RDC

Le président Kabila et ses conseillers ont vanté les mérites du nouveau passeport biométrique, affirmant officiellement qu’il allait permettre à chacun de circuler librement, dans un monde de plus en plus préoccupé par la sécurité. Mais en privé, les instigateurs de ce nouveau système ont une autre raison de se réjouir : c’est l’occasion d’empocher des centaines de millions de dollars sur le dos des plus pauvres. /Photo prise le 10 février 2017/REUTERS

Lettre ouverte au Premier ministre de la RDC : « mon passeport est valide »

Sachez que les Congolais ne pourront pas digérer la décision d’annulation de leur passeport, que ce soit pour octobre 2017 ou pour janvier 2018.

Pourquoi la Cour suprême Kenyane fait parler les Congolais

La décision de la Cour suprême kenyane d’annuler la présidentielle fait couler beaucoup d’encre dans beaucoup de pays en Afrique. Notamment en République démocratique du Congo, les avis divergent sur cette décision assez originale dans un continent où les instances judiciaires sont souvent accusées d’être à la solde du plus […]