Présidentielle 2010 : C’est la ruée pour les dernières provisions !

Présidentielle 2010 : C’est la ruée pour les dernières provisions !

Les Ivoiriens préfèrent jouer la carte de la prudence

A Abidjan c’est la ruée vers les magasins, les supermarchés et autres espaces de vente de produits alimentaires. Les Ivoiriens habitués aux changements de dernière minute et à l’instabilité d’un processus de sortie de crise ont préféré jouer la carte de la prudence. Les uns et les autres ont fait un tour à la banque pour « racler quelques tas » (prendre de l’argent) en vue de faire des provisions. On ne veut pas être surpris au cas où les choses tournent au vinaigre.« Je n’ai pas peur mais je suis méfiant. On nous a tellement habitué aux surprises désagréables dans ce pays qu’il est préférable de garder des provisions pour au moins trois semaines » soutien Mr Georges Kouassi. Les files devant les caisses sont longues : en voiture ou en taxi chacun vient se ravitailler. Les hommes s’occupent des sacs de riz, pâtes alimentaires et bidons d’huile. Les femmes s’activent à trouver les condiments, kilo de viande, poisson et autres vivres sur le marché.

A voir les Ivoiriens faire toutes ces provision on se demande bien s’ils sont tous pessimistes ? Certains se disent prudent quand d’autres préfèrent être positifs. « Ce n’est qu’une coïncidence je crois ! Nous sommes à la fin du mois et les familles font leurs provisions habituelles : il n’y a pas de quoi s’affoler. Les élections vont bien se passer : il n’y aura rien après ! » soutien confiant Yacou Yaméogo. En attendant donc le vote du 31 octobre2010 et surtout les jours fériés avenirs, les Ivoiriens auront le temps de faire leurs provisions. Il faut dire que cette situation arrange les gros fournisseurs et les commerçants de façon générale. « Nous on vend nos marchandises ! S’il y a des clients qui demandent nous livrons mais ce que je crains personnellement c’est que certaines personnes profitent de l’occasion pour gonfler les prix » soutien Ben Sylla grossiste. Comme lui nombreux sont les Ivoiriens qui appellent les autorités compétentes à veiller à ce que les Ivoiriens dans la tourmente des élections ne se fassent pas plumer par des commerçants véreux ! Au-delà de l’aspect économique certains Ivoiriens appellent particulièrement au calme. « Ne soyons pas si négatifs ! Il faut se dire que tout ce qui est bien doit arriver à notre pays. Allons voter tranquillement et Dieu fera le reste » soutien Dame Koffi Angèle.

Suy Kahofi

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *