néons, puisqu’il a fallu scotcher des feuilles de journaux sur les vitres, pour éviter au pauvre passant qui jeûne, la vue de ces vilains, ça me tape sur les nerfs.