La place du téléphone portable au Mboa

Logo Mondoblog

Pour un grand nombre de camerounais aujourd’hui, le téléphone portable est devenu un outil incontournable, ce qui fait que ce dernier a eu un impact considérable sur la société camerounaise. Sur le plan économique, notons que depuis l’arrivée du téléphone portable au Cameroun, un bon nombre d’emplois a été crée, le plus important, il permet de joindre son correspondant facilement et directement. Mais comme toute chose, il a aussi un revers. Mis à part le fait que le coût de communication est encore élevé, le téléphone portable est aussi taxé ici « d’unité de mesure du mensonge ».

Ceci par le fait qu’il permet à certaines personnes de se dérober, en affirmant être dans un lieu où ils ne le sont pourtant pas. Outre ce fait, le téléphone portable est devenu un outil d’arnaque à travers la nouvelle monnaie des camerounais: le crédit de communication. Certaines filles ont poussées leur ingéniosité dans ce domaine au point de passer par Internet pour se faire du crédit de communication. Arnauld, une de leur victime nous raconte: « j’étais sur un site de chat quand une fille m’a écrit, me proposant un show en cam. Curieux, j’ai pris son adresse Yahoo messenger. Après l’avoir enregistrer dans mon compte, une photo d’elle apparaît, où elle est à moitié nue. Elle me propose alors, pour une heure de show, deux mil francs de crédit de communication, en me communiquant son numéro de téléphone. Toujours poussé par la curiosité, je le fais, mais juste après, elle s’est déconnectée, et je ne l’ai plus eu en ligne à ce jour ».

Et ceci n’est qu’un cas isolé parmi tant d’autres. On pourrait en arriver à ce demander quelle place occupe vraiment le téléphone portable dans notre société. Une certitude, les avis seront partagés. En attendant, n’oublions pas d’avoir un portable chargé en batterie et crédit de communication. On ne sait jamais quand on en aura vraiment besoin.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *