Amadou Toumani Touré inaugure en trombe mais….

Étiquettes
La cité ministérielle nouvellement inaugurée

Le président malien Amadou Toumani Touré n’est pas qu’un chantre de la démocratie.  Il est aussi l’homme des chantiers. Sa volonté de quitter le pouvoir le 8 juin 2012, la fin de son mandat et la transition qu’il a eue  à diriger en 1991 font de lui un vrai modèle. Mais côté Gouvernance, Economie surtout Education : mention peut mieux faire. Je sais qu’on va me dire que les grands chantiers infrastructurels sont une démarche importante, mais il y a d’autres secteurs où ça urge. L’Education, par exemple. Et puis l’opinion publique est divisée sur l’importance du très budgétivore projet de révision constitutionnelle, avec en filigrane les élections générales toutes aussi chère en 2012.


Lire la suite…

Partagez

Auteur

Commentaires