comme un éclair

comme un éclair

Dans la soirée du jeudi dernier, début du week-end en Mauritanie, dans la commune de Sebkha, plus précisément dans le quartier populaire de 5ème, avec des habitants à majoritaire étrangers, une charmante jeune dame, arrêtée à un carrefour est en sanglot. Mais pourquoi pleure t-elle ? Qu’est-il donc arrivé à cette belle dame pour qu’elle tombe en larme dans la rue, à cette heure. Des gens approchent pour savoir ce qu’elle a ; et à elle d’expliquer en reniflant :

J’étais arrêté là, le téléphone à l’oreille, en train de communiquer avec mon fiancé. Brusquement une vieille Mercé

il m'a pris mon téléphone

téléphone portable

des 190 s’est garée devant moi ; un jeune homme est aussitôt descendu, m’a giflée sur la joue gauche, m’a arrachée mon téléphone à l’autre oreille, et est remonté dans la voiture qui a filé à 100 kilomètres à l’heure. Cela s’est tellement vite passée, que je n’eus même pas le temps de crier, je fus vraiment surprise. Ajouta t-elle.

Pour ceux qui ont assisté à la scène, ils ont cru à un de ces couples qui aiment montrer leur amour à travers des disputes qui n’ont pas de sens ; ils ne se sont donc pas intéressés. Cette jeune dame a ainsi perdu son téléphone portable.

À propos de l'auteur

Diplômé d’une maîtrise en Economie et Gestion, je me vois comme un simple citoyen du monde. J’aimerais être la plume de ceux qui ne savent s’en servir et aussi la bouche de ceux-là qui ont peur de parler. Dénoncer, attirer l’attention sur tel ou tel sujet de la vie quotidienne et qui passerait inaperçu pour la majorité d’entre nous, mais dans le même temps, donner des conseils afin que cesse toute cette injustice des hommes envers leurs frères et surtout après tout, envers eux-mêmes.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *