océan

Parce que mes départs sont des aventures

L’avion tourne et je bascule vers l’océan. Par la fenêtre un soleil rayonnant, les vagues grises, le Pacifique, vraiment ? Et ces bateaux. Des petits, des gros, sûrement des gros en fait, l’avion est encore haut. J’ai claqué la porte il y a seize heures maintenant, je n’ai pas fermé l’œil une seconde, quatre heures du matin pour moi, dix heures ici, épuisée mais voilà que je souris.

Tu laisses de l’indigo sur mes doigts et une tempête dans mes cheveux

Quand je voyage, je ne suis pas la même, je change. Des nuages pleurant du mezcal sur des « espadines ». Ma terre, les pierres de mes grands-parents, des pierres vertes alignées en silence.Argile fondue en or et jade. Villages de pluie. Cosmogonie ancestrale. Des frises des écailles d’iguane enfermées dans la fève de cacao.

Arica_battle

Chili, Pérou, Bolivie : des différends historiques aux rivalités frontalières

Entre le Pérou qui milite pour quelques grains de sable, la Bolivie qui se bat pour obtenir un accès à la mer, et le Chili qui fait la sourde oreille, la région est minée – littéralement, mais surtout par les conflits diplomatiques. Le 27 août 2014, une centaine de Péruviens manifestaient dans le sud du pays, à la frontière avec le Chili, pour revendiquer leur souveraineté sur le « triángulo terrestre ».

Escaliers colorés de Valpo (Crédit Photo : FL)

Valparaíso, mer d’odeurs et de couleurs

On oppose Valparaíso (ou Valpo pour les intimes) et Santiago comme on le fait pour Marseille et Paris. A vrai dire, la comparaison tient debout, à quelques détails près. D’un côté la vie, la mer, la couleur ; de l’autre le gris, la montagne… la capitale. Ne me taxez pas de manichéisme : tout ne fait pas rêver à Valparaíso, et tout n’est pas bon à jeter à Santiago, loin de là.