martyre

Un des bâtiments délabrés du camp pompier de Bouakés

Côte d’Ivoire : Bouaké, ville martyre

Bouaké, la deuxième ville de la Côte d’Ivoire, naguère connue pour feu son grand marché, parti en fumée en 1998 et dont l’espace n’est plus qu’un vaste dépotoire, pour sa piscine municipale, sa bouillante semaine commerciale, son célèbre carnaval, etc. n’est plus remarquable que par les événements dramatiques qui s’y sont déroulés,