Soutiens-gorges «yougou yougou » climatisés

Soutiens-gorges «yougou yougou » climatisés

Le sujet d’un de mes précédents précédents billet portait sur les « poulets mesdemoiselles »,« poulets bicyclettes » à Ouagadougou à l’occasion de la Saint Sylvestre. Cette fois-ci il sera question des soutiens-gorges « yougou yougou » climatisés. Avant cela, ce billet est né de concert avec une amie bloggeuse Yabil Coulibaly membre de Mondoblog. Après avoir fait connaissance, nous avons décidé d’écrire des billets sur un sujet commun comme l’ont proposé Cédric Kalounji, Simon Decreux et Ziad Maalouf, des encadreurs du projet Mondoblog. Son billet sur son blog  Des habits Europe au revoir pour le 31 Pour les nouveaux lecteurs de Le Messager d’Afrique, Mondoblog est un projet de Radio France Internationale (RFI) dont l’objectif est d’initier 100 jeunes francophones à l’usage du blog.

Le commerce des soutiens-gorges « yougou yougou » est le metier d’un jeune homme du nom de Madi installé à une dizaine de mètres du grand marché de Ouagadougou Rood Wooko. « Yougou yougou » est une expression de l’Afrique de l’Ouest pour designer les friperies. S’il s’agissait de voiture, on aurait parlé de « France Au revoir » ou de « Belgique Merci ».

Sac en main, en « tissu pagne », Edwige une demoiselle de 25 ans environs ans, fouille un tas de soutiens gorges entassés sur une bâche posée à terre. D’autres sont accrochés à un mur. Elle tourne et retourne mais ne semble pas trouver son goût. Madi, le vendeur essaie de convaincre la demoiselle de faire un choix car ses soutiens-gorges sont climatisés. Ce qui arrache un sourire à Edwige qui feint de ne pas entendre les propos du commerçant. « Vrai vrai là ma sœur, ces soutiens là sont climatisés. Choisi un seulement et toi tu vas me dire ça plus prochainement ». Il prend à tout hasard qu’il montre à sa cliente. « Regardez ça. Je suis sur que ça vous va bien ». Soutiens-gorges climatisés ! J’étais vraiment surpris mais connaissant la supercherie des commerçants, je compris vite qu’il n’y avait aucune vérité dans ce qu’il disait.

Après plusieurs fouilles, Edwige fini par faire un choix.  Celui qui de son point de vue pourra mieux mettre en valeur ses seins. Pour elle, si ces soutiens-gorges ne sont pas climatisés, ils sont tout de même de bonne qualité. C’est ce qui explique sa présence dans ce coin de vente de soutiens-gorges « yougou yougou ». Elle estime que ces sous-vêtements venus d’Europe sont moins chèrs et meilleurs que certains vendus dans des magasins huppés de la capiale.

Les habits « yougou yougou » serait plutôt l’affaire des pauvres. Ce que désapprouve Edwige. Toutes les filles s’habilleraient en « yougou yougou ». « Quand vous voyez vos petites gos s’habiller avec les habits « dernier cri » là, c’est dans les friperies» lance Edwige d’un air moqueur. Madi pense la même chose. Les pauvres selon ses explications, ne sont pas les seuls à s’habiller en « yougou yougou ». Les filles de toutes les catégories sociales, riches ou pauvres, élèves ou étudiantes, viennent se ravitailler les mercredis et générale car les vêtements arrive en général ce jour là ou le mardi soir.

L’engouement des demoiselles pour ces habits venus de l’Europe s’explique par leur bas prix et leur originalité. Selon Madi, les soutiens-gorges les plus originaux, les meilleures marques se trouvent dans les friperies.

Les « yougou yougou » seraient également les vieux vêtements dont se sont débarrassés les Européens. Madi n’est pas d’accord avec cette rumeur. Pour lui, ce sont des soutiens-gorges démodés en Europe qui sont ramenés au Burkina. Il assure d’ailleurs que ces sous-vêtements viennent souvent avec leurs emballages d’origine. Edwige confirme ces propos en notant que certains magasins achètent des « yougou yougou » pour les réemballer et les commercialiser. Les filles achèteraient des soutiens-gorges « yougou yougou » sans le savoir.

À propos de l'auteur

Boukari Ouédraogo

Boukari Ouédraogo est journaliste multimédias et blogueur burkinabè passionné des nouveaux médias, du cinéma et du sport. Il blogue depuis 2009 pour le compte de Mondoblog.

Archives par auteur

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *