tradipraticiens

Une décoction qui guérit tout, ça existe à Kinshasa

En Afrique, jusqu’à 80 % de la population a recours à la médecine traditionnelle. C’est ainsi que pour se faire une place dans ce secteur, guérisseurs, phytothérapeutes, herboristes, petits sorciers ont envahi l’espace médiatique congolais avec des émissions de santé qui n’ont de santé que le nom. Sans contenu scientifique, dénuées de toute pudeur, lesdites émissions foisonnent en faisant l’apologie du sexe. Dans la plupart de cas, elles ont tendance à jeter le discrédit sur la médecine moderne. On verse dans la publicité agressive sur l’art de guérir par les produits traditionnels, pourtant interdits par la loi.