Santana

Attention, regardez la vidéo: Où va cet Iguane?

L'espèce Iguana sp vivent depuis l'Amérique du sud jusquà'au Amérique Centrale. Ils peuvent atteindre jusqu'à deux mètres de taille. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les individus de l’espèce Iguana sp habitent de l’Amérique du sud jusqu’à l’Amérique Centrale. Ils peuvent atteindre jusqu’à deux mètres de taille. (Crédit photo: Fabio Santana).

Les Iguanes sont des animaux de la classe reptilia qui appartiennent à la famille Iguanidae. Ils vivent généralement treize ans. Durant leur jeunesse, ils sont verts avant de perdre cette couleur en vieillissant. Ils se nourrissent généralement de feuilles et ils passent la plupart de leur temps dans les arbres. Celui-ci a été vu près du lac de l’hôtel Thermas à Mossoró, dans le nord-est du Brésil. Mais, Où va-t-il? Regardez la vidéo ci-dessous et voyez si vous avez déviné:

Fabio Santana, Mondoblogueur pour RFI, à Natal, nord-est du Brésil.


Canoa Quebrada: Un trésor brésilien découvert par les français

La plage Canoa Quebrada est située dans la région nord-est du Brésil, sur la côte sud de l'état du Ceara. (Crédit photo: Fabio Santana).
La plage Canoa Quebrada est située dans la région nord-est du Brésil, sur la côte sud de l’état du Ceara. (Crédit photo: Fabio Santana).

Bien proche de la fin de l’année, j’ai fait une visite inoubliable à la plage de Canoa Quebrada, dans le nord-est brésilien. Ici, la beauté naturelle du lieu combinée avec les gens accueillants de ce village, nous fait oublier les soucis du jour le jour.

Parfois, les meilleures choses sont à côté de vous, bien qu’elles puissent passer inaperçues à vos yeux. Ainsi, généralement, de nombreuses personnes cherchent les paysages loin de chez eux. Bien souvent même, à l’étranger. Différemment, cette fois-ci, j’ai pu profiter des beaux paysages à l’ouest de mon état, à la frontière du Rio Grande do Norte et Ceara. Spécifiquement, j’étais  à la plage Canoa Quebrada, située sur la côte sud de l’état du Ceara, à 160 kilomètres de son chef-lieu Fortaleza.

Un paradis découvert par les français

 D’après l’histoire du village de Canoa Quebrada, ce lieu a été découvert dans les années 60, par des artistes du cinéma français d’un célébré mouvement culturel connu comme la Nouvelle Vague. J’ai pu marcher dans les nombreuses rues du village et réellement j’y ai vu non seulement des citoyens français, mais aussi des citoyens italiens et portugais au-delà de citoyens d’autres pays européens qui y habitent. Ils sont généralement commerçants ou propriétaires de restaurants et/ou d’hôtels dans le village.

À la principale rue du village Canoa Quebrada il y a de nombreux restaurants et des petits magasins d'artisanat. (Credit Photo: Fabio Santana).
Dans la rue principale du village de Canoa Quebrada, aussi connue comme « la Broadway »,  il y a de nombreux restaurants, ainsi que des petits magasins d’artisanat. (Crédit Photo: Fabio Santana).

La plage, les falaises, les cactus… Un spectacle naturel

Les falaises qui s’étendent au bord de la mer favorisent une couleur très agréable pour les personnes qui les observent. Comme la plage de Canoa Quebrada est située dans la ville d’Aracati, où le climat est du type aride, sa végétation est formée par des arbres de petit taille, comme par exemple les cactus. Ils ajoutent une couleur verdâtre au beau paysage existant.

Les falaises, les cactus et au fond la mer. Un spectacle naturel à Canoa Quebrada, au nord-est brésilien. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les falaises jaunâtres, les cactus verdâtres, le ciel bleuâtre, les nuages blanchâtres et au fond, la mer mélange le vert avec le bleu. Un spectacle naturel à Canoa Quebrada, au nord-est brésilien. (Crédit photo: Fabio Santana).

Pour finir, je vous laisse quelques prises photographiques de ce beau village situé au nord-est brésilien, qui est très fréquenté par les hippies, les artistes, les touristes brésiliens et étrangers et par les personnes qui aiment profiter de la nature, à n’importe quelle l’époque  de l’année.

Un restaurant au bord de la mer

Au bord de la mer, un petit restaurant qui offre des plats de fruits de la mer et boissons. (Crédit photo: Fabio Santana).
Au bord de la mer, un petit restaurant construit en bois et le toit recouvert de feuilles de palmier qui propose des plats où prédominent les fruits de mer et les boissons fraîches. (Crédit photo: Fabio Santana).

La descente du Village vers la plage

L'entrée du village est symbolisée par une petit embarcation connue au nord-est du Br´sil comme "Jangada". (Crédit photo: Fabio Santana).
La descente du village vers la plage est symbolisée par une petite embarcation, connue au nord-est du Brésil, par le surnom de « Jangada ». (Crédit photo: Fabio Santana).

La Broadway durant l’époque de la fête de Noël

La Brodway, la principale rue du village Canoa Quebrada était préparée par recevoir les natives et les tourists durant la Fête de Noel. (Crédit photo: Fabio Santana).
La Broadway, la rue principale du village Canoa Quebrada était préparée par bien recevoir ses visiteurs,  les natifs et les touristes durant la Fête de Noël. (Crédit photo: Fabio Santana).

Fabio Santana, Mondoblogueur pour RFI à Natal, nord-est du Brésil.


La route BR-319 : les Amazoniens ont besoin de cette voie

La route BR-319 au bord de la rivière Igapo-Açu, dans le village Igapo-Açu, dans l'état d'Amazonas. (Crédit photo: Groupe BR-319 Nós queremos o Brasil.  exif Luciano Dias)
La route BR-319 au bord de la rivière Igapo-Açu, dans le village Igapo-Açu, dans l’état d’Amazonas. (Crédit photo: Groupe BR-319 Nós queremos o Brasil. exif Luciano Dias)

La route BR-319 a été créée dans les années 70 pour intégrer l’Amazonie brésilienne aux autres chefs-lieux de la fédération. Toutefois, celle-ci est depuis longtemps à l’abandon. Malgré une possibilité de travaux d’entretien par le département national d’infrastructure du transport (DNIT), l’Institut brésilien de l’environnement (IBAMA) a interdit tous chantiers sur la portion centrale de cette route. Néanmoins, la population amazonienne et ses hommes politiques sont en train de lutter pour sa reconstruction. Ils considèrent cela comme une grande bataille qu’ils ont surnommée : « Le droit d’aller et venir ». 

La route de l’intégration de l’Amazonie

La route BR-319 est située entre les Etats de Rondonia et Amazonas, dans la région nord du Brésil, avec environ 860 kilomètres de longueur. Cette route fédérale, construite en 1973 pour relier la région amazonienne au reste du Brésil, a survécu moins de vingt ans. En 1992, elle se s’est détériorée par manque d’entretien. Depuis lors, tous les transports de personnes et de produits sont faits par navires ou avions commerciaux. Cette situation affecte des millions de personnes qui vivent dans les villes proches de cette route. Les conditions de vie sont pires pour ceux qui habitent au bord de la BR-319. Ils sont isolés, privés de santé, de transports, etc.

Sur la route BR-319 il y a environ 800 ponts de bois dans mauvais conservation (Crédit photo: Dangelo Rodrigues Campos)
Sur la route BR-319 il y a environ 800 ponts de bois en très mauvais état. (Crédit photo : Dangelo Rodrigues Campos).

La route aurait-elle été détruite intentionnellement?

L’Amazonie est entourée de rivières partout. Il y a donc beaucoup d’entrepreneurs qui s’occupent de la navigation fluviale. Tant qu’il y avait du transport terrestre par la seule route (BR-319) pour celui qui sortait ou rentrait dans l’Etat d’Amazonas, il n’était pas nécessaire d’utiliser exclusivement les énormes bateaux flottants qui faisaient le même parcours sur les fleuves à cette époque-là. Néanmoins, au fur et la mesure que la route s’abîmait , il y a eu des avantages pour les entrepreneurs, car il n’existait que leurs bateaux flottants pour transporter les personnes et les marchandises.
Des habitants assurent avoir entendu à cette époque-là, quelques ouvriers d’une grande entreprise du secteur de la construction.dire qu’ils étaient en train de détruire la route BR-319, sur ordre de leur chef. Ceci, évidemment, pour favoriser le secteur du transport fluvial. Vous pouvez regarder la vidéo à la fin de cet article.

La population et les hommes politiques à la recherche du progrès de la route BR-319

La population est fatiguée d’attendre l’entretien de la route BR-319. Sur les réseaux sociaux, le groupe public intitulé « BR-319 Nós queremos o Brasil » informe des conditions du trafic, qui sont précaires sur cette voie.
Avec la population amazonienne, un grand groupe d’hommes politiques se sont mobilisés pour obtenir le droit à la récupération de cette très importante route. D’ailleurs, ils ont mené une caravane sur la route BR-319 fin octobre et ils ont organisé quelques pourparlers sur la possibilité de son rétablissement. Nous témoignerons de la lutte et l’attente de la population et du groupe de politiciens du Nord brésilien dans un prochain article.

Fabio Santana, Mondoblogueur pour la RFI à Natal, nord-est du brésil.


Un congrès sur les poissons d’ornement, en ligne, pour tous les continents

1024px-MC_Rotfeuerfisch

Du 14 au 20 septembre 2015, quelques des spécialistes de l’aquariophilie de tout le monde iront expliquer leurs sécrètes, en ligne, dans le premier Congrès national de poissons d’aquarium (CONOA). Crédit photo: Christian Mehlführer, User:Chmehl/ Wikimedia Commons).

Les passionnés par l’aquariophilie sont émus aux quatre coins de la planète. Le premier congrès de poissons ornementaux (CONOA) se déroule de façon gratuite du 14 au 20 septembre 2015. Si c’était déjà un bon renseignement, ceci est encore mieux: tout cela s’agit en ligne, donc, tous ceux qui aiment des poissons d’ornement pourront bien faire leur candidature et bien accompagner les conférences, en surfant sur le site de ce rassemblement  (CONOA) sur l’internet.

Celui-ci a été organisé par deux passionnés par les poissons d’aquarium. Sont-ils Helio Moreira, de Zurique en Suisse et Gustavo Ximenes, de Lisbonne au Portugal, les deux sont nés à Rio de Janeiro, au Brésil, toutefois, ils se sont connus à Lisbonne durant leurs vacances.

L’attente qui se seront réunies de 30 milles personnes pour regarder les conférences.

Selon Gustavo Ximenes, de nombreuses personnes devront s’inscrire, au fait que celle-ci donnera du droit à chaque personne inscrite de regarder toutes les conférences en ligne sur le site du congrès. La majorité des inscriptions déjà faites, jusqu »à maintenant, ont été de brésiliens et portugais, cependant, il y a congressistes de nombreux pays du continent Européen et Africain, des États-Unis, du Mexique, du Chili, du Japon et de la Thaïlande, ajouté-t-il.

Pas de l’appuie  financière

D’après Gustavo Ximenes, personne n’a appuyé financièrement ce congrès. Selon lui, l’événement aurait été produit à travers de lourds effort de Helio et lui. Bien que celui-ci n’aie reçu d’aide financière, le congrès a comme l’entité collaboratrice l’Oceanarium de Lisbonne, le plus grand aquarium public de l’Europe, au-delà de l’aide de plusieurs magasins qui appartiennent à eux-mêmes, les propres congressistes. 

Nous aurons un congrès très éclectique, la personne soit professionnelle ou non professionnelle pourra bien regarder les conférences, donc, ça sera une bonne opportunité aux débutants. Gustavo Ximenes – Organisateur.

Vous pouvez aussi obtenir d’autres renseignements sur la page de cet événement sur facebook (https://www.facebook.com/conoa2015).

Fabio Santana, Mondoblogueur Radio France Internationale à Natal, nord-est du Brésil.

 


Natal: le ticket de bus gratuit aux étudiants

natal 308À Natal, quelques étudiants ont leur billet de bus de façon gratuit. Il s’agit quand même d’un sujet de grande polémique car les entrepreneurs et  la mairie, eux, ils veulent éloigner cette mesure. Ils soulignent la perte d’avantages. Je pense qu’au-delà des étudiants, le ticket gratuit pourrait être étendue aux employés qui sont au chômage, (Crédit photo: Fabio Santana). 

La mairie de de Natal a reconnu la gratuité des billets de bus (aller-retour) à ses étudiants. Cette mesure, qui a été conquise en juillet 2014, leur permet d’utiliser jusqu’au chiffre maximum de soixante de ces tickets par mois.  D’après la conseillère municipale Amanda Gurgel, cette règle permettra qu’au moins 20% de la population à Natal ait accès aux écoles, aux sports et aux loisirs. Néanmoins, aujourd’hui, celle-ci ne sert qu’aux étudiants avant-lycée. Différemment de ces étudiants, les autres auront la même mesure juste si leurs institutions d’enseignement viennent à payer 50% des frais aux entreprises de transport. Donc, c’est encore un droit acquis partiellement pour eux.

Vous pouvez voir, sur la vidéo ci-dessous, la conseillère municipale Amanda Gurgel en invitant les étudiants à poursuivre leurs droits conquis.

Même si cette conquête souligne le courage des étudiants, il y a encore une grande bataille entre la mairie et les entreprises de transports, parce qu’ils ne veulent pas ouvrir la main de réduire leurs avantages.

Pourquoi pas la mettre en œuvre  aux employés au chômage?

Je suis d’accord que les étudiants doivent être conduits de façon gratuite pour leurs établissements d’enseignement. Mais, d’un côté, nous savons dont beaucoup d’eux appartiennent à des classes sociales hautes, qui peuvent payer ce ticket de bus. Toutefois, d’en autre côté, il y a beaucoup de travailleurs au chômage qui n’ont pas l’argent suffisant pour acquérir leurs nourritures. Donc, pourquoi les hommes politiques de Natal ne pourraient pas leur pourvoir le même cadeau? Parfois, Je pense que le grande but de ces lois est de conquérir le rapprochement d’une grande tranche d’étudiants et d’augmenter la popularité de quelques partis politiques. Ainsi, ils en auraient accru leur nombre de voix pour les élections à l’avenir.

Pourtant, une chose est vraie. La bataille a été vécu et la bataille a été gagnée par les étudiants à Natal, celle-ci sert, peut-être, comme apprentissage pour beaucoup de syndicats qui pourront parvenir à des conquêtes pour leurs associés, en suivant l’exemple des étudiants.

Fabio Santana, Mondoblogueur à Natal, nord-est du Brésil.



Le stade Arena des Dunas peut être vendu

Le stade Arena des Dunas est aujourd'hui l'un des cartes postales de la ville Natal. Celui-ci a été domicile de quatre matchs de foot au cours de la coupe du monde Brésil 2014. (Crédit photo: Fabio Santana)
Le stade Arena des Dunas est aujourd’hui l’une des cartes postales de la ville Natal. Celui-ci a été le domicile de quatre matchs de foot au cours de la coupe du monde du Brésil 2014. (Crédit photo: Fabio Santana)

Le stade Arena das Dunas à Natal, qui a été construit pour héberger des matchs de foot de la coupe du monde FIFA 2014 au Brésil est menacé d’être vendu. La raison aurait été une dette d’environ 16 millions d’euros au banque <<Caixa Geral du Portugal>>.

La ville Natal avait un beau stade de football qui s’appelait João Machado. Toutefois, puisqu’il y aurait l’événement de la coupe du monde de football en 2014, le gouvernement brésilien devrait obéir et satisfaire les règles et exigences de la FIFA, l’organisation qui commande le football mondial. C’était la fin du stade João Machado. Celui-ci a été détruit en 2011 pour donner lieu à l’actuel stade << Arena des Dunas>>.

Un stade neuf érigé et une dette pour les prochains vingt ans

L’Arena des Dunas est le seul stade brésilien construit pour la coupe du monde 2014 qui n’est pas 100% public. Celui-ci a été construit à travers d’un partenariat public-privé avec l’entreprise OAS S.A. D’après le contrat établi entre l’entreprise et le gouvernement, le payement aurait dû être mensuellement payé dans le lointain des prochains vingt ans. L’entreprise (OAS) devrait administrer le stade durant ce temps. Le valeur de l’ouvre aurait coûté 130 millions d’euros, néanmoins les budgets n’ont jamais été divulgués pour l’entreprise jusqu’à maintenant. Le stade Arena des Dunas a été fondé le 22 janvier 2014, six mois avant de la coupe du monde de football.

Comment maintenir un stade moderne et cher après la Coupe du monde?

J’avais déjà écrit sur la difficulté de la ville Natal pour maintenir, à l’avenir, un stade moderne comme celui. Malheureusement les équipes de foot à Natal sont hors de la ligue un du football brésilien. Donc, il n’y a pas de grands matchs pour eux. Parfois, parallèlement aux matchs, il y en a quelques concerts de la musique pour ajouter d’avantage.

Le stade Arena des Dunas presque vide durant un match de foot en février 2015. (Crédit photo: Fabio Santana).

Le stade Arena des Dunas presque vide durant un match de foot en février 2015. (Crédit photo: Fabio Santana).

La banque portugaise Caixa Geral vouloir tenir les actions de l’entreprise OAS dans l’Arena des Dunas

D’après le journal Tribuna do Norte (de Natal), en décembre 2014, la banque Caixa Geral de Portugal aurait demandé au Tribunal de justice de São Paulo, la saisie des actions de l’entreprise OAS dans le stade Arena des Dunas. La banque portugaise aurait prêté environ 16 millions d’euros à l’entreprise (OAS) durant l’époque de la construction du stade. La nouvelle est montée à la surface le 21 février par ce journal. Voyez à la une ci-dessous:

Arenas des Dunas Vendu Tribuna do Norte 21 fev 15 L’entreprise OAS S.A est aussi soupçonnée dans l’opération Lava-Jato (Petrobras) qui investigue la scandaleuse malhonnêteté de politiques brésiliens dans l’utilisation de l’argent public. La société de la ville Natal est à l’attente du déroulement de cet épisode.

Fabio Santana, Mondoblogueur à Natal, nord-est du Brésil


Quand sera la fin du carnaval dans la Petrobras?

Au Brésil, c’est normal d’entendre dans les médias et la population l’affirmation suivante : «l’année courante commence juste après le carnaval». Même si notre carnaval vient de prendre fin, tous les Brésiliens attendent avec impatience la fin d’un carnaval qui aurait commencé dans les années 90 : celui de la corruption au sein de l’entreprise Petrobras. Un scandale qui laisse les Brésiliens honteux. Ils ont tous honte de leurs hommes politiques.

Depuis quelques jours, les journaux s’agitent autour du fort scandale de corruption de la plus grande entreprise brésilienne (Petrobras). Cette affaire est montée à la surface sous la présidence de Dilma Roussef, du Parti des travailleurs (PT), mais la gigantesque carte de la corruption dans l’organisation pétrolière aurait commencé depuis le gouvernement de l’ancien président M. Fernando Henrique Cardoso, du Parti social-démocrate brésilien (PSDB), dans les années 90.

La <bombe> qui s’appelle corruption dans la Petrobras à commencé a être exploitée peu de temps avant le second tour de la présidentielle brésilienne 2014. Toutefois,le bruit autour de cette affaire n’aurait quand même pas interrompu la victoire de la présidente Dilma Rousseff en octobre 2014.

Un commencement tragique pour le gouvernement Dilma Rousseff en 2015

Le début de son deuxième mandat ne pourrait pas avoir été pire pour la présidente du Brésil Dilma Roussef. En premier lieu, elle a vu la défaite du leur candidat Arlindo Chinaglia (PT) à président de la Chambre des députés, qui a été battu pour son adversaire politique Eduardo Cunha (PMDB). En deuxième lieu, la présidente Dilma Roussef a vu étonnamment baisser sa popularité avec les Brésiiiens. Vraisemblablement après l’adoption de mesures impopulaires sur le plan économique. En troisième lieu, Dilma avait avec retard demandé la démission de la présidente Graça Foster (Petrobras), pourquoi ?

Graça Fostaer, l'ancienne présidente de l'entreprise PETROBRAS, démissionné après les scandales de corruption dans l'entreprise. (Crédit photo: Roosewelt Pinheiro/ABr).
Graça Fostaer, l’ancienne présidente de l’entreprise Petrobras démissionnée après les scandales de corruption . (Crédit photo: Roosewelt Pinheiro/ABr).

Quoi de neuf?

Selon reportage paru le 14 février dans le journal Folha de São Paulo, l’actuel ministre de la Justice José Eduardo Cardoso aurait eu un rendez-vous avec des avocats de défense , des avocats de personnes soupçonnées de corruption dans l’opération Lava-Jato. Parmi eux, l’avocat Sérgio Renault, de l’entreprise UTC, qui appartient à Ricardo Pessoa. Celui-ci est arrêté depuis novembre 2014. Il est ami de l’ancien président Luiz Inacio (Lula) et aurait déjà dit qu’il y a eu utilisation d’argent de façon irrégulière durant la présidentielle 2014, en faveur de la candidate Dilma Roussef.

Enfin, nous attendons que les torts dans le scandale de la Petrobras soient identifiés (indépendamment d’une quelconque filiation politique)  et nous attendons que le Brésil puisse reprendre le chemin du développement sans corruption et plus d’attention avec ses habitants. Une chose est vraie : les Brésiliens constatent  qu’aujourd’hui il y a de la corruption n’importe dans quel parti politique. Quant à Petrobras, les Brésiliens devront lutter pour la maintenir 100 % brésilienne.

 

Fabio Santana, Mondoblogueur RFI à Natal, nord-est du Brésil. 


Carnaval : au Nordeste brésilien nous sommes le frevo, pas la samba

Au Brésil, quand vient la saison du carnaval, on ne parle que de samba comme de la seule manifestation culturelle du peuple brésilien. Toutefois, dans le Nordeste, c’est le rythme du frevo qui enflamme les gens. Une ambiance hallucinante tout au long de la fête du carnaval. Voyez la vidéo à la fin de l’article.

Les Brésiliens sont connus aux quatre coins du monde par leur football et leur samba. La samba, un genre musical d’origine brésilienne réputé pour son rythme émouvant et la sensualité de ses danseuses. C’est peut-être pour ça que la presse internationale a tendance à le décrire comme le seul rythme du carnaval. Je vois que les journaux français n’évoquent surtout que la samba, alors qu’il y a plus d’un rythme et plusieurs genres musicaux (maracatu, caboclinho, axé, frevo) qui font la joie de tous pendant le carnaval. J’ai écrit cet article pour préciser que la samba est commune à Rio de Janeiro et  São Paulo, mais que le frevo est une spécialité surtout du Nordeste, particulièrement en Pernambuco. Danse centenaire, issue de l’Etat de Pernambuco, le frevo est considéré comme un patrimoine culturel et immatériel de l’humanité par l’Unesco.

Le carnaval à Natal : nous sommes le frevo

Dans cette façon, je peux vous montrer qu’il y a de samba au Brésil, néanmoins, il y a d’autres nuances aussi. Hier, par exemple, j’ai pu accompagner une autre d’eux, c’était l’arrivée d’un groupe de frevo, dans le quartier Ponta Negra. Ici à Natal, comment à Recife, à João Pessoa, à Maceió, à Aracaju, etc.

Le carnaval à Natal durant l'arrivée du groupe de Frevo Poetas, carecas, bruxas e lobisomens (Poètes, chauves, sorcières et fantômes). (Crédit photo: Fabio Santana).
A Natal le groupe carnavalesque (Poètes, chauves, sorcières et fantômes) défile au rythme du frevo. Photo : F Santana.

Un orchestre de frevo se compose d’une section de cuivres et d’une section rythmique, un peu à la manière des bandas du sud-ouest de la France. La section de cuivres comprend au moins une trompette, un trombone, un tuba, des saxophones et des clarinettes. La section rythmique est principalement composée d’une caisse claire et d’un surdo.

Le frevo est pour tous

Les mannequins géantes au milieu des gens par occasion du défile du groupe Poètes, chauves, sorcières et fantômes au carnaval à Natal 2015. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les mannequins géants du groupe : Poètes, chauves, sorcières et fantômes à Natal, le 14 février 2015. (Crédit photo : Fabio Santana).

A la différence des groupes de samba et axé, le chemin parcouru par les groupes de frevo est complètement ouvert au public. Indépendamment de la couleur, l’origine, le genre, le niveau ou la classe sociale des personnes, tout le monde peut mettre de l’ambiance à la fête la plus démocratique de la planète. Et un petit détail, tout est gratuit.

PS : aujourd’hui, je constate l’importance de Mondoblog comme un grand contributeur de la liberté d’expression et la démocratie jusque dans mon propre pays.

Fabio Santana, Mondoblogueur RFI à Natal, Nordeste brésilien.


Dilma Rousseff est réélue comme la présidente du Brésil

800px-Dilma_Rousseff_fevereiro_2011_2Après le plus grand affrontement électoral déjà vu au Brésil, Dilma Roussef, 57 ans d’âgé, a été finalement réélue comme la présidente de la république Fédérative du Brésil. Elle continuera son gouvernement jusqu’au 2018. Dilma Roussef du PT a défait le candidat de la droite Aecio Neves du PSDB (51,6% – 48,4%). (Crédit photo: Roberto Filho/Wikimedia Commons). Écoutez le podcast ci-dessous.  


Fabio Santana, Mondoblogueur RFI à Natal, Nord-Est du Brésil


Les étudiants tête à tête avec la permaculture

Les étudiants du course technique en Halieutique (EAJ) , sous la surveillance de la professeure Joanice, en train de partir pour visiter la ferme de permaculture à Macaiba. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les étudiants du cours technique en Halieutique (EAJ) sont en train de partir pour visiter la ferme de permaculture à Macaiba, sous la surveillance de la professeure Joanice. (Crédit photo: Fabio Santana).

Des dizaines de lycéens de l’école agricole de Jundiai (EAJ), située à Macaiba (à 20 km de Natal), ont pu connaître, le 23 octobre 2014, une ferme qui utilise l’art de la permaculture. J’ai pu les accompagner durant leur visite de la ferme Araça, à Macaiba.

Aujourd’hui, malgré que le mot <<développement durable>> soit bien disséminé comme modèle de qualité par les industries ou les entreprises de tous les secteurs de productions, il y a encore au Brésil, un manque d’implémentations dans ce type d’activité et ses connaissances, dont le but est de repasser les technologies et de les maintenir pour les générations futures. Puisqu’aujourd’hui la façon traditionnelle de produire est quand même encore très employée au Brésil, généralement les propriétaires craignent d’utiliser des technologies durables car parfois, leurs coûts sont plus élevés que la méthode traditionnelle.

La permaculture

Une maison construit de matériels recyclables ou de matériels trouvés dans l’ambiance dans la ferme Araça. (Crédit photo:Fabio Santana).
Une grande maison dans la ferme Araça. Elle aurait été construite en utilisant des matériaux recyclables ou des matériaux trouvés dans les poubelles de la ville de Macaiba. (Crédit photo:Fabio Santana).

La permaculture est une nouvelle conception de vie qui concerne une compréhension des possibilités de l’écosystème dans l’optique d’une utilisation par l’homme, sans le détruire et avec des coûts minimaux. Celle-ci est traitée comme un méthode scientifique. Dans ce modèle, des  alternatives sont créées à partir de l’écosystème naturel afin de produire suffisamment de nourriture dans une propriété productrice donnée, en évitant un maximum d’impacts environnementaux où elle est insérée.

La ferme Araça

La ferme Araça a été créée il y a six ans dans une région victime de l’utilisation inadéquate du bétail. Donc, celle-ci était une région de végétation où l’herbe prédominait.

Les étudiants du cours de halieutique (EAJ) dans l'entrée de la ferme Araça, à Macaíba. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les étudiants du cours de halieutique (EAJ) à l’entrée de la ferme Araça, à Macaíba. (Crédit photo: Fabio Santana).

Selon Irineu Andrade, le propriétaire de la ferme Araça, à Macaiba, au début, la ferme avait pour objectif de reboiser le lieu qui était déjà très déboisé, mais, le but principal étant de produire des fruits, des légumes et des arbres en respectant les caractéristiques de la région, comme le climat et la topographie, par exemple. La récupération du sol, en utilisant des branches et des feuilles d’arbres, a été essentielle pour améliorer sa qualité et contribuer à la croissance des arbres. Voyez ci-dessous la comparaison entre un lieu où la permaculture est utilisée et un autre où elle ne l’est pas. 

Premièrement un lieu sans la méthode de la  permaculture, situé à coté de la ferme Araça. (Crédit photo: Fabio Santana).
Premièrement, un lieu sans la méthode de la permaculture, situé à coté de la ferme Araça. (Crédit photo: Fabio Santana).
Deuxièmement, l'un partie de la ferme Araça, où est utilisé la méthode de la  permaculture. (Crédit photo: Fabio Santana).
Deuxièmement, une partie de la ferme Araça, où la permaculture est utilisée. (Crédit photo: Fabio Santana).

Toute notre production de nourriture est de l’agriculture vivrière et les produits sont offerts à la communauté. L’idée de la ferme n’est pas commerciale. L’essentiel c’est de faire de la production durable et un recyclage et réutilisation de matériaux trouvés et de résidus. (Irineu Andrade, le propriétaire de la ferme Araça).

Irineu Andrade, du chapeau, est un ingénieur chimique à la retraitée. Il y a 6 ans qu'il a créé la ferme Araça à Macaiba. (Crédit photo: Fabio Santana).
Irineu Andrade, (avec le chapeau et les lunettes), est un ingénieur chimique à la retraite. Il a créé, il y a 6 ans, la ferme Araça à Macaiba. (Crédit photo: Fabio Santana).

Avis des étudiants

Les étudiants Thayris et Paulino du cours technique en halieutique durant leur visite à la ferme Araça à Macaiba. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les élèves Thayris et Paulino, du cours technique en halieutique, durant leur visite à la ferme Araça, à Macaiba. (Crédit photo: Fabio Santana).

Selon les étudiants Paulino et Thayris, cette visite est très importante pour leur montrer comment un lieu presque détruit peut être récupéré et servir d’expérience pour des nouvelles activités de production. C’est fantastique de trouver quelqu’un comme monsieur Andrade, plein d’envie de préserver l’environnement.

En hommage aux lusophones,  il y a un interview en langue portugaise avec Irineu Andrade, le propriétaire de la ferme Araça.Voyez le podcast ci-dessous.

 


Fabio Santana, Mondoblogueur RFI à Natal, Nord-Est du Brésil


Octobre rose: Natal ensemble au combat au cancer

Le 19 octobre, beaucoup de gens sont allés dans les avenues de Natal démontrer leurs soutien au combat au cancer du sein. (Crédit photo: Fabio Santana).
Beaucoup de gens sont allés dans les avenues de Natal démontrer leur soutien au combat au cancer du sein. (Crédit photo: Fabio Santana).

L’octobre rose c’est une mobilisation mondiale qui s’est déroule au mois de octobre de tout l’année avec un seul but: Combattre au cancer du sein. Le dimanche 19 octobre, des milliers de personnes ont défilé dans les avenues de Natal pour alerter, surtout les femmes, de l’importance du leurs encouragements et du leurs soins pour affronter ce type de maladie la plus meurtrier entre les femmes. Écoutez le podcast.

Fabio Santana, Mondoblogueur RFI à Natal, Nord-Est du Brésil


Les eléctions brésiliennes: Il manque une semaine

Mapa_do_Brasil_com_a_Bandeira_NacionalIl manque juste sept jours, lorsque les brésiliens choisiront le 26 octobre leur président. L’affrontement entre les candidats Dilma Roussef et Aecio Neves est, peut-être, la plus grande dispute présidentielle déjà vue dans ce pays. (Crédit photo: Wikimedia Commons). Écoutez le podcast ci-dessous.

Fabio Santana, Mondblogueur RFI à Natal, Nord-Est du Brésil



Natal: La fête des enfants

La fête des enfants deguiséAu Brésil, il y a une date très spéciale, où sont réalisés des hommages aux plus jeunes générations. La fête des enfants est célébrée le 12 octobre aux quatre coins du pays. (Crédit photo: Fabio Santana).

Même si l’organisation des Nations unies (ONU) considère le 20 novembre comme le jour mondial des enfants, celui-ci est célébré au Brésil le 12 octobre, couplé avec la fête de la Notre-Dame Aparecida. Donc, c’est un jour férié au Brésil. Ici à Natal ce jour-là, les parents offrent un cadeau à leurs enfants pour symboliser cette date. Fréquemment, toute la famille sort ensemble pour déjeuner et dîner aux restaurants et boulangeries de la ville.

Les parents et leurs enfants célèbrent la fête des enfants dans une grande boulangerie de la ville Natal. (Crédit photo: Fabio Santana).
Un rassemblement de parents et leurs enfants pour célébrer la fête des enfants dans une grande boulangerie de la ville de Natal. (Crédit photo: Fabio Santana).

Malheureusement, il est clair qu’il y a beaucoup de différences sociales parmi la population qui habite à Natal. Donc, que devrait faire, par exemple, une mère pauvre pour parvenir acheter un cadeau à ses enfants? J’ai pu voir aujourd’hui beaucoup d’entre eux dans les rues et dans les avenues à la recherche d’argent.

Des mendiants en cherche d'argent et cadeau dans une avenue de Natal. (Crédit photo: Fabio Santana).
Des mendiants à la recherche d’argent et d’un cadeau durant le jour des enfants en octobre 2014 dans une avenue de Natal . (Crédit photo: Fabio Santana).

La cité des enfants à Natal: coup d’envoi des loisirs pour les enfants

Désormais, les enfants de toutes les classes sociales à Natal, ont  un bel espace pour leurs loisirs. Les parents aussi. Ils ont maintenant un lieu attrayant et bien agréable pour se promener avec leurs enfants. Ce matin, grâce à un partenariat entre le gouvernement et la mairie de Natal, la cité des enfants a pu être réinaugurée. Juste à temps pour la fête des enfants.

La cité des enfants est située dans le quartier Tirol. Elle est ouverte à toute la communauté de Natal gratuitement. (Crédit photo: Fabio Santana).
La cité des enfants est située dans le quartier Tirol. Elle est ouverte à toute la communauté de Natal, c’est  gratuit. (Crédit photo: Fabio Santana).

Franchement, la cité est belle. Il y a un lac, pour faire des activités nautiques, un musée de taxidermie et un autre d’art, une scène pour des concerts et des pièces de théâtre et même une limousine. Donc, la fête des enfants a été assurée pour tous à Natal. Je vais conclure ce billet avec quelques photos de la commémoration d’aujourd’hui, ici à Natal.

Les jeunes en jouant durant la fête des enfants dans la cité des enfants à Natal. ( Crédit photo: Fabio Santana).
Des jeunes  jouent durant la fête des enfants dans la cité des enfants à Natal. ( Crédit photo: Fabio Santana).
La présentation du groupe du ballet durant la fête des enfants à Natal. (Crédit photo: Fabio Santana).
Présentation d’un groupe de ballet durant la fête des enfants à Natal. (Crédit photo: Fabio Santana).

Pour finir, une sculpture en pneus recyclés, qui représente le grand joueur Marinho Chagas, né à Natal et mort cette année à João Pessoa.

La fêtes des enfants marinho chagas Natal Brésil

Fabio Santana, Mondoblogueur RFI à Natal, Nord-Est du Brésil.


Les Ipés à Natal: Ils annoncent la fin de la saison des pluies

 

les ipés à natal brésil 2Différemment d’autres régions du Brésil, il y a généralement dans le nord-est, juste deux saisons durant l’année envers de quatre. Si les régions sud et sud-est du Brésil a l’arrivée du printemps ce moment-là, à Natal, l’inflorescence de cet arbre Handroanthus spp (ipés), symbolise l’arrivée de l’époque sèche. (Crédit photo: Fabio Santana).

L’ipé c’est un arbre natal de l’Amérique. Celui-ci est trouvé dès la Mexique jusqu’à l’Argentine. Il est très commun dans les régions plus froides du Brésil (sud et sud-est), pourtant, il se développe bien dans les lieux où les températures moyennes sont du 18 au 26 degrés centigrades. Une caractéristique de cet arbre c’est la formation de fleurs sous différents couleurs (blanche, violet, jaune, rose) à dépendre de l’espèce. Généralement, du septembre au novembre, ses feuilles tombent et ses fleurs apparaissent pour créer de beaux paysages.

L'un ipé violet du genre Handroatus dans une zone résidentielle à Natal, Brésil. (Crédit photo: Fabio Santana).
L’ipé violet du genre Handroanthus dans une zone résidentielle à Natal, Brésil. (Crédit photo: Fabio Santana).

Les ipés annoncent l’arrivée de la saison sèche à Natal

J’habite à Natal il y a 5 ans. Quand viendra la fin de la saison des pluies, j’y perçois l’inflorescence des beaux ipés autour de la route BR-101 et sur les principales avenues de la ville. C’est une belle spectacle de la nature, mais, non seulement ça.

Les ipés rouges sous la route BR-101 à Natal. (Crédit photo: Fabio Santana).
Les ipés roses sur la route BR-101 à Natal laissent plus agréables les rues et avenues de cette ville (Crédit photo: Fabio Santana).

Finalement, je ne voulais pas offusquer la beauté des ipés avec mes mots, mais, ce phénomène symbolise le début de la saison du soleil qui rapporte beaucoup de touristes à Natal, en mouvant l’économie et la vie de sa population.

Crédit photo: Fabio Santana).

Fabio Santana, Mondoblogueur RFI à Natal, Nord-Est du Brésil.

 


Brésil: L’arrivée du virus Ebola?

EbolaCycle

Le virus Ebola serait entré au Brésil. Un premier cas soupçonné de la maladie a été divulgué par la presse brésilienne depuis la soirée du 9 octobre 2014. (Crédit photo: CDC/Wikimedia Commons). Écoutez le Podcast ci-dessous.

Après la confirmation du virus Ebola aux états-Unis et en Espagne, un premier cas de la maladie peut-être avait été enregistré au Brésil. Celui-ci a été notifié dans la ville Cascavel, qui est située dans l’état Parana, au sud du pays. La victime s’appelle Souleymane Bah, un citoyen guinéen de 47 ans, qui dit être réfugié au Brésil depuis le 19 septembre 2014.

La situation est controlée 

Selon Arthur Chioro, le ministre de la santé du Brésil, la victime n’avait pas presenté ni d’hemorragies ni de vomits. Elle a été transférée pour un hôpital  à Rio de Janeiro sans présenter de la fièvre. Les résultats des leurs examens devront être connus le lendemain. Des 60 autres personnes (d’entre les malades et les fonctionnaires chez santé à Cascavel) ont été interdits de sortir de l’hôpital par mesurée de sécurité.

Je publierai des nouvelles plus récents dans ce blog.

Fabio Santana, Mondblogueur RFI à Natal, Nord-Est du Brésil.


Élection présidentielle au Brésil: Il y aura bien un second tour

800px-Urna_eletrônica

C’est une information maintenant officielle. La fin du comptage des votes aux élections présidentielles au Brésil, a enfin confirmé ce que tous savaient déjà: Il y aura un second tour. Mais, avec une surprise à laquelle personne ne s’y attendait et ce, dès le coup d’envoi jusqu’à la fin du résultat. L’actuelle présidente du Brésil Dilma Rousseff, du PT, aura comme adversaire le candidat de centre droite Aecio Neves, du PSDB. Celui-ci a conquis la deuxième place. La candidate Marina Silva, du PSB, a été éliminée du second tour. (Écoutez le podcast). (Crédit photo: José Cruz/Ag. Brasil/Wikimedia Commons).

Fabio Santana, Mondoblogueur RFI à Natal, Nord-Est du Brésil.