vélo

Logo Mondoblog

Le vélo et son charme désuet dans ma contrée !

Le vélo en Guinée n’est pas roi comme dans d’autres contrées d’Afrique. Pour apporter une once de lumière sur l’utilisation du vélo dans mon pays, il faut en préliminaire, commencer par soi, se prendre pour point de départ, mais non pour but. Je me dois donc de vous conter mon expérience personnelle.

Logo Mondoblog

Ouaga-deux-roues [*] ou comment entrer dans le secret de Ouagadougou

Ouagadougou est une petite ville-monde, débordante d’humanité et de générosité. C’est une métropole villageoise, à fière allure, où se cultivent intégrité, optimisme déconcertant et foi inébranlable en l’avenir. Elle offre à voir, dans ses rues sinueuses et poussiéreuses, un ballet incessant de voitures rutilantes, de taxis délabrés, de motocyclettes, de bicyclettes, d’ânes et de charrettes.

Crédit image : tbs.com

Togolais, tous à vélo ! (Partie II)

Faire du vélo au Togo est une activité menée très souvent individuellement, hors d’un cadre organisé. Souvent pour se déplacer d’un endroit à un autre : d’un village à un autre, de la maison à l’école, de la maison au marché. Parfois avec un copain de quartier, avec une amie qui a besoin d’être soutenue parce qu’elle aurait honte toute seule et parfois aussi en famille (un papa qui sort avec sa fille de 7 ans et son fils de 10 ans).

Logo Mondoblog

Le vélo: un véritable cargo à 2 roues dans mon village

Tel un bœuf qui tire la charrue, le vélo sert à porter de très lourdes charges que l’on ne peut porter sur la tête. Le vélo est donc le véhicule des pauvres. Les femmes le montent, les enfants le montent, les vieux le montent. C’est le cheval de chez-nous. Il ne pollue pas l’environnement et ne fait pas d’accident, comme les motos et les véhicules.

image

Ma petite histoire à vélo

Il y a des années, pendant mon enfance, quand je devais avoir entre 7 et 8 ans, je vivais dans une petite parcelle à Baixa (aujourd’hui Mutamba) dans la ville de Luanda. J’ai appris à faire du vélo là-bas, au milieu d’une rue, surplombée d’une pente assez impressionnante pour moi. Je passais des heures à descendre cette pente dans un seul but: aller le plus vite et le plus loin possible.

Vue d'un parc à vélos en plein cœur de la Haye, crédit photo : Magloire Zoro

C’est quoi le vélo à votre avis ?

En septembre 2012, lorsque je mettais sur mon profil Facebook une photo où l’on pouvait me voir à vélo, en plein cœur d’une forêt située au centre ouest de la Côte d’Ivoire, je savais déjà l’effet de surprise qu’une telle image pouvait créer sur ce réseau social. Cette photo avait été d’ailleurs l’une des photos les plus « likées » de ma page, avec plus de 100 mentions « J’aime ».