Femina Fm, la radio des femmes et de ceux qui les aiment

Femina Fm, la radio des femmes et de ceux qui les aiment

Femina Fm, La radio des femmes et de ceux qui les aiment. Depuis plusieurs mois, bien que ne pouvant m’empêcher d’écouter Radio France Internationale (RFI) et certains de ses concurrents pour être au parfum de l’actualité mondiale, il m’arrive d’écouter certains stations locales. Il s’agit de Femina FM. L’ambition de cette radio comme le clament ses animateurs est de donner la parole aux femmes. Ce qui intrique, c’est que toutes les émissions que j’ai pu écouter étaient animées par des hommes.Cela m’a poussé à me rendre dans cette station située dans le quartier Dassasgho de Ouagadougou à 100 mètres de l’Ecole Nationale de la Régie Financière (ENAREF). Evelyne Salembéré, l’une des promotrices de Femina FM explique la création de cette station par une volonté de donner la parole aux femmes. « Il fallait leur permettre de pouvoir parler aux femmes ». Si cela est normal, ce n’était l’objet de ma visite dans cette radio. Qu’est ce qui explique la présence massive des hommes dans une maison de femmes. « Beaucoup de personnes nous posent cette question. Notre slogan est « la radio des femmes et de ceux qui les aiment » » répond Evelyne Salembéré. D’après ses explicatons, il fallait permettre aussi aux hommes de parler aux femmes et de leur permettre d’écouter à leur tour les préoccupations de celles qui sont leurs moitiés. Les femmes écouteraient mieux les hommes plutôt que leurs sœurs selon elle. Le constat d’Evelyne Salembéré est que les hommes participent beaucoup aux émissions animées par des femmes. Contrairement aux autres radios gérées par des femmes et pour les femmes, la moitié du personnel est constituée d’hommes.

Une animatrice de femina FM

L’idée de création de la radio Femina FM est née à la suite d’un voyage d’étude au Canda en gestion et animation culturelle. De retour au Burkina Faso, elle décide en collaboration avec sa sœur jumelle de créer cette radio pour donner la parole aux femmes. Femina FM a vu le jour en 2007. Bien que très jeune dans le paysage radiophonique burkinabè, elle est l’une des radios les plus écoutés. Des émissions sur les droits des femmes, la santé de reproduction permettent de sensibiliser les auditrices et les auditeurs. Presque toutes les émissions sont interactives. Elles sont animées en langues nationales mooré, peulh, dioula, gourmantché et aussi en français. « Nécrée » (le réveil en français) animée en mooré est la plus populaire de Femina FM. Pendant cette émission, l’animateur dénonce certains tars de la société et s’en prend, la plupart du temps, aux comportements déviants des jeunes.

Evelyne Salembéré, veut desormais aux populations à la périphérie de Ouagadougou qui n’ont pas accès à la radio de pouvoir la capter.  Elle souhaite également installer des antennes dans des villes comme Bobo Dioulasso, la capitale économique du Burkina Faso.

À propos de l'auteur

Boukari Ouédraogo

Boukari Ouédraogo est journaliste multimédias et blogueur burkinabè passionné des nouveaux médias, du cinéma et du sport. Il blogue depuis 2009 pour le compte de Mondoblog.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *