insomnie

Insomnie

Un zéphyr, un astre enterré, puis un silence
Le ciel est suspendu dans une fragile hésitation
A mi-chemin entre l’oubli et le rêve
Et la nuit s’en vient,
Me caresser la nuque
Me murmurer à l’oreille des musiques et des douceurs oubliées