Cahier d’un retour au Cameroun natal

Étiquettes

Aller en Europe n’est pas facile hein ? Mais alors pas du tout.

En réalité, pour quelqu’un comme moi, ce n’est pas tant aller en Europe qui est difficile, mais c’est de retourner au pays. Chaque fois que je vais en Europe, à mon retour, je suis en butte à un certains nombre de soucis qui, ma foi, me font parfois regretter ces séjours. Ce n’est pas tant moi qui change, mais les gens autour de moi.  Du coup les premières semaines sont souvent assez surréalistes.

Les proches

Ceux là dès ton départ te donnent le ton : « rapporte moi un iphone, ou si tu ne peux pas, je me contenterais bien d’un Samsung Galaxy, tu sais, le SIII, celui qui rentre par la fente sous la porte, comme dans la pub ». A ce moment là, promettre est facile, on se dit : ils oublieront. Erreur ! Le jour de ton retour, ils sont dans le hall de l’aérogare avec des pancartes portant ton nom, pour bien prouver qu’ils sont tes proches. Ils sont rapides : dans le taxi qui te ramène, ils pointent d’ores et déjà leur butin : Gars ! moi je prends seulement le téléphone-ciMon frère, je signe sur la montre-ciMon ami, donne ma part d’euros là! là! là! Heureux, euphorique de retrouver le pays qui t’est cher, tu ne te rends pas compte que tu n’es qu’au début d’un cycle infernal.

Lire la suite

Partagez

Auteur

Commentaires