Roberto DaMatta

Terminée la Coupe du monde, et si on parlait (enfin) du Brésil

Ah, les Noirs ! Toujours eux ! C’est Balottelli qui a compris l’affaire en s’interrogeant ainsi : « Why always me » ? Cette Coupe du monde a aussi été un prétexte pour faire du « black-bashing » sur les réseaux sociaux. Le premier à en pâtir fut le défenseur brésilien Marcelo, auteur d’un but contre son camp face à la Croatie.