Afrique

Et pourtant, je suis une vraie africaine!

Selon moi, être une vraie femme africaine ne dépend pas du style ou de la couleur de peau (même s’il faut reconnaître que socialement et culturellement c’est un marqueur qui compte beaucoup). Nous ne sommes pas seulement cet habit traditionnel que l’on porte à une occasion spéciale. Nous ne sommes pas seulement cette couleur noire à la fois adulée et controversée. Ce qui définit une vraie femme africaine c’est son comportement et ses valeurs.

Chez moi on ne balance pas les porcs, ils sont halal !

Elles se tiennent debout, un foulard sur la bouche. La chanteuse Inna Modja et la styliste Mariah Bocoum finissent par enlever ce foulard  pour s’exprimer. Cette scène du clip « Tombouctou » de la malienne Inna Modja n’est pas anodine. Ce geste représente le désir et le besoin d’émancipation de la femme malienne. […]

Lutte contre l’excision: quand l’excision complique l’accouchement et la vie sexuelle

Je me souviens de cette expérience comme si c’était hier :
Nous étions au village nous avons assisté à une cérémonie de « fête des excisées ». Cela était tellement intéressant que quand on nous disait qu’on devrait être excisées nous aussi, c’était vraiment une joie pour moi, j’ignorais que ça serait un moment très marquant de ma vie. Une trahison.

Boris Nzebo à Abidjan : les coiffures des femmes servent à interroger les sociétés africaines

L’artiste plasticien camerounais Boris Nzebo expose pour la première fois à Abidjan, à la Fondation Donwahi.
L’ exposition, intitulée « Mutants », est ouverte depuis le mois d’octobre et fermera le 31 janvier prochain.
L’artiste y interroge les sociétés africaines à travers les coiffures des femmes.