Fusillade à bamako

Bamako, le Kandahar made in Afrique de l’Ouest

Qui aurait cru, il y a cinq ans de cela, que Bamako serait victime d’une situation d’instabilité sécuritaire aussi grande, et digne d’un film hollywoodien avec une mise en scène de guérilla urbaine. Les effets spéciaux du grand écran s’invitent dans nos rues. La question reste posée. Rappelez-vous l’année dernière, aux heures de l’insurrection militaire, la ville de Bamako était très quadrillée avec un contrôle accru aux différentes entrées.