Santé

peste-madagascar

A Madagascar, psychose face à une nouvelle épidémie de peste

Rappelons que le premier décès de cette nouvelle épidémie de peste a été enregistré le 28 août dernier, quand le malade, qui avait contracté la maladie à Ankazobe, en Hautes-Terres, est décédé à Moramanga, une ville de l’Est, dans un taxi-brousse qui se dirigeait à Toamasina. Sur le chemin, il a contaminé deux passagers, décédés début septembre. Et malgré ce fait flagrant qui démontre que les transports en commun sont un des principaux facteurs de prolifération de toute sorte de microbe, les autorités et les propriétaires des véhicules semblent complètement amorphes face à l’urgence qui s’annonce. A qui profite donc tant de malheur ?

madagascar-hopitaux-socialement-selectifs

A Madagascar, des hôpitaux socialement sélectifs

Serment d’Hippocrate… Serment d’hypocrites ? Ce ne sont pas tous les malades qui reçoivent des soins. Enfin, telle est la philosophie de certains hôpitaux de la Grande île. Si vous n’avez pas quelques millions en poche, si vous n’êtes pas une personne de pouvoir, vous ne recevrez jamais les soins médicaux adéquats. De la pure discrimination !