Massacre de Womé

Ebola, l’Afrique doit tirer des leçons

L’Afrique n’a pas encore fini avec les crises en Centrafrique, en Libye et au Mali qu’elle est confrontée à une redoutable épidémie. La fièvre hémorragique virale Ebola est en effet l’une des maladies les plus graves connues chez l’homme : son taux de létalité peut atteindre 90 %. Depuis sa découverte en 1976 en République démocratique du Congo, le nombre de décès total qui y sont liés avoisine les 3 000, rien que pour l’actuelle flambée.