Côte d’Ivoire : campagne électorale sous tension !

Côte d’Ivoire : campagne électorale sous tension !

La Communauté Internationale doit-elle regretter d’avoir si tôt félicité la Côte d’Ivoire pour la bonne tenue du premier tour de l’élection présidentielle ? La question mérite d’être posée vu les évènements de ces dernières 72 heures à Abidjan. A peine l’ouverture de la campagne pour le second tour annoncée que les éléments du RHDP (Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix) et du LMP (La Majorité Présidentielle) se sont opposés violemment à Cocody le quartier présidentiel. Une banale discussion entre jeunes « civilisés » vire au drame : une trentaine de blessés dont deux graves ! Loin de s’arrêter là, les échanges télévisés entre partis en lice pour le second tour contiennent plus de propos injurieux que de solutions réelles aux problèmes des Ivoiriens.Dans la rue les jeunes excités en partance pour les meetings profèrent des injures jusqu’en dessous de la ceinture des leaders aux nez des FDS médusés par tant de violence verbale. Il est tant de reprendre le chemin d’une campagne civilisée et respectueuse des valeurs humaines. Pourquoi changer radicalement ce pourquoi le monde nous a autant félicité ? Leaders de jeunesse et de la société civile doivent descendre dans la rue et convaincre les Ivoiriens qu’au-delà des enjeux de l’élection, il est important de penser à la Nation et surtout au processus de sortie de crise. Si l’Ivoirien se dit fatigué par 8 ans de crise et de souffrance, il doit être le premier à refuser la voie de la violence.

Il nous faut tenir juste 6 jours ! 6 jours importants pour ne pas céder aux vieux démons de la haine et de la division ! 6 jours et un vote final pour retrouver la paix et penser à la relance économique ! J’appelle donc le peuple Ivoirien à la maturité et au respect de la valeur première que nous a enseigné le Père Fondateur : la PAIX ! Tourner le dos à la violence nous garantira plus de respect et de considération dans le concert des Nations. La campagne est ouverte et se poursuit, nous avons encore le temps de passer de la violence à une campagne apaisée. L’appel est aussi lancé à l’ONUCI (Opération des Nation Unies en Côte d’Ivoire) pour multiplier les rencontres avec les leaders d’opinion mais surtout au CNCA (Conseil National de la Communication Audio-visuelle). Les médias publics d’information ne doivent pas être des moyens pour les protagonistes politiques de cracher leur venin mais des canaux pour convaincre le peuple.

Ivoiriens nous sommes adversaires politiques et non ennemis : sachons nous comporter en tenant compte de cette réalité !

Suy Kahofi

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *