Pauvreté

Poissons_femmes_Abidjan

Femmes ivoiriennes, une solidarité autour du poisson pour la survie

« Prends ma main, ma sœur ! », c’est la traduction littérale de la symbolique d’une pratique existentielle entre des femmes ivoiriennes. La traduction en mots d’une image de solidarité frappante qui se vit au quotidien dans les marchés d’Abidjan, une solidarité qui se consolide au fil du temps autour d’une denrée alimentaire […]

pauvrete-enfants-tchad

Tchad: les enfants de la rue, un phénomène qui ne cesse de grandir

Tout le monde pense qu’être un réfugié, c’est être loin de chez soi et loger sous une tente blanche, et attendre de l’aide, ce n’est pas le cas. Après tout, un réfugié c’est juste une personne comme vous et moi. En mai 2017, j’ai visité un camp des réfugiés à l’Est du Tchad à Goz-Beida, c’est le camp “Djabal”. Voici une fiction réelle d’un enfant réfugié du camp “Djabal”.

La petite maison délabrée

Par un matin pluvieux de janvier 2017, bravant les intempéries qui menacent la ville, après une vingtaine de minutes de route, me voici à Palo Blanco, une petite localité située au Nord de Puerto Plata en République dominicaine. J’allais voir un ami fraîchement revenu d’Haïti. Ici, comme dans beaucoup d’autres […]

A la recherche des sentiers du bonheur

Vingt ans déjà depuis que Sabri avait quitté son village natal pour se rendre à la capitale afin de poursuivre ses études supérieures. Il venait de réussir brillamment au certificat d’études secondaires. Avant son départ, sa mère l’avait embrassé tendrement en souriant avec un orgueil naïf. Pour elle, l’essentiel était de voir son fils devenir un homme respectable capable de l’aider à nourrir une famille aussi nombreuse. A grands coups de cloche, le train quitta la gare à destination de Tunis.

Le vendeur de poèmes

Dans un pays où les transports en commun ne sont pas réglementés, où la destination prime sur le confort, on doit s’attendre à tout. Des mendiants de tous poils longeant les allées des bus s’inventent mille et une histoires, les unes plus loufoques que les autres, dans l’espoir de soutirer quelques gourdes. […]

Cameroun : bienvenue au pays des débrouillards

Pour beaucoup, la débrouillardise est la seule manière de survivre dans une société bousculée par tant d’inégalités et d’injustices, une société à deux vitesses. Quelle est donc cette société où tout le monde devrait être ministre, savant, médecin, prof, journaliste, avocat, magistrat, commissaire, commandant, ingénieur… Qui n’a pas de débrouillard dans sa famille dis donc ? Qu’il lève tout de suite le doigt !