L’irresponsabilité des médecins mauritaniens

Partant du centre de santRue du Marché, Nouakchotté de Sebkha, en arrivant à l’hôpital national de Nouakchott, un homme a pris dans ses bras, à bord d’un taxi, son bébé qui venait de naître. Le chauffeur de l’ambulance était absent. L’enfant, entre la vie et la mort pendant ce transfert chaotique, n’a pu être sauvé. Le récit de Abdoul samba Diop est un douloureux concentré de ce qui se passe dans certaines structures de santé de la Mauritanie ; inconscience, arrogance, négligence… Lire la suite de l’article…

Partagez

Auteur·e

methodman007

Commentaires