Mariage pour tous

Credit by www.ilovechile

Apologie du corps : l’au-delà de l’homosexualité

D’aucuns le nomment turpitudes, d’autres droits de l’homme, d’autres encore légifèrent sur son universalité, d’autres financent et font des lobbyings terribles sur les Etats « africains » qui le diabolisent. Des discours ont fusé ça et là sur l’homosexualité, pour ou contre mais ce qui importe de comprendre et saisir dans ce […]

Les présidents français et américain, pour le meilleur et pour le pire, soutiennent le mariage Gay. crédit photo: La Une de Libération (journal français)

Mariage homosexuel : La Côte d’Ivoire dit non à la France, non aux USA

Pour une fois, mon pays vient de prendre ses responsabilités face au mariage homosexuel. Oui, la Côte d’Ivoire n’est pas la France. Oui, le pays de Houphouët-Boigny n’est pas le prolongement des États-Unis. Là-bas, vous avez vos bonnes mœurs (sic). Ici, nous pratiquons nos Us & Coutumes. Quelle idée de vouloir […]

Crédit photo gamaniak.com

France/Mariage pour tous : Apologie pour une réforme des toilettes

Alors si on ne peut plus rigoureusement reconnaitre un homme ou une femme sous des traits physiologiques millénaires, quelle est l’importance de maintenir encore cette séparation, cette discrimination, cette injustice, ce mur qui sépare les sexes lorsqu’il est question de se rendre aux toilettes avec cette glorieuse idée de se soulager ? Il faut donc une reforme des toilettes !

France/Mariage Pour Tous : L’enjeu d’une re-définition de l’identité sexuelle

Une lecture de ces quelques articles nous met devant le fait qu’il ne s’agit pas d’une question de morale mais de grammaire, même si la grammaire n’est que l’antichambre de la morale. Nous constatons donc qu’avec le « mariage pour tous», comme résumé sur le site du Service public de la diffusion du droit les mots « père et mère » sont remplacés par le mot « parent » et les mots « mari et femme » par le mot « époux ».

Même dans le rôle des rapports sexuels, on parle de plus en plus de rôle actif et passif. Ceci évidemment dans le but d’être cohérent avec la disparition des termes catégoriques homme/femme.

Mais en réalité nous sommes devant une redéfinition de l’être sexué humain. Cette re-définition me semble fondamentalement être l’achèvement d’une révolution psychologique ou la victoire consacrée de la psychologie sur la métaphysique notamment aristotélicienne.