imam

Guinée : le vendredi était trop saint !

Répétons avec un dicton peuhl « Tous les jours ne sont pas vendredi ». J’y ajouterai que ce n’est pas tous les vendredis qu’on a la (mal) chance de vivre une guéguerre d’imamat. Jusque-là, prier derrière deux imams dans la même mosquée, au même moment, était inédit. Désormais, c’est chose faite. La marque est du « made in Guinea ».