Les chrétiens prient pour la paix et la sortie de crise

Les chrétiens prient pour la paix et la sortie de crise

Cocody Mission Foursquare, Dokui Paroisse Sainte Monique, Yopougon Eglise Evangélique CMA… Ce dimanche 12 décembre l’ambiance est partout la même : les chrétiens Ivoiriens prient pour leur pays. L’inspiration biblique des prêtes et pasteurs est différente d’un lieu à l’autre : les textes hébraïques qui soutiennent les prédications et homélies semblent quelque peu éloignées de la réalité du peuple venu écouté la parole. Le visiteur qui s’attarde pourtant en ces lieux de culte comprendra très vite que les chrétiens sont préoccupés par l’avenir socio-politique de la Côte d’Ivoire.

« Nous sommes de nouveau plongés dans une situation de ni paix ni guerre non pas cette fois ci avec des bruits de canon mais avec un dialogue de sourd entre deux présidents » affirme le frère Jean Jacques N’goran paroissien méthodiste avant de conclure « Dieu a sorti ce pays de situation chaotique et je sais qu’il a la solution à ce nouveau problème de la Côte d’Ivoire ». L’attente de la désignation d’un unique Président pour la Côte d’Ivoire semble interminable et les chrétiens voulant éviter le pire se tournent vers le ciel. Eux qui sont témoins de la hausse quasi quotidienne des prix des denrées alimentaires sont mieux placés pour faire monter des supplications à Dieu. Si tous sont unanimes de prier pour la Côte d’Ivoire, il n’en demeure pas moins de l’état réel du cœur de l’Ivoirien. Le chrétien Ivoirien prie t-il avec un cœur sincère ou plutôt impartiale ? Difficile de répondre à cette question si l’on s’en tient aux nombreuses veillées de prières dont certaines ont été dédiées au départ des forces d’occupation que sont l’ONU et les troupes françaises ! En effet depuis le début de la crise, de nombreux pasteurs et autres chrétiens se sont taillés une réputation de faux prophètes. Dieu leur aurait prédit la fin de la crise et certains iront jusqu’à faire des pseudo-révélations divines devant le Président Laurent Gbagbo en pleine crise militaire. Fort de cette triste réputation des chrétiens, le révérend Foba de l’Eglise Evangélique CMA les a invité à jouer leur véritable rôle dans ce mouvement de sortie de crise. « Les diplomates continuent de négocier, les politiciens ont emprunté leur chemin, la communauté internationale a sa position, l’ONU joue aussi son rôle et nous les chrétiens ce que Dieu nous demande c’est la prière ».

Prier donc d’un cœur sincère pour que la paix revienne en Côte d’Ivoire est pour certains guides religieux le véritable commandement que Dieu donne à ces enfants. Reste à l’appliquer sans être tenté d’avoir le visage de l’un des deux Présidents en tête lorsque viendra le moment de la prière !

Suy Kahofi

À propos de l'auteur

Suy

Kahofi SUY est journaliste et formateur pour la Fédération Internationale des Journalistes Scientifiques. Il aime bien se définir comme un enfant de la radio. Son expérience s’est faite en grande partie grâce à ce média. Il fait ses premières armes sur les radios de proximité ivoiriennes puis décide de passer à une vitesse supérieure. Après une expérience enrichissante à SUD Fm, la première radio privée du Sénégal, il a passé 5 ans à la West Africa Democracy Radio, la première radio d’information continue pour l’Afrique de l’Ouest. Il découvre fin 2009 l’univers des blogs et de la presse en ligne grâce au Projet Avenue225. Très vite, il prend goût à l’écriture web et rejoint le projet Mondoblog où il anime un blog d’actualité sur la Côte d’Ivoire. NB : Ce que je dis sur ce blog n'engage aucun des médias avec lesquels je collabore.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *