homme âgé

Ce n’est pas par l’odeur du pet qu’on reconnaît un vieux (11e partie)

Allah protège le pèlerin et les trésors de son entrecuisse. El Hadj Boubacar Sylla et son djeli Kouyaté n’eurent pas besoin de se poser des questions sur ce qui était en train de leur arriver, ou plutôt ce qui était en train d’arriver à leur gendre Konaté avant de décoller de leur siège et détaler, chacun de son côté,