opposition

Le Togo entre campagne, vacance et émergence

Depuis le 10 avril 2015, les murs des maisons, les réseaux sociaux, les messages radio et télévisés sont devenus l’apanage d’une grande pièce de théâtre avec pour acteurs principaux nos chers amis de la classe politique togolaise. Je vais me limiter aux hommes du parti au pouvoir en me basant sur une généralité,

Mauritanie : ni « printemps arabe » ni « printemps africain »

Je commence à croire sérieusement que le pouvoir a mille et une raisons de dire que la Mauritanie n’est ni la Tunisie ni la Libye. J’ajouterai moi : ni le Burkina ! Elle n’est même pas ce « trait d’union » entre le monde arabe et le monde noir. Elle n’est qu’elle-même : une terre de frustrations tues, un vrai « bilad esseyba » (jungle), terre d’hypocrisie et de faiblesse.

Logo Mondoblog

Présidentielle togolaise : Faure Gnassinbgé se retire de la course

La rumeur a circulé toute la soirée de mardi dans les milieux diplomatiques et dans les QG des partis politiques mais personne n’en revenait. Sûrement que les nouvelles en provenance du Nigeria [l’annonce de la victoire du candidat de l’opposition Muhammadu Buhari] ont joué dans la prise de cette décision […]

Appel à l’opposition camerounaise : devenez des CM* !

Au Cameroun, on a pendant longtemps estimé que notre opposition, si elle n’était pas inexistante, était moribonde, corrompue et affamée. Les leaders de l’opposition se sont toujours défendus, justifiant leur difficulté à se faire connaître par le fait que le parti au pouvoir s’est accaparé des caisses de l’État et des chaînes de radio et de télévision, ce qui ne leur facilite pas la tâche.

Aziz

Mauritanie : Dialogue Pouvoir/Opposition : « Chat échaudé craint l’eau froide »

crédit photo:AMI La Mauritanie vit depuis 2008, une crise politique aigue suite au coup d’état orchestré par le président actuel qui avait réussi un sans faute parfait en réussissant à convaincre la communauté internationale et à rouler son opposition dans la farine. Beaucoup d’eau a coulé sous les ponts depuis […]

En Mauritanie l’opposition dit : «Touche pas à ma Constitution»

Il a suffi que le président Mohamed Ould Abdel Aziz déclare, début janvier, à Chinguitt, à l’occasion de la cinquième édition du Festival des villes anciennes, que le pouvoir est prêt à dialoguer avec l’opposition, pour que le gouvernement et la majorité qui le soutiennent engagent, à nouveau, les (d)ébats politiques.

Haïti : les manifestants restent mobilisés

La fin d’année s’approche et les derniers jours du mois de décembre ne devraient pas être trop différents de ceux du mois précédent, notamment le 18 novembre. Les opposants du pouvoir prévoient de gagner les rues durant quasiment toute la dernière semaine de cette année et même le 1er janvier (jour de la fête de l’indépendance d’Haïti). Une idée qui ne fait pas l’unanimité dans l’ensemble du pays où quelles que soient les circonstances, on trouve toujours les moyens de célébrer les fêtes de fin d’année.

Logo Mondoblog

Gabon : La classe politique a t-elle choisi la fracture ou la tolérance ?

Après les événements de la semaine passée notamment les émeutes à l’université Omar Bongo et la manifestation interdite de Rio qui ont tout deux causées d’énormes dégâts  sur le plan matériel et humain ; La plupart d’entre nous s’interrogent sur l’attitude avenir de la classe politique à la suite de ces événements qui quoi qu’on dise, […]