Voyage

Bons baisers du Cameroun : bienvenu en Afrique depuis Paris!

Si vous êtes africain et que vous venez à Paris, prenez le métro, allez sur la ligne 4 et surtout n’oubliez pas de descendre aux arrêts suivants : Marcadet-poissonniers, Château Rouge ou Barbes-Rochechouart. Moi je dis hein, c’est le CTRL+C et CTRL+V de l’Afrique. Tout s’y trouve. Avant même que vous ne sortiez du souterrain du métro, l’Afrique vous accueille convenablement. Là, à Paris, les petits-plats sont mis dans les grands pour vous montrer toutes les couleurs de Mama Africa !

Douarnenez, je t’aime

Enfin, l’enfant de Lubumbashi est à Douarnenez ! Bonjour la Bretagne ! Avant le départ beaucoup de questions… Douarnenez, je n’en savais rien du tout, je ne savais même pas comment prononcer ce nom. Réponse : contrairement à ce qu’on lit, on dit « Douarnené » !

Mon coup de foudre pour le Rwanda

« Dieu se trouve partout mais le soir il revient dormir au Rwanda », proverbe Rwandais.
Je n’ai jamais compris la philosophie de ce proverbe et cela ne me surprend pas car le pays des milles collines c’est aussi le pays des milles surprises. Mais pourquoi Dieu devrait opter pour le Rwanda comme unique dortoir ? Mon récent voyage dans ce paradis africain m’a permis de le découvrir.

Hinano, la plus belle des Polynésiennes

Lorsque vous rencontrez une vahiné, sachez que si la fleur de Hinano est placée à sa gauche, côté cœur, cela signifie qu’elle est prise. Pour une Polynésienne, la position de son Tiaremaohi a donc une signification, elle ne place pas cette fleur de n’importe quel côté de sa tête. Connaitre ce code pourrait vous ouvrir les portes d’un certain bonheur, ou, au moins, cela vous indiquera la technique d’approche à utiliser pour aborder une vahiné, selon l’intention que vous avez !

Les fonds marins de Cape Range National Park

Si la faune est variée, on ne peut pas en dire autant de la « flore ». Malheureusement, comme dans beaucoup d’endroits en Australie, des coraux morts jonchent les sols sableux des fonds marins. C’est une catastrophe de voir ça… C’est de la faute de l’Homme si les récifs sont dans cet état : la pollution et le tourisme de masse ont entraîné cette situation, aujourd’hui irréversible…