Présidentielle 2010 : la Côte d’Ivoire a voté dans le calme

L’élection présidentielle Ivoirienne s’est tenue ce dimanche à Abidjan ce 31 octobre 2010 dans le calme et la sérénité. Les Ivoiriens sont sortis massivement pour choisir leur candidat parmi les 14 en lice. Dans l’ensemble les Ivoiriens se sont montrés très disciplinés dans les bureaux de vote. Les échos qui nous sont parvenus des différentes communes font état d’un scrutin pacifique.

Comme chaque dimanche de vote en Côte d’Ivoire on s’attendait à une perturbation dans les transports publics. Cette situation de ville sans taxi et wôrô-wôrô (taxi communaux) n’a pas découragé les Ivoiriens qui dans certaines zones ont regagné leur centre de vote à pied. Le seul hic, c’est que dans plusieurs bureaux de vote ont a observé un retard allant de 30 mn à 2 heures. « Ici dans le centre du Lycée technique de Cocody nous avons commencé à voter à partir de 9 h 30 mn au lien de 7 h 00 comme prévu. J’ai pu voter à partir de 10 h pour être venu a 6 h 15 mn » soutien Silué Djibril. Malgré le retard chacun souligne qu’il n’a pas eu de difficulté à s’acquitter de son devoir de citoyen libre. Dans certains bureaux on a noté une pénurie ou une absence de sticker. Le vice président de la CEI a tenu sur les antennes de la RTI (à l’émission jour de vote) qu’au cours de la journée le problème serait résolu. Les bureaux de vote ont fermé très officiellement à 17 h sur toute l’étendu du territoire. « Je déplore que certains chefs de bureaux qu’en bien même ayant commencé en retard on refusé de prolonger le vote » affirme Koré Philomène.

Les Ivoiriens dans l’attente des résultats finals prévus théoriquement pour mercredi ont lancé un appel au calme à leur compatriote. « Je demande à tout le monde de garder son calme et d’attendre les résultats par les voies officielles. Que personne ne sombre dans la violence car le monde entier nous regarde » lance Stéphane Brito.

Les autorités Ivoiriennes ont mis en garde toutes les personnes qui seraient tentées de semer le trouble dans le pays à l’occasion de ce scrutin et surtout de diffuser de faux résultats même partiels. La nuit électorale s’est déroulée sur les différentes chaînes des médias publics avec un fort taux d’auditeurs car tout le monde voulait avoir la primeur des résultats officiels. Au moment où nous postons ce billet en ligne le calme régnait dans les états-majors des différents candidats qui ont appelés la veille leur militants à la retenu. Ce scrutin doit permettre à la Côte d’Ivoire de renouer avec la prospérité par le retour d’une stabilité politique.

Suy Kahofi

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *