Musique

Leonard Cohen in Memoriam

C’était le samedi 4 septembre 1999, sur l’île d’Hydra, en Grèce, quelques jours avant le grand tremblement de terre à Athènes. J’ai rencontré ce jour-là, pour la première et dernière fois de ma vie, le poète et musicien canadien Léonard Cohen. Il m’a dit qu’il n’avait jamais appris à chanter et que c’était pour cette raison qu’il avait choisi de réciter les paroles de ses chansons.

Lettre à l’artiste SIA

Chère Sia, j’ai écouté « the Greatest » et je suis définitivement épris de vous. Je voudrais bien qu’il y ait un « nous ». Et qu’on vive le bonheur to « the Highest ». Comment êtes- vous entrée dans ma vie ? Comment avez-vous fait, pour qu’en un jour, avec une musique, tout bascule dans mon existence ? Je vous aime ❤ Guillaume.

Le Sahara inaccessible ? Heureusement non !

A travers ces images, j’espère que chacun imagine l’ambiance particulière de ce concert en plein air. Marcher pieds nus sur les tapis magnifiques réalisés par les femmes à M’hamid el Ghizlane, sentir l’odeur du thé, goûter la texture sucrée des dattes, s’imprégner du mélange de culture… tout cela donne une belle énergie à cette fête.