Pagaille au sommet de l’Etat

Logo Mondoblog

Le cinquantenaire des armées camerounaises initialement  prévu du 29 au 30 novembre 2010 s’est finalement déroule du 8 au 10 Décembre dernier. Le Président de la république annoncé à Bangui et Ouagadougou pour prendre part au cinquantenaire de ces pays a finalement délégué des proches pour le représenter.

La goûte d’eau qui a fait déborder le vase est sans doute le report du comice agro-pastoral qui devait se tenir dans la région du Sud. Ebolowa serait il maudit? Préalablement fixé du 8

au 14 décembre 2010, ce comice avait ensuite été reporté pour la période du 15 au 20 décembre 2010. Contre toute attente à la veille de cette date le secrétaire général à la

présidence Laurent Esso dans un communiqué annonce que le comice tant attendu est reporté pour Janvier 2011. C’est la désolation totale pour les exposants et pour nous autre qui n’avons jamais vécu en vrai le comice. Cela faisait 20 ans qu’on attendait cet événement. Le drame dans

ce comice c’est que pendant que l’annonce est faite sur le lieu du Comice certaines délégations sont déjà sur les lieux questions de s’acclimater. Certains ont même loué des hôtels pour toute la période du comice. Comment va ton gèrer les organes de presse qui avaient déjà le deplacement pour baliser et quadriller les lieux?

Vous vous imaginez qu’une telle annonce s’abat comme une massue sur la tête de ces derniers. Qui va payer l’ardoise de ces dépenses?

Au Cameroun, plusieurs sont convaincus que des têtes vont tomber. Le président de la republique s’est personnellement investi pour la réussite de ce comice. Figurez qu’il s’est même deporté sur le site du comice pour apprecier l’avancé des travaux. Il ya une

anecdote qui circule autour de cette visite à Ebolowa. Il serait arrivé sur le site du comice et a appelé un de ses ministres voici à peu prêt le dialogue ( caricaturé):

-Bonjour X

-Bonjour Monsieur le président

-Où te trouves tu?

-Je suis à Ebolowa monsieur.

-Dans ce cas rejoint moi sur le lieu du comice dans 15 min.

Le comble pour ce ministre est qu’il se trouvait dans une autre ville. Et ce dernier de demander à son chauffeur s’il était capable de faire Kribi-Ebolowa en 15 min et vous devinez la réponse non. Ce qui s’est ensuite passé ça l’histoire ne le dit pas.

Un probable remaniement du gouvernement camerounais pourrait intervenir en 2011, j’espère que le chef de l’Etat tiendra compte de ces ministres qui se sont payés sa tête et lui ont fait revenir sur sa parole qui annonçait  le 31 décembre 2009 la tenu du comice en 2010.

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *