scène

Pourquoi j’ai du goudron noir sur ma peau rosée de fille

J’allais vite ce jour-là, je venais de prendre la pluie à Kotti, une vraie chavane, dirait ma mère. En tournant dans la Oranienstraße je me retrouvais avec le vent de face, obligée de tenir ma capuche d’une main et d’avancer en me brûlant les cuisses. Arrivée au rond-point de Moritzplatz, […]