RDC

Nos forêts tropicales ont déjà vieilli, il faut les rajeunir !

Le feuilleton de l’Amazonie qui brûle a attiré l’attention du monde sur la question de la protection des forêts et leur rôle majeur dans la lutte contre le changement climatique. Néanmoins, une étude, d’autant plus sérieuse, publiée dans la revue scientifique Nature, semble y mettre un bémol : la forêt tropicale n’absorberait pas autant de ce CO2 que l’on pense. Il se peut qu’elle n’en absorbe même plus.

Barabara Kanam, championne de la vulgarisation des droits de la femme en RDC

Artiste musicienne de renom, femme de culture, promotrice de la fondation Kanam… c’est sous ces casquettes-là que vous connaissez Barbara Kanam. Désormais, vous vous habituerez à la reconnaître aussi comme ambassadrice des droits des femmes. Comme plusieurs avant elle, Kanam vient de rejoindre le combat de l’organisation internationale IPAS pour défendre et promouvoir les droits à la santé sexuelle et reproductive des femmes.

Des agents sanitaires au cœur de l’intox contre Ebola à l’est de la RDC

Dans le langage collectif, ils sont appelés des « docta » ou mieux « docteurs ». Ces sont ces infirmiers, médecins, tradipraticiens, responsables des officines des ventes de médicaments qui s’occupent des premiers soins des malades dans des villages, quartiers, rues et avenues. Mais, nombreux d’entre eux doutent encore de l’existence de l’épidémie de la maladie à virus d’Ebola. Pourtant, ils sont des vrais leaders en matière de santé. S’ils doutent, qui encore peut être convaincu ?

Lubumbashi-rdc

Je suis allé voir le président Tshisekedi, je n’avais pas de veste

Mieux ou mal se vêtir ce n’est pas ça qui développe ou sous-développe notre pays. Il faut savoir écouter ce que les gens vous disent plutôt que comment ils sont habillés. Je ne crois pas que cela soit vraiment un ordre du président que seuls les mieux chics le voient. C’est l’oeuvre du conformisme ridicule congolais.

entrailles-ebola-nord-kivu

Dans les entrailles d’Ebola au Nord Kivu

Le cri douloureux de Zawadi me déchire le cœur. Je vois son corps ployer et se tasser tandis qu’elle respire pour lutter contre la colère. Cinq personnes impossibles à reconnaître viennent d’entrer. Elles sont vêtues de combinaisons de protection en plastique jaune et blanc et apportent un sac mortuaire contenant la doyenne de la famille – pour certains une mère, pour d’autres une sœur ou une tante.

ebola-pays-createurs

Ebola au pays des créateurs

Butembo, Beni, dans le Nord-Kivu, des villes des entrepreneurs de l’informel, des entrepreneurs « gagne-petit ». Ils savent créer l’argent là où il n’y en a pas. S’ils reprochent au ministère de la santé d’avoir créé « la coop Ebola » pour se faire de l’argent, c’est parce que la création fait partie du mode de vie dans la région. La création, c’est dans le sang. C’est plus fort qu’eux. Ici on crée ou on crève. C’est la seule façon de survivre.

Soucieux d’élire, des jeunes de Butembo et Beni improvisent leurs propres bureaux de vote

Dimanche 30 décembre était un jour d’élections en RDC. Mais la commission électorale a exclu trois circonscriptions : les villes de Butembo et Beni au Nord-Kivu, et de Yumbi, à l’Ouest du pays. Unis par la colère de se trouver à l’écart de ce grand rendez-vous, des bureaux de vote à ciel ouvert se sont improvisés toute la journée.

Une campagne électorale sanglante pour des élections qui n’auront pas lieu

La campagne électorale en République démocratique du Congo a causé la mort de dix personnes. Des personnes tuées pendant des échauffourées qui ont jalonné la tournée, dans plusieurs villes du pays, de Martin Fayulu, Félix Tshisekedi et Ramazani Shadary, trois principaux candidats à la présidentielle. Pour des élections qui n’ont finalement pas eu lieu le 23 décembre dernier tel qu’attendu.