reportage

Logo Mondoblog

Fête de « Paquinou » : La ruée vers le ‘’pays baoulé’’

Comme chaque année, à l’approche de la fête de Pâques en Côte d’Ivoire, les populations de l’ethnie « baoulé » originaires du centre du pays, choisissent cette période pour célébrer à leur façon, la résurrection de Jésus-Christ, appelée communément «Paquinou». C’est un grand moment de retrouvailles des fils et filles […]

Cotonou, la capitale du bric-à-brac

A Zongo, un quartier populeux et réputé pour sa brocante bien sélectionnée, l’affluence n’est pas moindre. Tous les jours, du matin au soir, on y voit des fans. « Si vous m’avez aperçu ici à Zongo, ce n’est pas un hasard. Je suis un habitué des « venus de France » », se félicite Florentin (nom changé), un restaurateur. Visiblement, c’est une mode de s’adonner à la brocante. La plupart des acheteurs et vendeurs misent surtout sur le coût, qu’ils estiment moindre et la qualité des produits.

Fêtes de fin d’année à Abidjan : maquis, night-clubs… font leur mue

Partout en Côte d’Ivoire et particulièrement à Abidjan, la célébration des fêtes de fin d’année, surtout le réveillon de Noël et celui de la Saint-Sylvestre, est une occasion où, de nombreux fêtards prennent d’assaut les espaces de divertissement. Notamment, les maquis, bars, dancing, night-clubs, hôtels… Ceci, dans une ambiance de vacarme totale, où l’alcool et le sexe sont bien au rendez-vous.

Ces soldats qui attendent pour Kidal

Peur au ventre, arme en main, tête ailleurs, 140 soldats béninois s’apprêtent pour Kidal. La crise malienne, à son stade, réclame-t-elle toujours des soldats ? Tout compte fait, Kidal ne s’est pas encore débarrassée de tous ces hommes appelés pour le maintien de la paix. L’objectif semble se poursuivre surtout lorsque le Bénin s’apprête à envoyer 140 autres hommes formés pour la cause. Mi-septembre 2013, le quatrième peloton du camp Guézo à Cotonou est pris pour base. Au total, 140 soldats béninois y logent.