Vie Privée

Révolutions technologiques : atteintes à la vie privée ou renforcer la sécurité du citoyen ?

Nos sociétés modernes sont confrontées à un choix à propos du futur. Et c’est un choix fondamentalement politique. On pourrait certes décider de s’en moquer. Décider que ce n’est pas très important pour nous que certaines structures collectent toutes ces informations. La notion de vie privée appartient peut être au passé. À l’avenir, tout ce qui nous concerne sera consultable d’un clic : qui est tombé amoureux, qui est tombé malade. C’est peut-être une bonne chose. Un futur sans secret. Moi, je pense que ce serait comme une prison digitale.

Comment habiter chez un Camerounais sans le fatiguer ?

Parce que si moi j’héberge quelqu’un chez moi et que je le vois devant mes yeux le matin, à midi et le soir avant de me coucher, eh bien il va très-très vite me fatiguer ! Je n’aurai même plus l’impression que c’était mon meilleur ami auparavant. Je vais commencer à le trouver envahissant, indisposant et gênant. Je vais même me substituer à sa grand-mère pour lui demander que « Je demande hein, Pierre La Paix Ndamè ! Tu n’avais pas prévu d’aller visiter ton grand-père à Dibombari ? »