Aaron Winter

PETROBRAS, Leader Mondial d’Exploitation Pétrolière en Eaux Profondes

PETROBRAS, Le Géant Pétrolier dans l’Atlantique Sud

Le géant pétrolier dont le siège est fixé à Rio de Janeiro, a été créé en date du 03 octobre 1953, sous le régne du Président GETÙLIO VARGAS. Il detient le monopole national d’exploitation, de production, de Traitement et de commercialisation du Pétrole et ses dérivées.

En 1961, il entreprend ses premiers forages et construit sa première raffinerie. En 1967, Petrobras se développe dans la pétrochimie. En 1968, la compagnie se lance dans l’exploitation offshore. Dans les années 70, Petrobras prend le virage de la production offshore qui se poursuivra à grande profondeur dans les années 80.

PETROBRAS, Principales Ramifications Industrielles

  • PETROBRAS DISTRIBUIDORA S/A – BR, responsable de la distribuition de Dérivées du Pétrole
  • PETROBRAS BIOCOMBUSTÌVEL, PBIO, responsable de la production et commercialisation de biodiesel et d’éthanol.
  • PETROBRAS ENERGIA PARTICIPACIONES S.A.
  • PETROBRAS GÁS S/A – GASPETRO, responsable de la Commercialisation de gaz naturel national et importé.
  •  PETROBRAS TRANSPORTE (TRANSPETRO), responsable de la logistique et réseau de transport.
  • Petrobras International Finance Company – PIFCo
  • BRASKEM, Responsable de la petrocimie en collaboration avec le géant en construction civile ,ODEBRECHT.
Installations de Braskem-Capuava

PETROBRAS, Principales Raffineries

Nationales

  • REMAN– Refinaria Isaac Sabbá – à Manaús (état d’Amazonas) – 46 000 bpd
  • RLAM– Refinaria Landulpho Alves à São Francisco do Conde (état de Bahia) – 323 000 bpd
  • RPCC – Refinaria Potiguar Clara Camarão à Guamaré (etat de Rio Grande do Norte) – 37 700 bpd
  • LUBNOR – Lubrificantes e Derivados de Petróleo do Nordeste à Fortaleza (etat de Ceára) – 8 000 bpd
  • REGAP – Refinaria Gabriel Passos à Betim (état de Minas Gerais) – 150.000 bpd
  • REPLAN – Refinaria de Paulínia – à Paulínia (état de São Paulo) – 415 000 bpd
  • REVAP– Refinaria Henrique Lages – à São José dos Camps (état de São Paulo) – 252 000 bpd
REVAP-raffinerie
  • RPBC – Refinaria Presidente Bernardes à Cubatão(état de São Paulo) – 178 000 bpd
  • RECAP – Refinaria de Capuava – à Mauá (état de São Paulo) – 53 000 bpd
  • REDUC – Refinaria de Duque de Caxias – à Duque de Caxias (état de Rio de Janeiro) – 239 000 bpd
  • REPAR – Refinaria Presidente Getúlio Vargas – à Araucária (état de Paraná). – 207 563 bpd
  • REFAP – Refinaria Alberto Pasqualini – à Canoas (état de Rio Grande do Sul) – 201 280 bpd
REDUC-raffinerie

En Déhors du pays

  • ELIÇABE à Buenos-Aires (en Argentine) – 31 200 bpd
  • SAN LORENZO à San Lourenzo (en Argentine) – 37 700 bpd
São Lorenzo-raffinerie
  • REFINOR dans la province de Salta (en Argentine) – 28 975 bpd
  • PRSI à Pasadena (aux états-Unis) – 106 000 bpd
  • OKINAWA dans l’île de Okinawa (au Japon) – 100 000 bpd

PETROBRAS, Quelques Chiffres Importants

  • Exploration – 63 sondes de forages de (On et Offsore)
  • Reservoir – 16,57 milliards de barrils d’huile et Gaz équivalents
  • Puits producteurs – 13 174
  • Plate-formes de production en pleine operation – 134
  • Production par jour – 2 539  barils  – bpd de pétrole et LGN et 58,7 millions de m³ de gaz naturel (moyenne observée au mois de decembre 2010)
  • Production de derivées – 2 124  barils par jour
  • Conduits – 34 639 km
  • Flotte de navires – 326 (dont 57 appartiennent à Petrobras)
  • Stations de Carburant – 7 710
  • Energie Éolienne: 4 usines
  • Revenu Brut: 23,57 Milliards de reais
  • Ouvriers: 86 111

Petrobras est un géant de quelque 86.111 salariés présent dans 19 pays. En 2010, l’entreprise produit environ 2,7 millions de barrils/jour et possède 122 plateformes de forage. Elle pèse alors une centaine de milliards de chiffre d’affaires. Pour preuve de sa bonne santé et de l’optimisme qu’il soulève, le groupe, coté en bourse, lève à Wall Street 70 miliards de dollards pour une augmentation de capital. Cela le place dans le top ten des entreprises mondiales.

L’entreprise est devenue omniprésente sur la scène pétrolière nationale, c’est le plus grand détenteur de droits d’exploration au Brésil. Au 31 décembre 2009, sa production totale (domestique et à l’étranger) de pétrole et gaz naturel était de 2,3 millions de barils équivalents pétrole par jour (mmbep/j), qui ont rapporté US$ 115,9 milliards en revenu opérationnel brut et US$ 15,5 milliards en profit net. En juillet 2010, la production moyenne de pétrole brut au Brésil a franchi le cap de 2,1 millions de barils par jour (mmb/j), dont approximativement 98,5% produits par Petrobras. La production moyenne de gaz naturel a enregistré 0,4 million de barils équivalents pétrole par jour (mmbep/j). Le bassin de Campos et le bassin de Santos représentent les deux sites sédimentaires les plus attractifs des régions côtières brésiliennes.

PETROBRAS, Quelques Records en eaux Profondes:

Centre de Recherche CENPES-PETROBRAS à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro

L’entreprise a battu d’excellents records reconnus par « Distinguished Achievement Awards-OTC-2001, comme étant une reférence mondiale d’exploitation du pétrole en eaux profondes, avec sa propre technologie d’exploitation. L’entreprise possède plusieurs actions et financements de programmes de recherches dans différents Centres et Universités d’études en matières de pétrole dont les plus célebres se retrouvent à l’Université Fédérale de Rio de Janeiro.

Centre de Recherche de Petrobras à L’université Fédérale de Rio de janeiro

L’évolution de la profondeur d’ exploitation Offshore sous l’autonomie de PETROBRAS,

  • 174 m de profondeur en 1977 à campo Enchova EN-1 RJS,
  • 189 m de profondeur en 1979 à campo Bonito RJS-36,
  • 293 m de profondeur en 1983 à campo Piraúna RJS-232,
  • 383 m de profondeur en 1985 à campo Marimbá RJS-284,
  • 492 m de profondeur en 1988 à campo Marimbá RJS-3760,
  • 781 m de profondeur en 1992 à campo Marlim MRL-9,
  • 1 027 m de profondeur en 1994 à campo Marlim MRL-4,
  • 1 709 m de profondeur en 1997 à campo Marlim MLS-3,
  • 1 853 m de profondeur en 1999 à campo Roncador RJS-436,
  • 1 877 m de profondeur en 2000 à campo Roncador RO-8 e
  • 1 886 m de profondeur  en 2003 à campo Roncador RO-21.
Plata-forme de PETROBRAS dans l’état de Espírito Santo

Le processus de capitalisation de Petrobras est l’événement qui symbolise le mieux la pression financière vécue par l’industrie pétrolière brésilienne. Elle a émis environ 3,7 milliards de nouvelles actions qui ont mobilisé les marchés financiers à l’échelle globale. Cette capitalisation représente une augmentation de capital de 40% par rapport aux 8,77 milliards d’actions enregistrées en bourse en septembre 2010. Sa valeur de marché au 31 décembre 2009 était US$ 199,2 milliards, ce qui donne une augmentation de valeur d’au moins 30%. Il s’agit donc d’un premier pas, essentiel à la recherche d’environ US$ 100 milliards pour pouvoir financer la montée en flèche de la production du pré-sel. Ainsi Petrobras est censée devenir la troisième plus grande entreprise des Amériques (juste après ExxonMobil et Microsoft) en valeur de marché. Faut aussi souligner, qu’en 2008, Petrobras s’est palcée devant Microsoft en valeur de marché.

Le plus grands reservoir oceanique de Test offshore du monde à PETROBRAS-Coppe-UFRJ/Brésil

Il faut, tout de même, établir quelques scénarios pour définir un nouveau contexte stratégique pétrolier pour le Brésil. Ainsi, avant même l’annonce des grandes découvertes de pétrole au pré-sel, l’Agence Internationale de l’Energie avait publié un chapitre spécial sur le Brésil dans son World Energy Outlook de 2006 (IEA, 2006). En partant d’un Scénario de Référence, l’AIE considérait déjà que le Brésil resterait indépendant (net) d’importation de pétrole jusqu’à 2030. Sur la période de référence 2004-2030, le pays serait un exportateur marginal de pétrole brut jusqu’à retrouver en 2030 un équilibre entre la production domestique et la demande.

Actuellement les nuages qui planent sur l’entreprise,  depuis 2008, une plainte a été déposée dans une petite affaire financière. En 2014, la police met à jour une vaste affaire de transferts de fonds, à partir d’une station de lavage de voitures… d’où le nom de l’affaire qui éclabousse le Brésil, «lava-jato» (synonyme de Kärcher).Directement touché par les scandales, Petrobras est en difficulté.  «Le groupe réalise qu’il sera nécessaire de procéder à des ajustements de ses comptes pour introduire des modifications de la valeur de ses actifs fixes affectés par les contrats frauduleux passés». Nonobstant ces difficultés, travailler à PETROBRAS reste toujours un rêve pour tout jeune brésilien.

L’un des immeubles du Siège de PETROBRAS à Rio de Janeiro

Malgré, tous ces ternissements, l’entreprise reste un modéle à suivre pour les pays africains, qui ont de liens historiques très forts avec ce pays qui, un jour, était aussi victime de la colonisation européenne, mais, avec l’amour de la patrie, il a connu un Boum.. Y’a encore du temps pour se lancer dans la course au pétrole, toujours est-il qu’il n’y a pas encore un fluide pouvant remplacer totalement le pétrole avec toutes ses dérivées.

Appui FSS-BRESIL, LACEO-COPPE-UFRJ, BOMOKO a.s.b.l.


L’AFRIQUE, SANS UNIVERSITE DU PETROLE

L’Afrique, un « ancien nouveau venu » dans le domaine du Pétrole.

« Le pétrole est devenu un dieu : il a ses dévots, il a un culte » soulignait l’écrivain Maxime du Camp à la fin du XIXe siècle, alors que débutait la deuxième révolution industrielle. Il relevait alors le prodigieux intérêt porté à l’or noir qui allait devenir en quelques décennies à la fois la principale source d’énergie mais aussi la première marchandise commercée de la planète.

Partant de la dernière oeuvre litteraire de Frantz Fanon; “Les Damnés de la Terre”, nous nous rendons compte que nous continuons à être victimes du modele educatif et économique colonial qui limitait le colonisé à um certain niveau d’acquisition de connaissances et de biens à fin qu’il soit dependant de la Métropole.

Au regard de la tendance actuelle, la balance penche plus du coté d’une Afrique sans les Africains ; les institutions Africaines sont moribondes, l’assassinat du Colonel Kadhafi a sonné le glas de l’émancipation financière du continent, il y a une recrudescence des conflits manufacturés de scission. Si l’Afrique veut prendre son destin en main, il y a une petite fenêtre d’opportunités qui s’offre à elle, et elle doit agir vite, sinon ce qu’elle a comme petit avantage aujourd’hui représenterait un rêve qui va rapidement se transformer en un cauchemar dans le futur proche; le statut-quo actuel n’est pas non plus acceptable.

Succion du pétrole Africain par les grandes puissances

 

Pour mieux comprendre où on en est…

Les dirigeants Africains devront franchir des étapes décisives. Parmi ces étapes, la création des universités du Pétrole devrait avoir une place primordiale de choix  ; et pour maximiser leurs efficacités, Il serait préférable que ces universités soient à caractère régionale. Nous avons besoin de ces Universités afin de pouvoir réaliser sur le long terme l’objectif du contrôle de notre pétrole, depuis l’exploration jusqu’à la distribution en passant par la production et le raffinage, sans oublier le développement d’une industrie des produits dérivés du pétrole.

Ce qui est étonnant est que cela n’ait pas encore été fait. En observant à travers le monde l’on se rend compte que cela a été une décision naturelle presque partout où la nature a déposé l’or noir ; nous pouvons citer quelques exemples dans une liste non exhaustive:

Les grandes reserves du Pétrole au monde (Source: Jeune Afrique.):

  • le Venezuela avec 300,9 milliards de barils de pétrole, soit 24,8% des réserves prouvées mondiales ;
  • l’Arabie saoudite avec 266,6 milliards de barils (22,1 %) ;
  • le Canada avec 172,2 milliards de barils (13,1%) ;
  • l’Iran avec 157,8 milliards de barils (11,7%) ;
  • l’Irak avec 143,1 milliards de barils (8,5%).
  • Koweit avec 101 milliards de barils (8,1%)
  • Emirates Arabes Unis 97 milliards de barils (5,41%)
  • Russie 80 milliards de barils (4,0%)
  • Lybie 48 milliards de barils (3,1%)
  • Nigeria 37 milliards de barils (2,2%)
  • Etats-Unis 36 milliards de barils (1,73%)
  • Kazakhstan 30 milliards de barils (1,7%)
  • Qatar 25 milliards de barils (1,57%)
  • Chine 24 milliards de barils (0,88%)
  • Bresil 15 milliards de barils (0,82%)
  • Algerie 12 milliards de barils (0,76%)
  • Mexique 11 miliards de barils (0,61%)
  • Angola 8 milliards (0,55%)

L’actuelle puissance économique du continent, le Nigéria, a sû se positionner sur l’échiquier mondial en appuyant l’initiave privée dans le domaine pétrolier par le biais du DANGOTE GROUP, l’entreprise du mega milliadaire et l’homme le plus riche du continent; Ali Dangote.

La raffinerie de l’entreprise DANGOTE GROUP au Nigéria à Olokola

Les grandes Compagnies Pétrolières au Monde:

Compagnie                      Pays                      Capitalisation en $

1Exxon MobilUSA405.35
2PetrochinaChine291.08
3Royal Dutch ShellPays-Bas226.73
4ChevronUSA211.14
5PetrobrasBrésil153.35
6EcopetrolColombie136.81
7GazpromRussie134.42
8BPRoyaume-Uni133.45
9TotalFrance112.41
10China PetroleumChine99.11

Source: Diploweb.com

L’Afrique comme d’habitude, toujours absente au rendez-vous.

Les grandes Universités du Pétrole et Gaz au Monde

University of Texas Austin (États Unis)

University of Pennsylvania (Etats-Unis)

University of Alberta (Canada)

Abu Dhabi Petroleum University (aux Emirats Arabes Unis)

COPPE-UFRJ, Federal University of Rio de Janeiro (Brésil)

CEPETRO-UNICAMP, University of Campinas (Brésil)

King Fahd University of Petroleum & Minerals (Arabie Saoudite)

Institut Français du Petrole (France)

Université Petrolière de Pekin (Chine)

Université de Géosciences de Wuhan (Chine)

Universidad del Zulia Facultad de Ingeniera (Venezuela)

University of Adelaide, School of Petroleum Engineering and Management (Australie)

La liste est interminable ; mais il est déjà à remarquer que presque aucune de ces puissantes institutions ne se trouve en Afrique ; l’Est du continent a un institut entièrement contrôlé par les compagnies étrangères et offre une formation assez limitée, la PIEA (Petroleum Institute of East Africa) et un autre centre de formation pratique en RD Congo; Institut du Petrole et Gaz (IPG) qui n’a aucune ligne de cherches dans le domaine par manque d’appui du Ministère de Recherches scientifique.

Le plus grands reservoir oceanique de Test offshore du monde à Coppe-UFRJ/Brésil

L’Afrique doit bien sûr rattraper son retard dans ce domaine dans le même temps, elle doit s’arranger à taper dans toutes ses autres ressources qui sont indispensables dans la mise en valeur de son pétrole, notamment les ressources humaines et énergétiques d’un côté, et la mise en valeur de ses terres fertiles de l’autre. Là dessus également l’Afrique a un potentiel énorme ; aujourd’hui, avec son milliard d’habitants, l’Afrique représente 1/7e de la population mondiale, d’après le rapport de 2013 du : African Economic Outlook, cette population va doubler à l’horizon 2050, de sorte que, un habitant sur cinq à ce moment la sur la planète sera Africain ; qui plus est, notre population est jeune ; environ 50% de la population a moins de 20 ans.

Afrique c’est mon histoire, c’est notre histoire. Prenons nous en mains et pensons à demain, à l’avenir de notre jeunesse.

A nous le Pétrole..

Appui: Forum Sud-Sud, COPPE-UFRJ, GEOSTRATEGIA, LACEO-UFRJ, CAMERONNVOICE.COM


Plan Directeur: Préalable pour un Développement Durable

LE PLAN DIRECTEUR D’AMENAGEMENT ET D’URBANISME

L’Afrique connait de serieux problèmes d’aménagement du territoire à l’image de Ndjamena(Tchad) , Kinshasa(RDC), Luanda(Angola), Brazzaville(Congo), Lagos(NIgeria), Port Harcourt(Nigeria), Antananarivo(Madagascar), Ouagadougou(Burkinafaso), Conakry(Guinée), Nouakchott(Mauritanie) et Niamey(Niger) qui figurent sur la liste de 25 villes les plus salles au monde. Une consultation internationale faite par un magazine économique Américain qui a pris en consideration de facteurs d’investigation comme: pollution, les eaux usées, les raffineries de pétrole, manque d’assainissement, les immondices et l’insalubrité dans les rues qui concourent à l’une ou l’autre dans le sinistre décor de fatalité humaine.

Densité de villes africaines

De fois on se plonge dans de labyrinthes croyant que l’aménagement du territoire est une spirale infernale. Tout ce qui se projete à partir d’une étude de faisabilité préetablie peut bien se gérer en préservant le système écologique et en protégeant l’être humain. Qui pense l’aménagement pense au développement durable et à une émergence réelle .

L’importance d’un Plan Directeur d’Aménagement Urbain

Le Plan Directeur d’Aménagement et d’urbanisme  est un plan directeur au sens classique du terme. Il est, à la fois : un guide de gestion et de prévision, pour les décideurs locaux (commune), un programme d’équipements et d’infrastructures, pour la ville ou
l’agglomération, et un zonage du territoire urbain.

Document graphique de la ville de Brasilia

Le Plan Directeur est un outil technico-politique qui détermine les condictions et vecteurs d’accroissement à l’échelle de la ville ou de l’agglomération, autrement dit
l’échelle de la commune ou d’un groupement de communes ayant de fortes
solidarités socio-économiques, morphologiques ou infrastructurelles, il
est alors dit interurbain.

Maquette la Ville de Brasilia

Le Plan Directeur d’Aménagement Urbain est un instrument de planification à long
terme, dans la mesure où il prévoit des urbanisations futures (15-20 ans) en fixant les grands vecteurs d’accroissement urbain, les references, les perimètres sensibles de projets( élétrification urbaine, eaux potables, transports) et de sites naturels ou culturels.

La ville de Brasilia

Développement à Long Terme

Dans les pays qui se disent organisés et prêts à voyager pour l’émergence, la conception d’un Plan directeur d’aménagement urbain est une préalable capitale qui définit l’architecture même de la ville en termes de morphologie. Un plan Directeur vise:

  • La rationalisation de l’utilisation des espaces urbains et périurbain
  • La mise en place d’une urbanisation protectrice et préventive des périmètres sensibles, des sites (naturels ou culturels) et des
    paysages, et préventive des risques naturels pour les établissements
    humains (inondations, glissements de terrain…)
  • La réalisation de l’intérêt général par la programmation des équipements collectifs et des infrastructures et l’identification des terrains nécessaires à leur localisation.
  • La prévision de l’urbanisation future et de ses règles.
Plan Directeur de la Ville de Dubai

Le Plan Directeur détermine des entités urbaines ou secteurs selon le vocabulaire de la loi et prévoit leur évolution dans le temps ; fixe les emplacements des projets d’intérêt général et d’utilité publique; détermine les limites des futurs projets,et fixe, pour chaque secteur, des dispositions réglementaires générales. Les différents types de
secteurs sont:

  • Les secteurs urbanisés (Ce sont des secteurs déjà urbanisés à la date d’établissement du plan)
  • Les secteurs à urbaniser(il s’agit des secteurs appelés à connaître une forte urbanisation dans des délais, plus ou moins longs, mais ne dépassant pas les dix ans.
  • Les secteurs d’urbanisation future(ce sont des secteurs appelés à connaître une urbanisation à long terme)
  • les zones d’activités particulières(ones d’activité industrielle, zones d’activité commerciale, zones d’expansion touristique; et il y a quelques
    années les zones d’habitat urbain nouvelles)
  • les périmètres réservés à un usage spécifique, tels que les décharges publiques, les cimetières, les fourrières.
La Ville de Dubai

L’Applicabilité d’un Plan Directeur

Avant toute chose un diagnostic doit être réalisé en vue de comprendre ces differentes préoccupations:

  • Constat de la Situation Actuelle : population, économie, équipement, réseaux et assainissement ;
  • Perspectives De Développement : particularités du site, développement de l’urbanisation et de la construction au cours des dernières années, projets et volonté de la ville
  • Actions A Entreprendre : programmation, réservation de terrains, investissements
  • Parti D’aménagement : principes dominants, secteurs, voirie, assainissement
  • Un Règlement (Ecrit) :qui fixe les affectations des sols (activités dominantes, programmes d’équipement, infrastructures) ; les droits de construire
  • Des Documents Graphiques et cartographiques:
L’Université Laval ex. d’Urbanisation

Le Plan Directeur est un instrument d’urbanisme à caractère réglementaire. Son processus comprend trois phases essentielles : une phase de mise en place, une phase de concertation et d’adoption et enfin, une phase d’approbation et de mise en application. Il est encore temps de bien planifier l’émergence Africaine qui doit cesser d’être un simple slogan mais plutôt une posture du travail bien élaboré.

Pour plus d’infos à ce sujet: Forum Sud-Sud 005521981056097

Appui Coppe/UFRJ, Forum Sud-Sud, Gestion de Villes et Urbanisation.

 


Le potentiel pétrolier du bassin du lac Tanganyika

LE LAC TANGANYIKA

Le Lac Tanganyika a fait l’objet de nombreuses recherches d’hydrocarbures  lancées par plusieurs compagnies, universités et organismes. D’autant que dans certaines parties de son bassin ou dans le lac lui-même, des suintements de pétrole sont visibles et dans la partie congolaise, ceux-ci ont une dimension impresssionante, faisant d’eux les suintements les plus grands au monde. Du côté tanzanien, les recherches sont les plus avancées et laissent entrevoir l’existence de reserves pétrolières importantes. Le Burundi s’est aussi lancé dans cette recherché et a déjà octroyé des licences de prospection, la RDC et la zambie sont un peu en arrière.

Le Bassin du Lac Tanganyika
Le Bassin du Lac Tanganyika

LE POTENTIEL PETROLIER DU BASSIN DE LAC TANGANIKA

Le bassin du lac Tanganika(BLT) fait partie de la branche occidentale du système de rift est-africain dont la formation aurait débuté il y a environ 5 à 6 millions d’années( Le Fournier et al,1986). L’intérêt de ce bassin pour la recherche pétrolière est né il y a une trentaine d’années environs, tout au moins dans la partie burundaise. En effet,les premiers travaux réalisés dans la plaine de la Ruzizi ont été effectués en 1960. Mais c’est au début des années 1980 que l’on constate un regain d’intérêt qui se manifeste par des missions effectuées au Burundi par des experts provenant d’institutions diverses.

Plateforme sur le Tanganyika
Plateforme sur le Tanganyika
  1. Indice d’occurence d’hydrocarbures

Des travaux de recherche ont été menés sur des sites hydrothermaux sous-lacustres et aériens qui se rencotrent le long des côtes burundaises et congolaises. Ces travaux ont été réalisés dans le cadre du projet TANGANYDRO. Pour la partie congolaise, il s’agit des sites sous-lacustres de Cape BANZA, de MBEVI, de LUHANGA et du site aérien de MASHUZI.Ces sites sont liés au système de failles bordières de la presqu’île d’UBWARI et celles d’UVIRA. Dans les fluides hydrothermaux collectés lors des diverses phases de recherche, on note particulièrement la présence de méthane et d’hydrocarbure plus lourds sur les sites de Pemba et Cape Banza avec des concentrations en méthane allant jusqu’à 842ml/l à Cape Banza comme le montre le tableau ci-dessous,  (d’après Vaslet,1987 dans Tanganydro Group,1992)

 Teneur en hydrocarbures gazeux des fluids hydrothermaux de la  partie nord du lac Tanganika

Teneur d'hydrocarbures
Teneur d’hydrocarbures

2. Suintement de pétrole et occurrences de betume

Des indices de pétrole auraient déjà été découvert au siècle dernier. Em effet des fragments d’asphalte associés à des évent hydrothermaux auraient été décrits il y a une centaine d’années environ(Nicolas, 1889 cité par Tiercelin et al,1992). Au cours des divers travaux réalisés dans le cadre des projets Probe, Georift et Amoco dans le BLT, des suintements de pétrole ont été constatés au large de Cape KALAMBA et des briquettes de bitume ont récoltées sur plusieurs plages aussi bien sur la côte congolaise que burundaise.

le Suintement du Pétrole
le Suintement du Pétrole

L’analyse géochimique réalisée sur un échantillon de ce pétrole montre qu’il est léger, d’une maturité normale et qu’il provient d’une source lacustre ou deltaïque d’âge jurassique au crétacé(Lascelle et Pish,1989). Cet âge indique que des sédiments pré-tertiaires existent dans ce bassin jusque-là considéré comme étant exclusivement tertiaire.

  1. Au Stade de l’Exploration.(Upstream)

L’exploration pétrolière offshore implique deux techniques:

  • La Sismique-réflexion
  • Le forage offshore.

L’exploration par sismique consiste à envoyer à partir de la surface de l’eau,une onde accoustique à travers l’épaisseur de l’eau et les différent strates qui consituent la série sédimentaire sous-jacente. L’enregistement et le traitement des ondes réfléchies par les différents miroirs les interfaces entre niveaux stratigraphiques, les traits tectoniques: plis, failles, etc.,permettent de dégager la structure du bassin.

Au niveau du forage, il importe de souligner que le forage offshore exige la mise sur pied de plateformes (spar buoy(Single Point Anchor Reservoir), FPSO(floating, Production, Storage and offloading), TLP(Tensioned leg platform)…). Ces strucures sont d’autant plus important em volume que la profondeur à atteindre est plus grande. Dans le lac Tanganika la seule profondeur de l’eau atteint 1500m comparé à 100m en Mer du Nord. Au stade actuel, une plateforme capable de forer dans le lac n’a même pas encore été conçue.

Types de plate-formes
Types de plate-formes

2. Au stade de l’exploitation.(Upstream e downstream)

Les plateformes d’exploitation.

Bien plus que les plateformes d’exploration qui sont des structures mobiles, les plateformes d’exploitation consituent des menaces à l’environnement mais les nouvelles Technologies conçues par PetroBras et Shell se proposent d’attenuer le degat et proteger les viés des etres sous-marins.

Les pipe-lines.

Ce sont des conduites de tuyauteries de plusieurs centaines de kilomètres posées dans l’eau et dont les défauts d’étanchéité peuvent constituer une menace aux espèces animales vivant à proximité.

pipelines
pipelines

Les problèmes transfrontaliers.

A titre d’illustration : Les suintements de pétrole de Cape Kalamba au Congo qui polluent les eaux territoriales burundaises ou tanzaniennes et le passage obligé d’éventuels pipe-lines du Burundi ou du Congo à travers les eaux tanzaniennes etc. crèent de serieux problèmes entres ces pays frontaliers qui demeurent sans aucune politique d’exploitation régionale de ces resources à fin de promouvoir un commerce régional purement africain. D’où les uniques entreprises qui continuent à exploiter ces resources pendant que les africains discutent sur les limites frontalières ne pas africaines, allez-y comprendre pourquoi l’Afrique ne se dévellope pas…

Le resultat de conflits
Le resultat de conflits

Appui Coppe-UFRJ, Pole Institue, ANP (Agence Nationale du Pétrole)/Brési


L’exploitation pétrolière et gazière du lac Kivu

LE LAC KIVU

Le lac Kivu est l’un des Grands Lacs d’Afrique. Il se situe entre la République Démocratique du Congo et le Rwanda.

Lac Kivu
Lac Kivu

L’exploration des réserves du lac Kivu

En 1937, une expédition scientifique a découvert que le lac Kivu contenait dans ses eaux profondes une concentration exceptionnellement élevée de dioxyde de carbone et de méthane. Depuis lors, des études successives ont permis de mieux comprendre les mécanismes de formation de ce méthane, sa répartition spatiale, les risques et les possibilités d’exploitation. Une des hypothèse formulée pour la formation du méthane est qu’il est le résultat de deux mécanismes simultanés : l’un dû à la fermentation des sédiments d’origine biogénique, l’autre provenant de la réduction du CO2 magmatique par de bactéries (Tietze et al., 1988).

Modèle de formation du méthane dans le Lac Kivu
Modèle de formation du méthane dans le Lac Kivu

Pour l’ensemble du lac Kivu, sur la base du levé bathymétrique établi en 1988 et des mesures de concentration de gaz réalisées en 1974/75, le lac pourrait contenir des réserves estimées à 55 milliards de m³ de méthane, 250 milliards de m³ de dioxyde de carbone, 5 milliards de m³ d’azote et une multiplicité de traces d’autres gaz disponibles.     ( Lahmeyer I et OSAE, 1988). Les résultats actuels indiquent que le volume de gaz méthane disponible est de 39-45 milliards de m³ (13%), inférieur au volume estimé sur la base du levé bathymétrique de Sarberg Interplan. le lac Kivu est l’un des trois lacs au monde renfermant de très fortes concentrations de gaz.

Densité et Structure du Lac Kivu
Densité et Structure du Lac Kivu

La recherche pétrolière dans le lac Kivu et son bassin au Rwanda

Une caractérisation génétique du gaz du lac Kivu, du coté du Rwanda avec 13 échantillons a montré la présence d’éthane et de propane, même à de très faibles concentrations, ce qui suggère une contribution possible à partir de gaz dérivés pétroliers.

Pour l’exploitation du gaz méthane, le Rwanda a signé trois contrats de concessions et d’achat d’électricité avec deux sociétés privées :

  • CONTOUR GLOBAL qui développe le projet Kivuwatt dans le district de Karongi
  • Rwanda EnergyCompany (REC) et Rwanda Investment Group (RIG) qui comptent installer une plateforme à partir du district de Rubavu

En février 2012, l’Université Syracuse a réalisé la première campagne de réflexion sismique dont la principale conclusion est l’existence d’un large pli transversal ou à mi-bassin dans la partie centrale de la zone étudiée, ce qui a probablement été produit par la subsidence différentielle sur les segments de failles de la frontière.

Le gouvernement Rwandais a aussi initié, en partenariat avec le secteur privé, le projet Kibuye Power. Aujourd’hui les installations de Kibuye Power génèrent autour de 2MW pour une capacité installée de 5MW. Ce projet a été inauguré le 16 mai 2016.

Projet KivuWatt
Projet KivuWatt
KivuWatt penandt la nuit.
KivuWatt penandt la nuit.

La recherche pétrolière et gazière dans le bassin du Kivu congolais

Le gouvernement congolais a divisé la partie congolaise du lac Kivu en six blocs pour lesquels il cherche des partenaires pour y faire de la prospection pétrolière et gazière. Jusqu’à présent tout indique qu’il n’y a pas de contrats déjà signés sur le lac Kivu, du coté de la RDC. Des sources indiquent que quelques acteurs ont été, ou sont toujours dans la course pour obtenir des contrats. il s’agirait entre autres des compagnies suivantes:

  • Kivu Lake Energy Corporation, en sigle « KLEC »
  • Bantu Investment Holding, en sigle « B.I.H »
  • Société des gaz et des Hydrocarbures du Kivu « S.G.H.K »
  • la société chinoise CATHIC POWER
  • la firme slovène VITAVA
  • la socièté sud-africaine METHANE HYDRATES Ltd.

Le Brésil, une alternative de coopération en technologie d’exploration ?

La majeur partie de la production de pétrole brésilienne se situe dans le sud-est, dans les états de Rio de Janeiro et d’Espírito Santo. Plus de 90 % de la production est offshore, en eau très profonde, et consiste en huiles très lourdes. Petrobras, entreprise cotée en bourse mais contrôlée par l’État, détient des positions dominantes dans toutes les activités pétrolières du Brésil. Elle se présente sur son site comme la 7e compagnie mondiale du secteur de l’énergie. Elle détenait même un monopole sur le secteur pétrolier jusqu’en 1997, année où le gouvernement a ouvert le secteur à la concurrence. Le Brésil regorge de ressources naturelles qu’il gère avec prudence. Décidément favorisé par la nature, il détient aujourd’hui la plus grande réserve de pétrole découverte en plus de dix ans, qui pourrait le placer parmi les premiers producteurs mondiaux de pétrole.

Le Brésil est, et restera, l’un des plus gros consommateurs d’énergies renouvelables puisque ces dernières représenteront normalement 43 % du mix énergétique en 2035, d’où la coopération avec ce géant du secteur, s’avère intéressante.

Forage du pétrole au brésil !!
Forage du pétrole au brésil !!

Appui Coppe-UFRJ, Pole Institue, ANP (Agence Nationale du Pétrole)/Brésil


Hydrocarbures dans le rift Albertine

Opportunité de Développement ou Risques d’Instabilité??????

165247521-oil-field-621x350

L’Afrique qui était considérée par les compagnies « MAJORS » comme une des dernières réserves à exploiter est devenue au cours de la dernière décenie, l’objet d’un regain d’intérêt pour l’exploration et l’exploitation des hydrocarbures. Cette tendance est renforcée par les perspectives d’une raréfaction progressive des hydrocarbures et la croissance des besoins, portée par une demande croissante en énergie des pays émergents, en particulier l’Inde, la Chine et d’autres. Cette dynamique fait de l’Afrique une des dernières frontières de la recherche d’hydrocarbures.

Pétrole Africain
Pétrole Africain

Comme par miracle, des découvertes se succèdent, alors que le PETROLE était perçu, il n y a pas longtemps comme une ressource plutôt rare en Afrique subsaharienne. Paradoxalement, il est découvert un peu partout, de l’Angola à la Guinée Bissau, puis sur toute la cote occidentale, notamment au Ghana, en côte d’Ivoire et dans d’autres pays. Et puis pour l’Afrique de l’Est, non seulement l’intérêt est porté sur le pétrole Offshore de l’Océan Indien (Mozambique, Tanzanie), mais aussi à l’interieur du continent dans les structures géologiques formées par les grabens Est-Africains (Ethiopie, Kenya, Frontière RD Congo-Ouganda, Rwanda, Bururndi, Tanzanie) et même un peu plus au Sud dans le prolongement du rift valley Est-Africain dans le Lac Malawi.

Le Rift Est Africain
Le graben africain

LE RIFT EST-AFRICAIN

Le Rift Es-Africain (REA) est une des merveilles géologiques et géophysiques du monde correspondant à un endroit où les forces tectoniques sont entrain de créer de nouvelles plaques par la cassure de plaques anciennes. En d’autres termes le Rift peut être compris comme une fracture de la surface terrestre qui s’élargit avec le temps, formant un bassin allongé bordé de failles abruptes.

Le Rift Est Africain
Le Rift Est Africain

Le Rift Est Africain prend sa naissance aux abords de la mer Rouge dans la région d’Afar en Éthiopie et parcourt l’Afrique vers le Sud jusqu’au Kenya et en Ouganda où il est divisé en deux branches, orientale et occidentale, reliées l’une à l’autre par le linéament d’Assoua. La partie orientale s’étend sur 2200 Km, traversant le rift éthiopien, le rift Gregory pour se terminer plus au Sud sur le craton Tanzanien. Certains avancent l’hypothèse que de là, il pourrait continuer jusqu’à la dorsale de la Davie dans l’Océan Indien. La partie Occidentale, quant à elle, débute dans le linéament d’Assoua au Nord-est de l’Ouganda, à partir du lac Albert et parcourt 2100 Km jusqu’au lac Malawi plus au sud. On y retrouve de grands lacs qui prennent place dans de bassins effondrés( Tanganyika, Albert, Kivu, Malawi).

Rift Albertine
Rift Albertine

Le Rift oriental abrite également une douzaine de lacs dont huit au kenya et quatre en Tanzanie. Le plus grand des lacs du kenya est le Lac Turkana, un lac d’eau douce de 6405 Km², le lac Logipi, Baringo(130 Km²), Bogoria (34 Km²), Nakuru (40 Km²); Elementeita, Naivasha (160 Km²) et Magadi (100 Km²). Les lacs Natron (1040 Km²), Manyara (325 Km²), Eyasi (1050 Km2) et Makati se trouvent en Tanzanie.

Les lacs du Rift Albertine:

Lacs du Rift Est Africain Source: Forum Sud-Sud
Lacs du Rift Est Africain
Source: Forum Sud-Sud

La présence des ressources et potentialités avérées dans ces lacs, est associée à de nombreux défis. D’abord, ces ressources sont toutes transfrontalières, car dans la plupart des cas du nord au sud du Rift Albertine, elles se trouvent à cheval sur la frontière entre la RD Congo et les trois pays qui se trouvent à sa frontière orientale dans cette zone à savoir, l’Ouganda, le Rwanda et le Burundi. Mais plus au Sud, en ce qui concerne la Tanzanie, la Zambie et le Malawi. La nécessité d’un Mercosul Africain au Rift Est pour l’exploitation et le commerce regional, se présente comme une alternative très capitale; On peut aussi apprendre avec les pays latins sur cet aspect. Chez nous, dans cette partie du continent même les frontières de surfaces ne sont pas nettes, et souffrent d’incertitudes sur leurs tracés, comme les incidents survenus sur le lac Albert l’ont déjà montré, les limites souterraines peuvent être à l’origine de suspicions, voire tensions, si l’exploitation des ressources venait à commencer surtout de façon decalée. Des soupçons pourraient être liés au non-cloisonnement des nappes pétrolières souterraines, et donc à leur continuité transfrontalières.

petrole africain
petrole africain

Le développement décalé du secteur Pétrolier dans le Rift Albertine, constitue un énorme défi et une source potentielle de conflits entre les pays voisins. Car les sources pétrolières sont à cheval sur les frontières, avec des blocs pétroliers contigus. Mais les ressources pétrolières constituent aussi des atouts énormes de cooperation et de développement. Y a pas à chercher ailleurs, en Amérique latine, nous avons un géant producteur d’hydrocarbures, en l’occurence le Brésil, qui, ayant de frontières avec 10 pays, a fait preuve d’une bonne cooperation régionale en terme de resources frontalières, en promouvant le développement de la région. A titre d’exemple l’exploitation de l’énergie hydraulique du barrage de ITAIPU entre le Brésil et le Paraguay et pourquoi pas de telles cooperations en Afrique????

oil- rig in bay near mountains
oil- rig in bay near mountains

Les prochains articles se proposent de décortiquer les potentialités en hydrocarbures de lacs du rift Albert ci-haut cités. Restez connecter vous ne serez pas déçus !!!!

Appui: Forum Sud-Sud, Coppe-UFRJ, Institut Interculturel de Grands Lacs, Pole Institute, Institut Royal Colonial Belge.


La Centrale Hydroélectrique de Belo Monte : un mégaprojet 100% Brésilien

Un modèle pour l’émergence et le pouvoir économique.

Inauguration

En date du jeudi 5 mai 2016, la Présidente de la République Fédérative du Brésil, Dilma Rousseff a inauguré la troisième centrale hydroélectrique au monde, la Centrale Hydroélectrique de Belo Monte. Avec une capacité installée d’environs 11233 MW, elle vient après celle de Trois Gorges en Chine, la première au monde avec une  production de 20300 MW, suivie par celle d’Itaipu au Brésil avec une capacité de 14000MW. Située dans la municipalité d’Altamira, au sud-ouest de l’état de Pará, la centrale a été construite sur le fleuve Xingu aux alentours de la grande forêt tropicale de la planète : la forêt amazonienne.

usina-hidreletrica1-1024x649

Projet

Ce projet est l’un des grands défis d’ingénierie, de logistique et de gestion environnementale, qui se surmonte à chaque instant durant la construction de ce dernier.

L’usine est une preuve d’autosuffisance économique du Brésil. C’est la plus grande puissance hydroélectrique 100% nationale en termes de financement, de projets et de main-d’oeuvre. L’usine a été projetée pour servir une population de 60 millions de personnes dans 17 Etats, représentants environ 40% de la consommation résidentielle dans tout le pays.

Construction de turbines
Construction de turbines

L’usine de Belo Monte est l’oeuvre du groupe Brésilien Norte Energia S.A., qui est une dynamique de plusieurs entreprises, responsable de la construction et exploitation de l’énérgie hydroélétrique dont le coût s’élève à plus de 11 milliards de dollars.

Données techniques de la Centrale :

Le projet a prévu la construction d’une centrale hydroéléctrique sur le fleuve Xingu à 40 km au dessus de la ville  de Itamira dans le site Pimental, avec :

  • Un réservoir d’usine d’une surface de 516 km²
  • Un canal de dérivation à partir de réservoirs principaux pour dévier les eaux vers le réservoir intermédiaire, de 20km de longueur x 200m de largeur, à environ 50 km de la ville de Itamira et qui emmène à peu près 14 milliards de litres d’eau par seconde.
Canal de derivation en activité
Canal de dérivation en activité
Le canal de dérivation en construction
Le canal de dérivation en construction
  • Le réservoir est reparti en trois cours : cours principal dans la municipalité de Vitoria de Xingu (248 km²), cours inférieur Novo Brasil (0,5 km²) et cours intermédiaire à Altamira (267 km²) avec 28 digues de réduction et fermeture d’écoulement.
  • Le principal déversoir de la centrale se situe aussi sur le site Pimental, avec vingt portes de 20 m × 22,3 m, avec un débit total maximum de 62.000 m³ / s.
  • L’usine aura deux puissances : la première, la centrale principale qui sera construite dans le site Belo Monte, juste en amont du village. Il aura dix-huit turbines hydrauliques de type Francis avec une capacité totale installée de 11.000 MW et le débit total de 13.950 m³ / s. La deuxième, la maison d’alimentation complémentaire qui sera construite à côté du barrage principal, le site Pimental, et disposera de six turbines de type bulbe avec une capacité installée totale de 233,1 MW, la perte nette de 11,4 m et la décharge totale en eau de 2268 m³ / s.
Les turbines
Les turbines
  • Les travaux ont fourni plus de 50.000 emplois avec 30000 travailleurs conventionnels.
Le quartier residentiel pour ouvriers
Le quartier résidentiel pour ouvriers
  • Ce projet compte avec la construction de la grande carrière d’Amérique latine, utilisant les roches extraites des excavations.
  • 6 Barrages
L'un de 6 barrages de la Centrale Hydroéléctrique de Belo Monte
L’un de 6 barrages de la Centrale Hydroéléctrique de Belo Monte
  • 2500 bulldozers et camions
Les grands camions de transports d'excavation
Les grands camions de transports d’excavation
L'arrivée du premier lot des Bulldozers
L’arrivée du premier lot des Bulldozers
  • Constructions de deux stations de décharge pour recevoir les grands engins pour la construction de l’usine (ex. Juste un rotor pèse l’équivalent de 320 voitures populaires).
La Construction de la centrale hydroéléctrique de Belo-Monte
La Construction de la centrale hydroéléctrique de Belo-Monte

Selon la compagnie, les travaux de génie civil du projet sont presque terminés et il est prévu que tous les deux mois en moyenne, une nouvelle turbine soit activée jusqu’à la pleine exploitation du barrage en 2019.

Suivez le live du projet en 3min sur lien :

https://www.youtube.com/watch?v=26odewmWOs0

Le Brésil se passe déjà pour un géant producteur de toutes les formes d’énergies avec la technologie de pointe. Voici un partenaire avéré pour les pays d’Afrique en terme d’énergie, c’est juste question d’une bonne coopération.

Appui Coppe-UFRJ, Netec-UFJF, Forum Sud-Sud.


Afrique: Pas d’Emergence sans vision ni Programme bien planifié !!!

En Afrique ces dernières années sont dominées par un slogan qui devient monnaie courante dans presque tous les pays de l’Afrique noire: Chez nous c’est l’EMERGENCE 2020,2022, 2025,2030…L’émergence est une consèquence d’un travail ardu fait avec une vision macroéconomique qui doit se concrétiser par la materialisation de certaines reformes interieures dans les domaines capables de s’apercevoir dans les ménages ordinaires et non pas seulement dans la croissance.

Cette photographie du traffic aérien tirée le dimanche 01 mai 2016 à 9h par notre confrère Charles Kabuya, qui révéle la vitalité économique dans le monde et le sous développement de l’Afrique.

ChWnB5EWYAEDfx7.jpg large

C’est pas cohérent de croire que là où on a de serieux problèmes d’énérgie qu’on chante l’alternance dans 5 à 10 ans. Il est temps que les africains se réveillent pour se rendre compte que c’est le travail qui appelle l’émergence et non l’inverse. Je voudrai ici évoquer l’exemple de la 7ème meilleure économie du monde qui, actuellement soufre de la  crise petrolière qui ronge le monde mais en dépit de ça, ce pays a dû travailler pour se placer sur le chemin de l’émergence par de programmes qui peuvent s’apercevoir à l’oeil nu. Ce pays que je considère comme un pays africain hors du continent, peut nous aider à nous inspirer sur certains faits réels et palpables.

Le PAC: Programme d’Accéleration de Croissance

Le « Programme d’Accéleration  de Croissance » (PAC en sigle) est un programme du gouvernement fédéral Brésilien, instauré par le ex-président Luiz Inacio Lula da Silva Nascimento, en Janvier 2007. Ce programme couvre d’importantes réformes dans les domaines de transport, de l’énergie, de l’assainissement, de l’habitation et des ressources hydriques. Vu l’importance du programme, il a été scindé en deux phases : PAC 1 et PAC2.

La metropole de São Paulo le grand centre économique sudaméricain
La metropole de São Paulo le grand centre économique sudaméricain

Le PAC 1

Le PAC 1 a commencé avec un investissement initial de R$ 503.000.000.000 pour la période 2007-2010. Il a promu la réprise de la planification et de l’exécution de grands travaux d’infrastructures sociale, urbaine, logistique et énergétique du pays, contribuant à son développement accéléré et durable.

La Construction de la centrale hydroéléctrique de Belo-Monte
La Construction de la centrale hydroéléctrique de Belo-Monte

Considéré comme un plan stratégique, le PAC 1 a contribué de manière décisive à la création d’un grand nombre de postes d’emploi, à  l’augmentation des revenus du gouvernement, et des investissements publics et  privés dans les œuvres de grande envergure dans le pays.

L'agriculture mécanisée au Brésil
L’agriculture mécanisée au Brésil

En fin de 2008, il a été annoncé par le gouvernement brésilien une augmentation des investissements  alloués au  PAC 1, passant de 503 à 656,5 milliards de reais. Avec un investissement remarquable dans les infrastructures, le gouvernement vise éliminer les principaux goulets d’étranglement qui entravent la croissance économique, permettant une productivité accrue des entreprises, en stimulant l’investissement privé et réduisant les inégalités régionales. Les budgets des entreprises publiques, du Fiscal et de la Sécurité et Prévoyance Sociale de l’Union ont servi comme investissement initial pour la mise en œuvre du PAC 1.

Les objectifs principaux du PAC 1 ont été regroupés en 5 blocs :

1. Les investissements dans les infrastructures

2. Les mesures institutionnelles, relance économique au crédit et leur financement;

3. L’éxoneration et l’administration des impôts

4. L’amélioration de l’environnement d’affaires

5. Les mesures fiscales à long terme.

PAC 2

En Mars  2010, le président Lula a lancé la deuxième édition du « Programme d’Accéleration de Croissance » appelé « PAC 2 », qui a prévu un investissement de R$1.590.000.000.000, dont R$ 955.000.000.000 pour la période 2011-2014, et R$ 631.400.000.000  pour la période post 2014.

Le PAC 2 est divisé en six nouveaux blocs ou sous programmes, couvrant des projets d’infrastructure sur toute l’étendue du  Brésil:

  1. PAC MINHA CASA, MINHA VIDA;(ma maison ma vie, les habitations populaires)
Le Chantier des habitations populaires au Brésil
Le Chantier des habitations populaires au Brésil

2. PAC CIDADE MELHOR ( Ville meilleure, programme d’assainissement)

La capitale du Brésil
La capitale du Brésil

3. PAC COMUNIDADE CIDADÃ ( Commune citoyenne, programme de conscientisation de la masse et securité)

Le bureau de police d'intervention rapide de quartier dans de Communes
Le bureau de police d’intervention rapide de quartier dans de Communes

4. PAC ÂGUA e LUZ (Eau et Courant, énérgie et eau potable pour tous même le fin fond du pays)

La Station de traitement de l'eau
La Station de traitement de l’eau

4. PAC TRANSPORTES ( Transports)

VLT Alternative de resolution de questions de mobilité urbaine
VLT Alternative de resolution de questions de mobilité urbaine
BRT Alternative de resolution de questions de mobilité urbaine
BRT Alternative de resolution de questions de mobilité urbaine

5. PAC ENERGIA (énergie)

Centrale éolique de Rio Grande Norte
Centrale éolique de Rio Grande Norte

Dans son nouveau cahier de charges, sont aussi prévues les constructions des UNIDADES BÁSICAS DE SAÚDE( de nouvelles installations de santé publique), des CRÈCHES, PRÉ-ESCOLAS et des POSTOS DE POLÍCIAS COMUNITÁRIAS (bureaux de polices communales).

Je vous invite à nous lire dans les prochaines publications, qui se proposent de mettre à découvert l’impact de ce programme dans le processus du passage du Brésil du pays pauvre à un pays émergent, ce qui ne peut paraître comme un miracle ou un voyage sans retour pour les pays de l’Afrique noire. Tout est possible au prix du travail et d’une vision bien planifiée.

Sans doute, aujourd’hui, tous les blocs du PAC 1 e PAC 2 ont présenté des résultats  qui n’ont pas profités seulement aux brésiliens mais aussi aux étrangers vivant sur le sol brésilien, aux pays membres du MERCOSUL et aux organismes internationaux qui ont reçu  de l’empreint financier du Brésil en l’occurence le FMI.

Appui; Coppe UFRJ, Netec UFJF, Charles Kabuya, Forum Congo Construct.

 


Les biocarburants brésiliens, une opportunité pour l’Afrique ?

 L’internationalisation d’un enjeu énergétique par le Brésil

Les biocarburants représentent un enjeu croissant dans la mesure où de nombreux pays souhaitent réduire leur dépendance par rapport au pétrole ainsi que leurs émissions de gaz à effet de serre. Après les chocs pétroliers des années 70 qui touchèrent très durement le Brésil, le pays a mis en place le programme «Pro-alcool» afin de développer la filière du sucre et la production d’éthanol de canne. Aujourd’hui, nonobstant la situation écrasante sur le marché du pétrole, ce biocarburant est très largement utilisé au Brésil et présente des avantages. Le Brésil souhaite faire de l’éthanol de canne un produit commercialisé à l’échelle mondiale. De fait, il développe de nombreux partenariats avec les pays du Sud et particulièrement en Afrique.

Nexsteppe001-H
L’impact économique positif de l’éthanol de canne brésilien
L’objectif premier de ce biocarburant était, au moment des chocs pétroliers, de réduire la
dépendance énergétique du Brésil envers le pétrole. De fait, il est important de comparer le coût de l’éthanol par rapport au pétrole. En effet, souvent, les biocarburants semblent une alternative intéressante lorsque le prix du baril est très élevé. Dès que le prix baisse, l’intérêt pour le biocarburant décroît. C’est ce qui s’est passé en Europe au 19e siècle ou l’éthanol était utilisé. Cependant, il disparut peu à peu en raison d’un pétrole très bon marché. De même, comme nous l’avons vu précédemment, l’éthanol de canne brésilien devint moins attractif dès que le prix du baril du pétrole diminua. L’un des avantages de l’éthanol de canne est son faible coût de production. En incluant l’ensemble
des intrants et les facteurs de production, son coût se situe entre 0, 25 et 0, 30 dollar le litre, ce qui équivaut à un prix du baril de pétrole situé entre 44 et 47 dollars.
Sem título
Une solution pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre
Il est important de souligner que la mesure avec laquelle un biocarburant peut se
substituer à un combustible fossile dépend surtout de la manière dont celui-ci est produit.
Etant donné que la majorité des technologies de production supposent l’utilisation de
ressources fossiles, le bénéfice associé à l’utilisation d’un biocarburant dépend de l’économie d’énergie non renouvelable qu’il procure par rapport à son équivalent fossile.
C’est en cela que les biocarburants produisent des effets très différents sur la réduction des émissions de gaz à effet de serre. En effet, L’éthanol peut être constitué à partir de la culture du blé, du maïs, des betteraves ou du manioc par exemple. Le bilan énergétique est alors très diversifié.
Sem título
Comparaison de différentes matières premières pour la production du Bioéthanol en 2012. BNDES Rio.
Le bioéthanol brésilien : une opportunité pour les pays africains ?
Le Brésil affiche sa volonté de créer «un marché mondial de l’éthanol de canne». L’objectif est que de nombreux pays l’utilisent. Les pays en développement s’intéressent à l’éthanol
brésilien.
C’est vers l’Afrique que le président Lula s’était tourné particulièrement. En effet, en raison des forts liens culturels qui unissent les deux continents et de la volonté de Lula d’avoir une coopération dynamique avec les pays africains, le bioéthanol intéressent des dirigeants africains. De nombreux pays possèdent d’importantes quantités de terres agricoles, ont un climat chaud, propice à la culture de la canne. Le bioéthanol permettrait également à de nombreux pays sans pétrole de réduire leur dépendance. De fait, des pays comme le Mozambique ont signé des accords sur les biocarburants.
biodiesel_soja1
L’intérêt pour les biocarburants en Afrique n’est pas récent. Depuis les années 80, des
initiatives existent. Au Malawi, depuis 1982, la société Ethanol Compagny of Malawi
(ETHCO) fabrique de l’éthanol à base de mélasse de canne à sucre à des fins combustibles. Au Zimbabwe, un programme de bioéthanol combustible est lancé en 1980.
Plus récemment, au Ghana, a été mise en œuvre une unité de production d’une capacité de 150 millions de litres annuels de bioéthanol de canne. L’Embrapa, un bras du ministère de l’Agriculture s’est installé dans le pays afin de favoriser le développement du biocarburant.
On compte actuellement au moins 11 pays africains qui créent des règles pour la production et la commercialisation du bioéthanol, en Afrique du Sud, en Angola, ou au Mozambique. La majorité souhaite adopter le mélange de 10 % de bioéthanol dans l’essence.La production de bioéthanol en Afrique fut de 439 millions de litres en 2006, provenant à 89 % de l’Afrique du Sud. Les ministères des Affaires étrangères et de l’Agriculture brésiliens ont encouragé la plantation de canne à sucre et de distilleries dans des pays comme le Botswana, le Congo ou encore le Gabon.Cependant, d’importants obstacles existent au sein de nombreux pays africains afin de développer à grande échelle l’éthanol de canne. Beaucoup de pays, comme en Amérique latine, connaissent des problèmes au niveau de la propriété de la terre.
cana-de-açucar
La canne nécessite de très grandes parcelles alors qu’en Afrique, beaucoup de
paysans exploitent de petites surfaces. Le problème de la mécanisation est central. En effet, pour être efficiente économiquement, la culture de la canne demande un niveau élevé de mécanisation. Or, peu de pays ont une agriculture très mécanisée. Les pays devront faire face à ces difficultés afin de développer l’éthanol de canne. Il faut donc bien penser l’agriculture en Afrique, surtout sur le plan mécanisation. Il jamais tard pour mieux faire en Afrique cette terre d’espoir !

Appui Coppe/UFRJ, Anne Sophie Alsif, SPETRO NUCLEAR, FORUM CONGO CONSTRUCT


La Salubrité en Construction Civile est-elle africaine ?

Gestion Environnementale de Résidus en Construction Civile

residuos_construção_civil_005

 

La construction civile est reconnue comme l’une des activités les plus importantes pour le développement économique et sociale d’un pays. Malgré cela, elle représente aussi l’un de principaux facteurs qui impactent directement sur l’environnement, à travers  la consommation des ressources naturelles, la modification du paysage et la production des résidus. Ceci représente le principal défi de ce secteur, la conciliation entre ces activités et l’impact de celles-ci sur l’environnement.

Les pays les plus ont au fil des années réussi à résoudre ce problème par l’emploi des matériaux reciclables et moins aggrésifs à l’environnement. Entretant ceci n’est toujours pas le cas sur le continent africain où cette question est encore au stage primaire de résolution.

En Afrique, d’important changement culturel et une large conscientisation de la population, mais surtout en grande partie des acteurs( maçons, charpentiers, entrepreneurs, clients fournisseurs de materiaux de construction) inclus dans toutes les étapes du processus de construction; conception, éxécution, usage, entretien et démolution, sont neécessaires pour resoudre cette question.

figura 4

Traitement des Eaux des Egouts et Installations Sanitaires

Etant consideré comme le berceau de l’humanité, l’Afrique a donné toujours origine à plusieurs concepts très importants, à titre d’exemple, en  mathématique  (Pythagore), en religion, en phylosophie, en linguistique, en ingénierie etc… mais elle finit toujours par s’arrêter et souffrir une régression totale qu’on ne sait pas expliquer correctement.

estacaotratamentoesgoto Une station de traitement des eaux des égouts à Rio de janeiro.

Selon Cavinatto (1992) certains peuples anciens ont développé des téchniques sophistiquées pour la capture, la conduite, le stockage et l’utilisation de l’eau. En matière de traitement des eaux d’égouts, l’Afrique n’est pas restée indifférente mais au fil du temps elle s’est perdue pour ne préserver que les anciennes techniques. L ’égypte est l’une des anciennes civilisations (Rome, chine et japon) à avoir utilisé ces téchniques. Les méthodes de purification d’eau ont été découvert dans les gravures archéologiques et dans les tombes, qui utilisaient le phenomène de capillarité, les méthodes d’évacuation de déchets et d’eaux des égouts.

Malgré cette régression , un numéro limité de nations africaines tente de moderniser leur système de traitement d’eau, dû principalement à l’afflux de la population dans les grandes métropoles.

 Esgoto

Un défi pour la Construction Civile

Construction est synonyme de transformation environnementale, par ce fait, transformer peut en d’autres termes signifier créer un nouvel environnement qui produira à son tour de résidus pendant le processus de sa transformation. Construire est aussi penser à l’évacuation de tous les déchets et résidus tant liquides que solides qui sont gérés pendant les différentes étapes d’éxécution d’un projet en construction civile. Penser à la modernité est premièrement penser à la santé publique. Penser à la santé publique est aussi penser à la planification et législation en construction civile, ce qui est considéré comme un atout important dans la gestion de la salubrité urbaine par la construction des installations sanitaires tant publiques que privées, par la canalisation des eaux de pluies et par le traitement des eaux des égouts.

water pollution Canalisation des eaux de pluies et quelques eaux des égout après traitement.

L’afrique, immensement reputée en matière d’épidemie et d’autres maladies liées à la salleté, n’a toujours pas présenté une bonne politique de gestion et législation de la salubrité urbaine. Tout cela retombe sur la Construction Civile qui est une activité importante dans l’économie, la santé publique, le transport, le tourisme, et autres.

L’Afrique va-t-elle continuer à la lanterne en question de salubrité ??? Moi je dis non, car il n’est pas tard pour mieux faire. Sauvons l’industrie de construction civile africaine pour épargner notre continent de situations chaotiques. Apprenons à planifier et à gerer les résidus en construction civile, sans cela on continuera toujours à souffrir des effects secondaires découlant de ce manque de planification.

tratamento_esgoto Schema d’une station de traitement des eaux des égouts.

Le Brésil, un pays frère à l’Afrique, qui est considéré comme le produit des efforts et du travail de la main-d’oeuvre africaine pendant l’esclavage, peut aussi nos inspirer par son modèle de gestion de résidus et des eaux des égouts. La politique environnementale et écologique du Brésil est l’oeuvre des institutions bien hierarchisées à tous les niveaux; communal, provincial, régional et fédéral. Parmis les Instituttions de suivi en matière de préservation de l’environnement on peut citer; SISNAMA, CONAMA, ANA, COSEMA, GAMA, IBAMA et LE MINISTÈRE DE L’ENVIRONNEMENT. L’appareil administratif brésilien en matière d’environnement fonctionne sans doute dans le but:

  • De controler et fiscaliser toute transformation provoquée par l’être humain dans le soucis de se munir de constructions de qualité;
  • D’établir de normes et résolutions par de décrets et lois, de définir les directrices à suivre;
  • De promouvoir les recherches et débats sur le développement techno-scientifique en rapport avec l’environnement en conformité avec l’Association Brésilienne de Normes Téchniques (ABNT, em sigle) qui est aussi un instrument de géstion téchnique et juridique du pays.

 

Ci-dessous quelques résolutions très importantes brésilienne sur la secteur de Construction Civile:

  • CONAMA 20/86: Loi sur la Classification des eaux ( douces, saumâtre, saline) avec détermination de type d’action ou transformation qui doit être realisée dans chaque cas.
  • NBR 10.004/1987 Resolution sur la Classification de résidus solides.
  • NBR 5681/1980  Décret sur le Controle Technologies de l’exécution de digues en construction civile.
  • MINTER 124/80 Résolution sur le Stockage de produits à haut risque.
  • IBAMA 85/96 Programme d’Autofiscalisation et entretien en construction civile

 

Appui: COPPE/UFRJ, NETEC/UFJF


Une étonnante passerelle de verre au-dessus du canyon de Zhangjiajie

L’ingénierie chinoise continue ses merveilles dans le parc national de Zhangjiajie

Zhangjiajie-Grand-Canyon-Glass-Bridge-1

Le parc national de Zhangjiajie se situe au nord de la province du Hunan.

Le Zhangjiajie Grand Canyon Glass Bridge qui a été inauguré le 29 septembre 2015 est une passerelle de verre au-dessus du grand canyon de Zhangjiajie, à 300 m de hauteur. Cette passerelle de 380 m de long et 6 m de large offre une vue imprenable sur le grand canyon de Zhangjiajie.

ponte-china-03

Conçue par le cabinet d’architectes Haim Dotan de Tel-Aviv, cette attraction touristique accueille jusqu’à 800 personnes par jour et offre aussi la plus haute base de saut à l’élastique au monde.

e7b213641b114519b4f124d4cc446523 ponte-china-01

Les concepteurs pensent que cette infrastructure peut aussi accueillir des défilés de mode.

image198

Malgré son apparence, le pont est très résistantChaque plaque de verre a 24 mm d’épaisseur, le matériau utilisé est 25 fois plus résistant que le verre ordinaire. Une équipe de onze ingénieurs a travaillé sur le projet de substitution de la structure du bois en plaques de verre. En 2014, quelques planches de bois ont été remplacées par du verre, et maintenant la rénovation est complète

ponte-china-04

Si vous aimez les visites avec beaucoup d‘adrénaline, n’hésitez pas à vous rendre sur le grand canyon. L’architecte Haim Dotan a expliqué qu’en réalisant ce projet il avait tenu compte du respect maximum de l’environnement et voulait aussi donner l’impression que l’on pouvait voler dans les airs. « La passerelle de verre Zhangjiajie a été conçue pour être aussi invisible que possible », a-t-il précisé.  Pour lui, c’est “un pont blanc qui disparaît dans les nuages”.

Bridge5

Appui: Coppe/Ecole Polytechnique de UFRJ, Netec/UFJF et Techne Engineering


Maglev-Cobra, une technologie en transport 100 % brésilienne

Maglev-Cobra; une alternative pour la mobilité urbaine

Actuellement, la nécessité d’un transport public efficace est indispensable pour l’avenir des métropoles. Comme on le constate, la forte concentration de personnes et la précarité du système actuel du transport causent des désagréments aux utilisateurs des métros, bus et autobus, pour exemple, le non-respect des horaires d’embarquement, les files d’attente trop longues, les véhicules bondés et autres problèmes. Toutefois, une solution à ces problèmes est déjà plus proche que nous le pensons : le Maglev Cobra, un train qui utilise la technologie de lévitation magnétique pour se déplacer.

maglev-pista

Les villes qui ont actuellement une grande extension de lignes de métro sont prises comme un exemple pour résoudre de tels problèmes. Cependant, lorsqu’on compare le coût de l’entretien et de l’installation de transport de métro à la technologie Maglev- Cobra, cette dernière est plus abordable et moins coûteuse. L’usage de la technologie Maglev représente environ un tiers du coût de maintenance du métro.

La technologie Maglev Cobra a été conçue et demeure encore en phase de test au centre de recherche COPPE de l’université fédérale de Rio de Janeiro, coordonnée par l’ingénieur Richard Stephan de l’Institut d’études supérieures et de recherche Alberto Luiz Coimbra de l’université fédérale de Rio de Janeiro. Cette technologie est la preuve palpable de la grandeur et du poids du Brésil dans le secteur de recherche lié aux technologies de transports magnétiques.

maglevcobra
Le Maglev-Cobra est un véhicule destiné au transport urbain de passagers, flottant sur rails sans la présence de roues ou de tout autre contact avec le sol, comme dans les métros et les trains. Ceci est possible grâce à la lévitation magnétique générée par un aimant situé sur les pistes et un super conducteur ci-joint en dessous du train.

Le superconducteur est un matériau céramique comprenant de l’yttrium, du baryum et de cuivre qui permet la répulsion électromagnétique plus stable que celle qui se produit entre les deux aimants. En outre, ces trois produits chimiques utilisés sont abondants dans le pays et la méthode utilisée ici est plus efficace par rapport aux véhicules à lévitation magnétique qui existent déjà en Asie, en Europe et en Amérique du Nord. L’unique différence qu’affiche le Maglev-Cobra est que ce produit ne dépend ni de capteurs, ni de l’énergie d’alimentation comme ailleurs. Il utilise les boîtes thermiques qui remplacent les roues dans lesquelles l’azote liquide reste maintenu à – 200°C.

Les véhicules traditionnels tels que les trains et les métros supportent des pentes avec de petites inclinations dues au frottement entre les roues et la piste, tandis que le Maglev, par lévitation a la capacité de monter des pentes allant jusqu’à 15 % d’inclinaison, ce qui réduit considérablement le coût de construction et autres activités de génie civil pour sa matérialisation. En outre, le système possède plusieurs articulations qui peuvent avoir des rayons d’à peu près 50 mètres et peut suivre l’itinéraire des routes existantes avec un moteur électrique linéaire qui a le pouvoir de fonctionner entre 70 km / h et 100 km par heure dans les centres urbains.

Par rapport aux véhicules traditionnels, le Maglev-Cobra est plus silencieux, consomme moins d’énergie. Il a aussi un faible coût de mise en œuvre et la maintenance ne provoque pas d’usure par frottement mécanique et n’a pas d’émissions de gaz polluants responsables du réchauffement de la planète. C’est donc un projet durable, par le simple fait d’impliquer l’aspect économique, social et écologique.

Le projet est le résultat de 15 ans de travail et de recherche, et le début de sa phase de test a eu lieu à la 22e Conférence internationale sur la lévitation magnétique en 2014 au Brésil. Lors de cette rencontre, 60 chercheurs brésiliens et étrangers ont effectué un déplacement dans le Maglev sur le rail de 223 mètres reliant deux centres de technologie dans le campus de l’université fédérale de Rio de Janeiro. 
w1rfsp0
Le projet vise à résoudre les problèmes de mobilité sur le campus en créant une maille et à augmenter et améliorer la situation de transport sur le campus. Au fil du temps avec l’appui et le financement du gouvernement, le projet pourrait être mis en oeuvre dans toute la ville de Rio de Janeiro et le reste du pays.
Appui: Coppe/UFRJ, Pet-Civil/UFJFJ


Usage de L’énergie Solaire Thermique dans les Habitations Populaires

Les Systèmes de Chauffage Solaire Thermique sont experimentés et mis en oeuvre dans les habitations Populaires au Brésil…

Aquecedor-solar-para-banhoLes systèmes solaires thermiques sont, une forme propre et renouvelable de décentraliser la production de lénergie. Ces systèmes offrent des économies importantes d’électricité, même lorsque l’eau n’est que partiellement chauffée par l’installation solaire thérmique.

Le chauffage solaire thermique est un processus beaucoup plus efficace que la production d’électricité à partir de la technologie photovoltaïque il convertit une forte proportion de l’énergie incidente en chaleur utile. En outre, le chauffage solaire thermique de l’eau pour usage domestique est efficace même lorsque les rayons solaires sont irradiés.

Les maisons utilisées comme cobaye pour l’experimentation de ce système sont construites avec une charpente en bois, qui utilise des panneaux de bois avec isolation thermique et acoustique. Les matériaux recoivent également une couverture imperméable d’asphalte pour empêcher les infiltrations. La méthode permet de construire une maison, sans toiture soit construite dans moins de 3 heures du temps.

g457065s

Au Brésil, ce système de chauffage hybride a été experimenté et mis en œuvre sur un ensemble de maisons construites dans la ville de CURITIBA dans l’état de Paraná,en utilisant le système constructif à sec c-haut cité, et est devenu une exigence pour les nouveaux contrats de construction de maisons populaires dans le cadre du programme du Gouvernement Fédéral Bresilien; MINHA CASA, MINHA VIDA (Ma maison, Ma Vie). L’objectif principal de ce programme est la construction de logements pour les familles ayant comme revenu mensuel équivalent à deux salaires minimums. Cette experience a été realisée à partir d’un échantillon de 66 maisons construites dans le complèxe de logements de NILO en ALTO BOQUEIRÂO à CURITIBA, equipées de plaques qui reçoivent l’énergie de rayons solaires pour chauffement de l’eau de la douche.

g457063s

L’équipement se compose d’une plaque de verre installée sur le toit de la maison et reliée à un réservoir thermique en acier inoxydable, qui à son tour se lie également au réservoir d’eau. A l’intérieur de la plaque de verre, il y a une bobine de conducteurs d’énergie en cuivre et en aluminium. La fonction de la plaque est de capter le rayonnement solaire et chauffer l’eau circulant à travers la bobine.Le réservoir  maintient l’eau chauffée, avec la possibilité d’une utilisation efficace même après le coucher du soleil. Comme dans la ville de Curitiba les journées nuageuses sont intermittentes, la machine dispose d’un système d’alimentation qui assure la fourniture d’eau chaude dans ces conditions.

 

installation-ssc

L’investissement pour l’installation de ce système est inférieur à 5% de chaque coût unitaire et réduit jusqu’à 50% la consommation de l’énergie élétrique.

Appui NETEC/UFJF, PET-CIVIL, TECHNE.


L’Afrique est-elle présente au Rendez-vous de Nouvelles Technologies??

InfraWorks 360 Un Logiciel Puissant pour L’infrastructure. Infraworks 360 est un puissant outil de conception fabriqué para la grande entreprise AUTODESK, qui permet de générer rapidement des modèles 3D qui facilitent la création des propositions pour l’infrastructureInfraworks 360 fournit des outils innovants de modélisation , la technologie de visualisation et l’accès dans le nuage avec de capacités 3D pour rationaliser la prise de décision et accélérer le processus de conception. Si vous n’avez jamais eu l’expérience de connaître le InfraWorks, vous n’avez probablement rien vu. INFRWORKS360 Infraworks est un logiciel hors du commun,et pas un logiciel de conception assistée par ordinateur (CAD) comme nous le voyons aujourd’hui sur le marché, contrairement aux autres programmes, il est 100% 3D. La facilité dans la conception du programme devient attrayante et émotionnante en même temps, avec de fonctionnalités de conceptions de projets réels et utilisant des outils  d’optimisation tant pour vérifier la meilleure position d’alignement qu’optimiser une visibilité dans de courbes verticales ou dans de croisements, rendant les concepts de présentations impressionnants pour les clients. 6a017c3334c51a970b0192ac674ee3970d Infraworks est un logiciel qui permet la conception de projets à partir du Système d’Information Géographique, qui révèle le géotraitement du local òu sera projeter la route par exemple, à partir de données géoréférencées. l’accès aux données géocentriques se fait à partir de la stimulation du terrain faite à l’interieur d’un nuage maps propre à Autodesk. RD3 Le Nuage Autodesk Est un local ou univers de stimulation de projets à temps réel à partir de banques de données de géoréference de chaque pays ou local. A partir de ce nuage se fait la localisation du pays, ville bref du lieu Oú sera projeté la route. Ce nuage se ressemble à goolge maps, ensuite se fait le choix de points de passages obligatoires de la route, autoroutes ou rail, de points d’interêt économique ou social et de points que pourront valoriser le projet en terme d’esthétique et paysage. Tout ce travail se fait à partir des outils puissants de Infraworks sans oublier que tout ceci moyenne la connection sur internet pour baviguer avec faciliter dans le nuage. corridor-optimization-for-infraworks-360-large-1152x648 Ce nuage détecte les données du lieu et stimule le projet en révélant toutes les caracteristique topográfiques, de la formation du sol et voir même du bassin hydrographique du lieu pour les futurs projets de drainage. infraworks360-corridor-optimization-large-1152x737 Pour se faire le concepteur doit avoir de notions de bases et strategiques de constructions de routes, autoroutes, voies ferrées, etc…  à fin de réaliser de petits calculs sur bases de valeurs limites de courbes horizontales et verticales,  de courbes de concordânces en transition, de superélévation et superlargeur de courbures, des angles de tangences exterieures et intérieures,de  rayons exigées et delimitées par les normes internationales d’infrastructures. Le programme révéle les données et l’ingénieur décide sur base de connaissances d’ingénierie d’infrastruture, de topographie et de géotechnique. 6a01538e6fd9d0970b01b7c705f2e6970b L´’afrique pourrait être le Bénéficiaire La situation du continent africain en matière d’infrastructure est alarmante et lamentable, ce qui fait que ce continent continue toujours dans la dépendance de l’exterieur. Ce fait se nourrit par le manque de connection interpays qui pourrait faciliter l’échange de produits et fortifier le commerce interieur. Ajourd’hui dans les médias il y a une forte publicité sur l’accroissement rapide du continent mais les vrais indicateur du développement se font sentir à l’oeil nu qui cet accroissement ne profite pas encore aux propres africains. L’Afrique a le taux d’acès à l’Internet dans le monde entier plus bas. En Afrique subsaharienne, le taux de pénétration est inférieur à 7 pour cent pour les utilisateurs d’Internet et en dessous de 1 pour cent pour ceux qui utilisent le Modem. En Amérique latine et dans les Caraïbes, l’Asie-Pacifique et les pays du Sud-Est, le chiffre est d’environ 20 pour cent pour les utilisateurs d’Internet. Les pays d’Afrique du Nord sont nettement mieux que les partenaires de l’Afrique subsaharienne, avec un taux de 40,4 pour cent. Cependant, même en Afrique du Nord, le taux d’accès des abonnés aux Modem est seulement 2 pour cent. En revanche, en Europe, l’accès à de Modem est d’environ 15 pour cent. En Afrique, la plupart des connexions Internet se fait via des connexions à faible vitesse de téléphone.  Africa_transport Et pour temps cette téchnologie serait l’idéal pour la recontruction de la logistique d’infrastruture en Afrique subsaharienne qui demeure tout d’abord dans l’obscurité par manque d’éléctricité, manque d’internet et ensuite les données géocentriques et géoréférencielles voir même pluviometriques presque inexistantes. Infraworks à notre portée maxresdefault Il est temps de travailler car le grand client de toute cette gamme de tréchnologie qui n’arrête pas de voir le jour c’est l’Afrique, malheureusement elle continue à somnoler. Fonctionnement de Infrawork en 2 minutes: https://www.youtube.com/watch?v=yroCMeuJu_U Appui Autodesk Brasil, Netec/UFJF, Sinduscon Rio de Janeiro.


Systèmes Constructifs: Solution pour les Maisons Populaires…

Ligth Steel Frame et Fermeture en OSB Revêtus en Siding de Vinyle

2149680713

Le système Steel frame(SF) est plus interessant dans la construction et production  de logements unifamiliaux en étages, détachés ou semi-détachés a grande échelle, suite à la facilité et rapidité d’éxecution et le coût du projet qui apparait accessible. Ce système nconstructif présente de multiples gains, comme par exemple, il n’attaque pas l’environnement et il est écologiquement correcte.

Ce système constructif est un pilier pour la résolution du problème de logements  pour de familles et individus qui ont un faible revenu. L’architecture interieure ne présente aucune différence par rapport aux systèmes traditionnels.Le système de SF présente de nombreux avantages par rapport aux autres systèmes, il est normalisé avec la technologie de pointe. L’acier est un matériau à haute résistance, durabilité, facilité d’assemblage et de manutention.

Quelques avantages de l’usage du système constructif Stell Frame:

• Facilité d’obtention de l’acier formé à froid car ils sontlargement utilisé dans l’industrie;
• Durabilité et la longévité de la structure fournie par procédé de fabrication de profils de tôles galvanisées;
• Facilité de montage, manutention et de transport en raison de son poids léger des éléments;
• la construction à sec, ce qui réduit l’utilisation des ressources naturelles
• Les profils préalablement forés et l’utilisation de panneaux de plâtre que facilitent le passage de systèmes électriques et hydrauliques;
• Amélioration des niveaux de performance thermique-acoustique qui peut être
obtenue en combinant des matériaux et de la fermeture isolement;
• Facilité de mise en œuvre des connexions;
• L’acier est un matériau incombustible;
• L’acier est recyclable et peut être recyclé plusieurs fois sans
perdre leurs propriétés;
• Une grande flexibilité de la conception architecturale, ne se limite pas à
la créativité de l’architecte.

10

Désavantages

Selon Mitchell (2004), un chercheur brésilien en matière de construction, parmi les quelques inconvénients de SF  c’est la difficulté de construir de maisons avec plusieurs etages.Vous ne pouvez pas construire dans ce système au Brésil, de bâtiments avec plus
six étages. Seuls quelques États permettent la construction de bâtiments jusqu’à huit étages, mais ce sont des exceptions. Cette limitation est quelque chose qui ne peut pas évoluer à plus de huit étages,à cause de la distribution de la charge
structurelle. Y compris du fait de l’épaisseur de la tôle d’acier, qui est
trop petit pour des bâtiments plus grands. Et aussi la question du coût:quand il s’agit de batiments avec plus de six étages , le système métallique traditionnelle est moins cher.
la vulgarisation de ce système dépend plus de la culture des entreprises de construction que le client final. La difficulté de popularisation deSteel Frame est en qui effectue les travaux, parce que ce sont eux qui ont déjà une culture prédefinie. Par exemple, la cloison sèche est une notion qui est bien établie sur le marché, parce qu’il a étéréalisé un très bon de sensibilisation technique.

Strutures des Parties principales d’une maison Construite en Steel Frame

siding-vinilico-revestimento-externo-13838-MLB187966776_3386-O

Les parois ont une fonctionstructurelle et sont formés par des cadres de profils légers en acier galvanisé. La clôture de la surface extérieure des murs de façade est faite de plaques de panneaux OSB(Oriented Strand Board) structurelles revêtues de parements de vinyle. La fermeture des faces internes se fait avec plaques de plâtre pour cloisons sèches(drywall). Dans les régions de renforts de murs pour fixation pièces suspendues dans la maison et pour les supports de portes et fenêtres sont également utilisées les plaques de panneaux OSB structurels.
Le toit est en structure métallique de profils légers en acier galvanisé, toit céramique, aluminisé sous-couverture et l’isolation thermique sur le plafond de plaques de plâtre pour cloisons sèches(drywall).

Quelque spécifications et Caractéristique Téchniques

Struture Principale

Formée par les charpentes des murs, formés par des profilés en acier galvanisé, type montants et type guide. Les montants sont fixés aux guides avec des vis de type Philips, pointe du foret (ST 4,2mmX13mm ou 19mm, avec une résistance à la corrosion 500h spécifiée dans la chambre de brouillard salin). l’espacement maximum entre les centres des montants est de 600 mm. Sur les murs de cuisine et salle de bains, les montants sont espacés à un maximum de 400 mm ou à chaque 600 mm, lorsque la plaque de plâtre est utilisée sur la plaque OSB.

foto_132011184528

Structure de la toiture

STEEL_01

Formée par de ciseaux  constitués par de profils montants et  guides de 90mm, 140mm ou 200mm, dependant du projet et calcul structurel. Les ciseaux sont espacés tous les 600 mm au minimum et  1200mm au maximum, selon le calcul structurel. Le contreventement de la toiture est fait en profils de chapeau positionnés sur de ciseaux ,  espacés de 300 mm, selon les spécifications de carreaux  de céramiques.
Exécution de la Fondation

Pour éxécuter la fondation, les travaux se font suivant ces étapas:

  1. Installation de charpentes des murs et de la structure de la toiture
  2. Positionnement des cadres structurels avec une couverture d’asphalte sur une composante de nivellement , sur le plancher ou sur la fondation
  3. Fixation des renfots en pièces de bois dans les montants latéraux de portes.
  4. Fixation des plaques de panneaux OSB directement sur la face externe des cadres structurels.
  5. Positionnement et fixation de barrières imperméables à l’eau sur la surface externe des plaques OSB. Dans les ouvertures de portes et fenêtres, les barrières imperméables sont découpées et pliées sur les profils ou sur des tronçons de OSB. Les ruban adhésif d’asphalte sont utilisés pour la finition et pour la fixation de barrière imperméable dans la zone des ouvertures.
  6. La fixation du bardage en vinyle: la première partie est positionnée sur le bord inférieur de la plaque OSB et ensuite le profil de finition est posicionné sur le périmètre des fenêtres et des portes, et les parements de vinyle posterieurement. Le revêtement est fixé à des plaques de OSB avec des vis espacées tous les 300 mm; Les vis sont filetés pour permettre un mouvement le long des trous oblongs des lattes.

fundacao_02

 

Pour plus de contactes sur l’éxécution et les spécifications téchniques nous serons toujours dispo.

Appui NETEC/UFJF, Téchne.

 


La Téchnologie linéaire : Les premiers ascenceurs qui n´utilisent pas le câble

Système Multi…

i454938

La multinationale allemdande Thyssenkrupp basée à Duisburg et Essen, est  une socièté reputée dans le monde entier pour la production d’acier,  avec plus de 670 entreprises reparties dans les cinq continents.  Elle fabrique également des composants et systèmes pour l’industrie automobile, les ascenseurs, les  escaliers mécaniques, les materiaux et services industriels.

La société a présenté le mercredi dernier à essen, en Allemegne, une nouvelle téchnologie de multi ascenseurs , qui permet l’incorporation d’un maximum de 16 cabines d’ascenseurs par puits, focntionnantsur base d’un simple mouvement circulaire.

Le projet a été conçu avec comme  objectif d’éliminer la limitation rencontrée l’industrie de la construction, qui  actuellement, utilise des systèmes à axe vertical avec une seule cabine d’ascenseur par puits.
Le Système multi consiste en la création de moteurs linéaires dans les cabines, et transforme les ascenseurs conventionnels dans les systèmes verticaux similaires a ceux du métro. En plus d’augmenter la capacité et l’efficacité du transport, elle réduit l’empreinte de service et la consommation d’énergie dans les bâtiments. la nouvelle téchnologie permettra le développement de projets architecturaux avec des hauteurs, des formes et des objectifs illimités.

 

12
Les cabines, fonctionnant sur base du mouvement de la boucle, auront une vitesse de 5 mètres par seconde cible, et les systèmes permettront l’accès à un ascenseur dans toutes les 15 à 30 secondes, avec un arrêt pour le transfert à chaque 50 mètres. Bien que la hauteur idéale pour le déploiement du système soit de 300 à 600 mètres, son utilisation est libre et ne dépend pas de câbles. Avec un système de verrouillage multi-niveaux et le transfert de l’énergie par induction du puits à la cabine, le Multi nécessite d’axes de 6 , qui apporteront des économies de coûts pour l’installation.
Le projet ThyssenKrupp dispose également des matériaux légers pour les cabines et les portes qui réduisent jusqu’à 50% le poids de la structure par rapport aux modèles classiques.
Il est prévu qu‘un prototype du système multi entre en service jusqu’en 2016, quand il sera offerte une tour pour les tests à Rottweil, Allemagne.

Appui: NETEC/UFJF, TECHNE a Revista do Engenheiro.


Construction Civile brésilienne mise en exergue : 90% de travaux de construction de Stades de la Coupe du Monde 2014 conclus.

Le gouvernement brésilien en complicité avec la Confédération brésilienne de football (CBF) a estimé investir plus de 1,9 milliards de dollars seulement dans la construction et la rénovation des stades pour la réalisation de la coupe du Monde 2014. A part les travaux de construction de stades, le gouvernement avait fait montre de la necessité d’investissement supplémentaire dans les infrastructures par exemple les travaux de reformes des aéroports, construction de nouvelles lignes de metros, de routes, etc.. dans le but de bien accueillir les touristes et l’événement en soit. En Janvier 2010, le gouvernement fédéral a réuni des représentants des 12 villes hôtes de la Coupe du Monde et a signé la Matrice Responsabilité du Monde, qui comprenait les dépenses de R $ 17,7 milliards sur les infrastructures et l’achèvement de tous les projets en Décembre 2013, dans le but de faciliter la mobilité et l’accessiblité de personnes aux lieux d’interêt.

copa-do-mundo-brasil-2014

 

Le Groupe exécutif de la Coupe du Monde 2014 (Gecopa) avait publié en 2012 une nouvelle liste consolidée des œuvres et des chiffres figurant dans le document basée sur de nouvelles règles. Sur ce, pour tous les travaux d’infrastructues, les entreprises de construction brésiliennes devraient faire 101 interventions, 12 stades, 51 projets de mobilité urbaine, 31 actions dans les aéroports et 7 dans les ports . La prévision est pour un investissement total de plus de 26 milliards de dollars US pour la Coupe du Monde 2014. Malgrés les difficultés rencontrées durant ce processus, les entreprises brésiliennes ont fait preuve d’une creativité emocionante et spectaculaire en conception de projets sur le plan architectonique et architectural. D’oú l’impressionante accroissement et évolution d’ingenièrie brésilienne qui laisse croire dèjá à la grandeur d’admiration et reception reservées à tous ceux qui auront la chance de visité ces 12 merveilleux stades de la coupe du monde:

LE STADE BEIRA RIO

Estadio-Beira-Rio

Après sa reforme, le Stade Beira-Rio aura une capacité de 50 287 spectateurs et recevra 5 matchs de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 au Brésil, valable dans les quarts de finale. Le « Géant Beira-Rio », du nom de Estádio José Pinheiro Borda, a été ouvert en 1969 sur les rives de la rivière Guaíba.Il est situé à Porto Alegre la capitale de l’état de Rio Grande do Sul.

Coût Final du projet : U$ 165 millions

Construit par l’entreprise : Andrade Gutierrez

LE STADE ARENA PERNAMBUCO

arena-pernambcuco

Le nouveau stade Arena Pernambuco a été construit pour recevoir 5 matchs de la Coupe du Monde 2014. Avec une capacité de 42 849 personnes. Et a été le siège d’un de match de la coupe de conféderation en 2013. Il est situé dans l’état de Pernambuco dans la ville de São Lourenço à 19km de la capitale Recife.

Coût final du projet : U$ 261 milhões

Construit par l’entreprise: Odebrecht

LE STADE MARACANA

novo-maracana

Construit pour la Coupe du Monde de la FIFA 1950, ce stade reconnu sous le nom du journaliste Mário Filho à Rio de Janeiro dans létat de Rio de janeiro, le populaire Maracana a été reformé et abritera sept matches de la Coupe du monde 2014, et en particulier la grande finale le 13 Juillet. Le stade qui est connu comme le « plus grand du monde », qui avait une capacité de 200 mille fans, a maintenant une capacité de 73 531 spectateurs et demeure le plus grand dans le pays.

Coût Final du projet : U$ 558 millions

Reformé par les entreprises : Andrade Gutierrez e Odebrecht

LE STADE ARENA FONTE NOVA

arena-fonte-nova

Inauguré le 28 Janvier 1951, le stade a été démoli et reformé en 2010 avec une capacité de 52 048 spectateurs. Ce complèxea de bâtiments qui abritent des maisons avec parking, shopping, hôtels, et une salle de concert, une partie du projet, qui a suivi un modèle de partenariat public-privé. Le stade recevra trois matchs du premier tour, un match de la ronde quart de finale et les quarts de finale. Il se retrouve à Salvador la capitale de l’état de bahia.

Custo Final du projet : U$ 342,2 millions

Reformé par les Entreprises : Odebrecht e OAS

LE STADE MINERÃO

Estadio-Mineirao

Avec une capacité de 57 483 spectateurs, le Mineirão (la légumineuse en français) a été entièrement rénové pour recevoir 6 matchs de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 au Brésil, y compris une épreuve de force en demi-finale. Il a été inauguré le 5 Décembre 1965, appartient au gouvernement de Minas Gerais, son nom officiel est le gouverneur Magalhães Pinto Stadium, mais on l’appelle simplement Mineirão. Il est se retrouve dans l’état de Minas Gerais dans la capitale Belo Horizonte.

Coût Final du projet : U$ 333,3 milhões

Renové par l’entreprise : Construcap, Egesa e Hap

LE STADE NATIONAL DE BRASILIA

Estadio-nacional-brasilia

Avec une capacité de 68 009 spectateurs, le stade national de Brasilia est le deuxième plus grand dans la Coupe du Monde 2014 au Brésil. Connu sous l’ancien nom stade Mané Garrincha, presque tous démoli pour donne place à cette nouvelle construction spectaculaire moderne. Le stade a reçu l’ouverture de la Coupe des Confédérations de la FIFA en 2013 et aura sept matches de la Coupe du Monde de la FIFA 2014, dont un quart de finale. Il est situé a Brasilia la capitale du Brésil dans létat de Goiás.

Coût Final du projet : U$ 502 millions

Renové par les entreprises : Via Engenharia e Andrade Gutierrez

LE STADE ARENA PANTANAL

arena-pantanal

Construit specialement pour la Coupe du Monde 2014, le stade Arena Pantanal pourra accueillir 42 968 spectateurs, occupe le terrain sur lequel était avant le stade José Fagelli, et accueillera quatre matches de coupe. L’espace polyvalent sera utilisé, après la Coupe pour recevoir divers événements tels que des concerts, des expositions et des foires. Il est situé à Cuiába la capitale de l’état de Pantanal. Coût Final: U$ 285 milhões Construit para l’entreprise : Mendes Júnior LE STADE ARENA BAIXADA   Le traditionnel Joaquim Américo Stade , connu sous le nom Arena da Baixada, était déjà considéré comme l’un des plus modernes au Brésil, mais encore fait l’objet d’une autre phase de travaux d’adaptation. La capacité sera portée à 40 mille personnes et le stade recevra 4 matchs de la Coupe du Monde 2014. Il est situé à Curitiba la capitale de l’état de Paraná.

Coût Final du projet : U$ 168 millions

Reformé par l’entreprise : CAP/SA

LE STADE CASTELÃO

Estadio-Castelao

Le Stade Castelão a été ouvert en 1973, remanié en 2002 et entièrement réaménagé en 2012, visant à obtenir six matchs de la Coupe du Monde 2014, y compris les matches de l’équipe nationale du Brésil. A été élargi à 67 037 places la capacité, était l’un des lieux de la Coupe des Confédérations 2013, et en 2016, sera l’un des centres de formation pour les Jeux olympiques. Il est situé a Fortaleza la capitale de l’état de Ciará.

Coût final du projet : U$ 556 millions

Remanié par les entreprises : Consórcio Galvão, Andrade Mendonça e BWA

LE STADE ARENA AMAZÔNIA

Arena-Amazonia

Le stade Arena Amazônia a une capacité de 42 377 personnes,  avec des restaurants et un parking souterrain, accueillera quatre premiers matches de la Coupe du Monde de la FIFA 2014 et servira plus tard comme un centre d’activité pour les concerts et les événements dans la région. Il se retrouve à Manaus dans l’etat de Amazônia.

Coût final du projet : U$ 332,5 millions

Construit para l’entreprise : Andrade Gutierrez

LE STADE ARENA DUNAS

arena-das-dunas

Construit en 1972, le stade João Cláudio Vasconcelos Machado, a été complètement démoli pour faire donner lieu à un nouveau stade Arena das Dunas. Le stade aura la forme d’une dune de sable et accueillira 4 matches. Situé a Natal la capitale de l’état de Rio Grande do Norte.

Coût final du projet: U$ 400 millions

Renové par l’entreprise : OAS

LE STADE ITAQUERÃO

arena-corinthians

Le stade Itaquerão est situé dans la ville de São Paula, état de Sao Paulo, dans le quartier appelé Itaquera  (d’où tire son nom) sur le côté Est de la grande ville économique d’Amerique du Sud. Ce stade a été choisi pour accueillir le match d’ouverture de la Coupe du Monde 2014 au Brésil et d’autres encore abritera cinq matchs, dont l’un des demi-finales.

Coût Final du projet : U$ 410 millions

Construit par l’entreprise : Odebrecht

Appui NETEC/UFJF, PetCIVIL/UFJF, MegaEngenharia/Brazil


Brésil, nouveau record: La production du Pré-sel atteint le Cap de 337,3mille barils/jour

petrolier-bresil-petrobras

La production du pétrole (huile plus liquide de gas naturel-LGN) de tous les champs Petrobras au brésil a atteint la moyenne de 1.979 million de barils par jour (bpj). Ce volume est 3,7% plus élévé que la moyenne produite dans le mois précedent (1.908 million bpj) en rajoutant le segment opéré par Petrobras en cooperation avec des entreprises partenaires.

Ce résultat positif se doit à l’entrée en operation de nouveaux forages d’éxploitation dans les platesformes FPSO dans la ville de Itajaí ( Bassin de Santos), P-53 et P-54 (bassin de campos) e FPSO Piranema (Bassin de sergipe).

d25f2188ab37a2cfc3cd66b231cd8c5a

A présent, sont presque achevés les travaux de liaison du premier forage producteur de la plateforme P-63, prémière unité de production installée dans le champ de papa-Terra. Par ailleurs, les travaux de ces chantiers de la plateforme P-55 ont aussi été conclus.

82780-petrobras

L’extration totale du pétrole et gaz naturel à l’étranger , a été de 209.433bep/j, correspondant à une augmentation de 1,8% par rapport au mois passé, due à l’ajustement comptable de la production d’huile du Champ de Akpo au nigéria. De ce total, la production de gaz naturel atteint 15,7 millions de mètres cubiques/jour, 0.8% en dessous du volume produit le mois précedent, comme consèquence du declin naturel du Champ de Santa Cruz, en Argentine.

Appui Netec UFJF, Pet Civil/UFJF, WWW.revistabca.com